REAVIE 2017

Le 28è congrès international REAVIE se prépare à accueillir cette année une audience encore plus nombreuse que par le passé : plus de 750 dirigeants de l’assurance et réassurance de personnes se donnent RDV sur le congrès à partir du 11 octobre, ainsi que de nombreuses startups, des acteurs de l’innovation, et des personnalités de renom qui viendront réagir aux propositions de réforme du prochain quinquennat sur la santé.

 

REAVIE, c’est deux jours de networking, de rencontres d’affaires, de convivialité et de débats sur l’actualité & enjeux du marché. Rendez-vous à Cannes le 11 octobre !

 

Programme complet et inscription : www.reavie.com 

REAVIE 2017

precedent Suivant Assurance de personnes : les temps forts de Reavie 2016 2 / 7

Assurance santé : les start-up, sources d'innovation (REAVIE 2016)

Par - Publié le

,

,

,

,

,

A l'occasion de la 27e édition de REAVIE, quatre start-up ont présenté, à l'initiative de Carte Blanche partenaires, des pistes de réflexion et d'innovation produits aux organismes assureurs présents. Avec deux mots-clés principaux : la prévention... et le dentaire.

La PME française a été récompensée à l'occasion de la première start-up battle réalisée dans le cadre du congrès REAVIE.
La PME française a été récompensée à l'occasion de la première start-up battle réalisée dans le cadre du congrès REAVIE.
Claire Latour

Sparcleen

Comment faire de l'entreprise un vecteur de prévention pour la santé bucco-dentaire de ses salariés ? La start-up Sparcleen, située entre Paris et la Normandie, apporte une solution sous forme de... distributeur de bain de bouche. Elle équipe ainsi les toilettes des entreprises clientes de distributeurs, son modèle économique reposant par définition sur les consommables (bains de bouche et distributeurs, made in France). Les bains sont mis à disposition en libre service pour les salariés.

Reste désormais à cette jeune pousse de trouver de nouveaux clients, notamment via les organismes assureurs, et de sensibiliser les entreprises à cette thématique - le ministère des Affaires étrangères, Cap Gemini ou encore Thales ont déjà tenté l'expérience.

(Photos : Claire LATOUR)

E-Orthophoniste

Seul des quatre projets présentés à ne pas être consacré au dentaire, E-orthophoniste veut révolutionner la relation entre les orthophonistes et les patients, notamment les plus jeunes. Constitué d'une plateforme web et d'une application mobile, ce site permet aux orthophonistes de suivre à distance les progrès de leurs patients, facilitant par là même le déroulement des séances de rééducation.

Un effort visuel particulier a été porté sur l'application, chaque population concernée ayant droit à un univers visuel propre : chaque patient n'a accès qu'aux exercices prescrits par l'orthophoniste. Un partenariat a, par ailleurs, été récemment conclu avec la Fédération nationale des étudiants en orthophonie (FNEO).

Opti'Waves

Dans l'état de santé bucco-dental "médiocre" de la France délivré dans son dernier rapport sur la LFSS 2016, la Cour des Comptes s'intéressait notamment à la question des prothèses dentaires. C'est sur ce produit bien particulier que s'est positionnée la start-up stéphanoise Opti'Waves, qui veut promouvoir les prothèses de demain.

Privilégiant les prothèses céramiques aux métalliques, la solution promue par Opti'Waves veut réduire le temps de fabrication de ces prothèses, notamment sur le temps de cuisson réduit de huit heures... à vingt minutes. Au lieu du four traditionnellement utilisé, les prothèses seraient ainsi cuites au micro-ondes ! Un avantage non négligeable pour le patient, mieux et plus rapidement soigné, mais aussi pour le prothésiste dentaire qui bénéficie d'une flexibilité accrue et d'un gain de temps.

 

Kolibree

La start-up française Kolibree n'est pas tout à fait une nouvelle venue dans le monde de la santé connectée. Déjà récompensée au CES de Las Vegas 2014, dotée d'un capital de 4 M€, cette jeune entreprise de 40 salariés et sa brosse à dents électrique connectée cherche désormais à passer à l'étape supérieure : celle de la démocratisation.

La brosse à dents de Kolibree incite ses utilisateurs à se brosser assez longtemps (deux minutes au lieu de la moyenne actuelle de 52 secondes) et veut ainsi jouer un rôle de prévention sur la santé bucco-dentaire. Cette solution, dotée de multiples capteurs, fonctionne sur un système de coach pour les adultes et de gaming pour les enfants : elle est également multi-partenariale, des projets communs ayant notamment été menés avec STMicroelectronics ou encore Ubisoft.

Encore onéreuse aujourd'hui (autour de 50 €), le prix de cette brosse à dents devrait sensiblement baisser dans les années à venir via son changement d'échelle, auquel peuvent donc participer les organismes assureurs. Le projet a en tout cas séduit les congressistes de REAVIE, puisqu'il est celui qui a remporté le plus de jetons - les trois autres étant sensiblement ex aequo en seconde position.

 

Rendez-vous, pour prolonger sur ce thème, au Congrès Assurance Digitale 2016. Transformation digitale / Expérience client : les facteurs clés de succès. Programme et inscriptions sur ce lien.

precedent Suivant Assurance de personnes : les temps forts de Reavie 2016 2 / 7


Effectuer une autre recherche

Rechercher

Les plus lus