REAVIE

Les enjeux de l’assurance de personnes au cœur de Réavie 2015

Par - Publié le

,

,

,

,

,

,

Cannes sera à nouveau, cette année, le lieu de rendez-vous de tous les professionnels de l’assurance vie et de personnes. ANI, digital, tiers-payant, nouveaux services et nouvelle gestion du risque…les thématiques abordées lors de ce Reavie 2015 livrent une bonne photographie des défis actuels et à venir de la profession.

Transformation digitale, nouveaux services, développement de la prévention, échange des données de santé ...seront au coeur des ateliers organisés lors de Reavie 2015, à Cannes.
Transformation digitale, nouveaux services, développement de la prévention, échange des données de santé ...seront au coeur des ateliers organisés lors de Reavie 2015, à Cannes.

Actualité oblige, les seize ateliers proposés  lors du 26ème rendez-vous Reavie évoqueront bien évidemment les dossiers qui mobilisent aujourd’hui  la profession. A moins de trois mois de son entrée en application, la généralisation de la complémentaire santé à tous les salariés sera en trame de fond de plusieurs ateliers. Et notamment ceux consacrés à la délégation de gestion qui prend un nouvel essor dans ce contexte ou encore à la simplification dans l’assurance de personnes alors même que les entreprises croulent sous les réformes. A ce titre, la déclaration sociale nominative (DSN) et les autres normes seront également au programme.
 

Loi Eckert et loi Macron

Le 1er janvier 2016 marque également l’entrée en vigueur des nouvelles dispositions de la loi Eckert sur les contrats en déshérence. Un chantier colossal pour les acteurs de l’assurance. Et Reavie a choisi de s’interroger sur les conséquences de cette nouvelle législation dans les relations entre courtiers délégataires et compagnies. De nouvelle réglementation, il sera également question avec la loi Macron et les changements qu’elle opère dans l’univers de la retraite supplémentaire et de l’épargne salariale.
 

Données de santé et tiers-payant


Nouvelle loi toujours et encore avec un texte lui encore en discussion. Le 14 septembre prochain, le Sénat doit engager l’examen du projet de loi santé, cher à Marisol Touraine et qui a déjà fait couler beaucoup d’encre. Et Reavie reviendra tout spécialement sur deux problématiques qui font polémique : l’utilisation des données de santé et la généralisation du tiers-payant. Dans les deux cas, les décisions prises par les pouvoirs publics s’avèrent lourde d’enjeux pour les acteurs de la complémentaire maladie.

L'hôpital en Allemagne

Et comme chaque année, Reavie se déroulera en pleine discussion du budget de la Sécurité sociale. Peu de choses ont encore filtré sur les dispositions du projet de loi de financement de la Sécurité sociale pour 2016. Mais s’il est un sujet structurant de nos dépenses de santé, c’est bien celui de l’hôpital et de la maîtrise de ses coûts. Il sera pour le moins intéressant d’entendre la vision d’un expert venu d’Allemagne, pays qui équilibre beaucoup mieux ses régimes sociaux.


L'assurance de personnes de demain

Mais, et c’est également tout l’intérêt d’une telle manifestation, Reavie sera également l’occasion de se projeter à plus long terme. Evolution de la réglementation avec l’ANI, mais également les nouveaux critères des contrats responsables, demande de services, transformation digitale et objets connectés, évolution de la médecine …tous les ingrédients de ce cocktail à même de transformer en profondeur l’assurance de personnes seront largement traités à Cannes.

Uber ou Google à la porte

Une transformation qui touche jusqu’au cœur de l’activité du monde de l’assurance, puisqu’elle tend à revisiter y compris la gestion du risque et les procédures de sélection. A Reavie, on parlera aussi du droit à l’oubli. Et une transformation qui pourrait même aller jusqu’à bouleverser les acteurs en place avec l’arrivée de nouveaux entrants tout droit issus de la planète 2.0.

 



Effectuer une autre recherche

Rechercher