REAVIE 2017

E-santé : le monde de l’assurance cherche la bonne formule

Par - Publié le

,

,

,

,

,

,

Marché de la santé en voie de standardisation, contexte difficile en prévoyance… L’e-santé apparaît alors comme une intéressante voie de diversification pour le monde de l’assurance mais pour la transformer en relais de croissance, les questionnements demeurent.

Ce fut l’un des thèmes récurrents de la 28e édition du salon REAVIE, qui s’est tenue du 11 au 13 octobre à Cannes : l’e-santé s’est invitée dans un bon nombre de discussions et d’ateliers. La promesse est importante : voie de diversification face à un marché de l’assurance santé atone, d’incitation à la prévention pour rétablir un secteur de la prévoyance en difficulté… et, comme le souligne une récente étude IMA/Argus, un levier de fidélisation des entreprises face à une concurrence accrue sur la collective.

Si le sujet n’est pas tout à fait nouveau, il revient en tout cas sur le devant de la scène. « Le monde de l’assurance santé a enfin intégré l’importance croissante des services… La standardisation des offres (NDLR : ANI, contrats responsables…) a bien aidé », glisse la directrice générale de Santéclair Marianne Binst.

E-santé, épisode 2

Les premières applications de l’e-santé au monde de l’assurance, notamment via les objets connectés, n’ont pas connu le succès escompté par certains en termes d’usages, mais ouvrent la voie à de nouvelles réflexions. « Cette première phase a permis une prise de conscience des acteurs de l’assurance et de l’assistance pour, aujourd’hui, envisager d’influer sur les parcours de santé », souligne la directrice du pôle santé/bien-vivre d’Inter Mutulegelles Assistance (IMA) Martine Carlu. « L’e-santé peut être un moyen d’aider notre système de santé à passer du curatif au préventif, voire au prédictif », ajoute le directeur santé/prévoyance du groupe Macif Fred Vianas.

Plusieurs annonces et concrétisations ont été faites à ce sujet au cours de REAVIE. IMA et Santéclair ont ainsi conclu un partenariat pour intégrer à la plateforme « Ma Santé au Quotidien » d’Inter Mutuelles Assistance deux nouveaux services de Santéclair : un réseau d’ostéopathes et de diététiciens, ainsi que le service de téléconsultation récemment lancé avec MesDocteurs. Malakoff Médéric a de son côté lancé un fonds à hauteur de 150M€ pour aider au développement de fintech et autres healthtech, tout en poursuivant son programme Vigisanté – focus sur les start-ups partagé par le groupe MacifMondial Assistance a par ailleurs présenté le programme Télé-Mouv (partenariat Biomouv/CHU de Montpellier), solution numérique d’aide à la réhabilitation des patients souffrant de maladies chroniques.

Le chantier des données de santé

Mais le chantier reste immense, interne comme externe. « Un des principaux freins au développement de l’e-santé dans le monde de l’assurance reste commercial », souligne Marianne Binst, ces nouveaux services et produits ne se vendant et valorisant pas de la même manière qu’un produit d’assurance "classique".

La question des données de santé reste également prégnante avec un accès très contrôlé, notamment via l’institut national des données de santé (INDS). Si certaines règles s’assouplissent avec l’entrée prochaine en vigueur du règlement européen sur la protection des données personnelles (RGPD), les blocages restent encore nombreux.

« Il n’y aura pas de modèle économique pour ces services si ces derniers ne sont qu’ajoutés aux offres avec une tarification dédiée », estime finalement Marianne Binst. « Ils doivent être au cœur d’une réflexion plus globale sur le parcours de soins ».

 


Marianne Binst

Marianne Binst

Directrice générale de Santéclair

Marianne Binst est née le 16 septembre 1960. 1981 : diplôme de l'Institut d'études politiques de Paris (IEP). 1983-84 : études à l'École de santé publique de Harvard, aux [...]

Lire la suite
Fred Vianas

Fred Vianas

Directeur général de Macif Mutualité, directeur du pôle Santé/Prévoyance du groupe Macif

Fred Vianas est né le 10 juillet 1962, à Bourg-en Bresse ( Rhône-Alpes). 2009 : Executive Master in Business Administration (EMBA) en management des hautes études commerciales (HEC). 1984-90 : contrôleur de [...]

Lire la suite

Effectuer une autre recherche

Rechercher