E-santé : AG2R La Mondiale et MedAppCare lancent un kiosque d’applications santé labellisées

Par - Publié le

,

,

,

,

Comment distinguer les bonnes des mauvaises applications mobiles en santé ? Le groupe de protection sociale AG2R La Mondiale lance un portail, en partenariat avec MedAppCare, pour y voir plus clair.

Le nombre d'applications labellisées, actuellement réduit, augmentera de manière régulière dans les prochains mois.
Le nombre d'applications labellisées, actuellement réduit, augmentera de manière régulière dans les prochains mois.

Difficile, au premier coup d’œil, d’estimer la qualité d’une application en santé en dehors de sa seule note : cet enjeu de la labellisation, incluant parallèlement la confiance des utilisateurs, occupe plusieurs acteurs du monde de la santé ces derniers mois.

La start-up française DMD Santé a ainsi, en plus des «Trophées de la Santé Mobile», récemment lancé le label mHealth Quality. Au tour du groupe AG2R La Mondiale de se lancer sur ce créneau avec un portail dédié, en partenariat avec le label Medappcare.

Une confiance limitée sans labellisation

Cette société soumet les applications santé à plusieurs types d’évaluations, sur une base méthodologique contenant plus de 70 critères : sont ainsi pris en compte les aspects ergonomique, juridique, médical, scientifique, technique…

Une étude réalisée par Ipsos pour AG2R La Mondiale et Medappcare illustre ce besoin de clarification qualitative : si 43% des Français interrogés disent utiliser une application mobile de santé et/ou bien-être, la confiance qu’ils portent à ces applications est modérée (note moyenne de 4,7 sur 10).

 


Effectuer une autre recherche

Rechercher