CNP Assurances émet la première dette subordonnée en euros sous Solvabilité2

Par - Publié le

,

,

,

,

,

,

CNP Assurances a finalisé une émission subordonnée Tier 3 pour un montant de 1 Md€ de maturité six ans avec un coupon de 1,875%. Il s’agit de la première opération du genre d’un assureur européen depuis l’entrée en vigueur de Solvabilité 2.

Avec cette opération, CNP Assurances cherche à développer son bilan en Europe et Amérique Latine en tirant parti de l’entrée en vigueur début 2016 de la directive Solvabilité 2.
Avec cette opération, CNP Assurances cherche à développer son bilan en Europe et Amérique Latine en tirant parti de l’entrée en vigueur début 2016 de la directive Solvabilité 2.
D.R.

La première émission de dette subordonnée dans un format Solvabilité 2 était scrutée de près par le marché de l’assurance européenne. C’est finalement CNP Assurances qui a ouvert la voie en annonçant la finalisation d’une émission subordonnée Tier 3 en euros. Elle porte sur un montant de 1 Md€ avec un taux d’intérêt de 1,875% jusqu’en octobre 2022. « Ce coupon fixe est le plus bas payé par le groupe CNP Assurances depuis sa première émission subordonnée en 1999 », peut-on lire dans un communiqué.

L’émission de maturité six ans bullet (obligations de même duration au sein d’un portefeuille, NDLR) bénéficie d’une note « BBB+ » par Standard & Poor’s. Elle a été placée auprès de 335 investisseurs et attiré un carnet d’ordres de 7 Md€.

Première émission de dette Solva2-compatible

Avec cette opération, CNP Assurances cherche à développer son bilan en Europe et en Amérique Latine en tirant parti de l’entrée en vigueur, début 2016, de la directive Solvabilité 2 qui reconnait les obligations « Tier 3 » comme la forme réglementaire la moins onéreuse. Elle est aussi moins risquée pour les investisseurs à la différence d’une obligation « Tier 2 » (quasi-fonds propres sous S2).

L’émission bénéficie notamment d’une clause de report des coupons en cas de rupture du capital minimum requis (MCR) et non du capital de solvabilité requis (SCR). « Au plan réglementaire, nous pouvions émettre jusqu’à 15% de SCR en Tier 3, ce qui représentait un compartiment disponible de 2 Md€  », indique Jean-Philippe Médecin, directeur du département ALM et financement. Et d'ajouter : «Compte-tenu de la variabilité du SCR et de son impact sur la capacité d’émission en Tier 3, nous préférons conserver une marge de sécurité. Mais CNP Assurances pourrait dans le futur envisager de nouvelles émissions Tier 3 sans pour autant saturer ses capacités d’émissions.» Le SCR de CNP Assurances atteint 21,6 Md€ dont 4,3 Md€ de dette subordonnée Tier 2 et 3,5 Md€ de dette subordonnée Tier 1.

Pour rappel, sous Solvabilité 2, les émissions en Tier 2 et Tier 3 ne peuvent excéder 50% du SCR d’un assureur contre 25% sous Solvabilité 1.



Effectuer une autre recherche

Rechercher