Protection sociale : Axa renforce son partenariat avec Uber

Par - Publié le

,

,

,

,

Près d’un an après s’être associés pour assurer la protection sociale des chauffeurs et coursiers indépendants en France, Axa et Uber étendent leur partenariat à l’ensemble de l’Europe.

Le partenariat entre Axa et Uber évolue. Les deux groupes s’étaient associés mi-2017 pour proposer une offre de protection sociale (santé et prévoyance) pour les chauffeurs et coursiers indépendants partenaires d’Uber en France : Axa a mené une opération similaire avec Deliveroo, tout en développant plusieurs dizaines de partenariats avec des acteurs de la nouvelle économie comme OuiCar.

Cette offre évolue donc sur deux plans. Géographique, tout d’abord, puisque ce partenariat est étendu à l’ensemble de l’Europe. Uber offrira ainsi à compter du 1er juin 2018 la gamme « Protection Partenaire », en santé et prévoyance, couverture prise en charge par Uber et proposée à titre facultatif aux chauffeurs et coursiers en France (loi El Khomri), par défaut dans le reste de l'Europe.

Lancement d'une plateforme dédiée

Ce partenariat évolue également du côté de l’offre, suite aux retours obtenus après près d’un an d’expérimentation en France. Axa et Uber ont ainsi signé un protocole d’accord pour développer une plateforme digitale commune afin de proposer à ces travailleurs indépendants des produits qualifiés d’affinitaires : santé et prévoyance, mais aussi épargne et retraite.

« Uber ne serait pas ce qu'il est sans les chauffeurs et les coursiers - ils sont au cœur de l'expérience Uber. Nous nous sommes engagés à être un meilleur partenaire, et cela commence par une meilleure écoute », souligne le directeur général d’Uber Dara Khosrowshahi. Un rappel alors que le lancement de « Driver by Axa » s’était inscrit, en France, sur un fond de tensions juridiques et des accusations de « salariat déguisé ».



Effectuer une autre recherche

Rechercher