Solvabilité 2 - Page 20

Dans la même rubrique :

Gouvernance | Reporting | Exigences prudentielles | Orsa
A l'occasion de la publication de ses indicateurs d'activité, le groupe Axa a précisé que les inondations du Sud-Est représenteraient un coût de 100 M€.
Axa affiche un chiffre d’affaires en hausse de 2% au 30 septembre 2015

Axa affiche un chiffre d’affaires en hausse de 2% au 30 septembre 2015

26/10/2015 | Axa | Santé | Assurance vie

En assurance vie, épargne et retraite, le groupe Axa enregistre de bonnes performances dans les pays à forte croissance ainsi que sur certains marchés matures comme la France. En assurances dommages aux biens, la croissance a été tirée par les hausses de tarifs et par le développement des ventes directes. Au cours des neuf premiers mois de l’année, le[...]

«Le non-respect de notre code de déontologie entraîne des sanctions de différents niveaux allant de l’avertissement jusqu’à la radiation de l’Institut, en passant par le blâme confidentiel ou public.»
Thomas Béhar (Institut des actuaires) : «Une «fonction clé» n’est pas un salarié comme les autres»

Thomas Béhar (Institut des actuaires) : «Une «fonction clé» n’est pas un salarié comme les autres»

22/10/2015 | CNP Assurances | Institutions | actuaire

DIAPORAMA   À l’approche de Solvabilité 2, le président de l’Institut des actuaires, association forte de 3 500 membres, appelle pouvoirs publics, entreprises d’assurance et régulateur à renforcer la protection des fonctions clés, coincées entre devoir d’alerte et devoir de loyauté. Découvrez notre diaporama, issu de l’interview de Thomas Béhar, à retrouver dans[...]

Géraldine VialRédactrice en chefgvial@argusdelassurance.com
Edito : tranche napolitaine

Edito : tranche napolitaine

22/10/2015 | Aviva | Axa | Generali

Par ici l’addition ! Les neuf géants de l’assurance (1) connaissent désormais le prix à payer pour être réputés d’importance systémique. Parce qu’ils sont gros, globaux, interconnectés, et parce qu’ils se sont risqués hors du champ traditionnel de l’assurance, par exemple en accordant des prêts ou des garanties financières, il a été jugé qu’un défaut de leur[...]

Thomas Béhar, Président de l’Institut des actuaires.
Thomas Béhar (Institut des actuaires) : «Une fonction clé n'est pas un salarié comme les autres»

Thomas Béhar (Institut des actuaires) : «Une fonction clé n'est pas un salarié comme les autres»

22/10/2015 | Actuariat | Solva 2 | Institutions

INTERVIEW   À l’approche de Solvabilité 2, le président de l’Institut des actuaires, association forte de 3 500 membres, appelle pouvoirs publics, entreprises d’assurance et régulateur à renforcer la protection des fonctions clés, coincées entre devoir d’alerte et devoir de loyauté. Avec Solvabilité 2, l’actuaire, lorsqu’il est titulaire de la fonction clé[...]

Jacques Richier (Allianz France) : «Malgré l'absence de croissance, les écarts vont se recréer»

Jacques Richier (Allianz France) : «Malgré l'absence de croissance, les écarts vont se recréer»

22/10/2015 | Assurance vie | compagnie assurance | Allianz

INTERVIEW   Sur un marché de l’assurance en pleine transformation, l’adoption de nouvelles méthodes de travail, l’innovation et la qualité de la gestion technique feront la différence, selon Jacques Richier, PDG d’Allianz France. Vous étiez dans les Alpes- Maritimes après les inondations, quelles conclusions tirez-vous sur cet événement ? Nous avons eu à faire[...]

Retraite professionnelle supplémentaire : ouverture d’une consultation publique

Retraite professionnelle supplémentaire : ouverture d’une consultation publique

22/10/2015 | épargne retraite | retraite supplémentaire | Institutions

La direction générale du Trésor a décidé d'étudier le panorama de la retraite professionnelle supplémentaire en essayant notamment de mesurer l'impact de Solvabilité 2 sur l'épargne retraite d'entreprise en France. A deux mois de l’entrée en vigueur du cadre prudentiel Solvabilité 2, la direction générale du Trésor annonce ce jeudi 22 octobre 2015[...]

Jean-Pierre Menanteau, directeur général du groupe Humanis
Humanis Prévoyance lève 250 M€ sur les marchés pour se préparer à Solvabilité 2

Humanis Prévoyance lève 250 M€ sur les marchés pour se préparer à Solvabilité 2

21/10/2015 | Institution de prévoyance (IP) | Groupe de protection sociale | Jean-Pierre Menanteau

L’institution de prévoyance du groupe de protection sociale a placé une émission de dette subordonnée à dix pour un montant de 250 M€ pour renforcer sa solvabilité comme son attractivité. Humanis Prévoyance, l’institution de prévoyance (IP) du groupe de protection sociale éponyme, a placé une émission de dette subordonnée à caractère de fonds propres[...]

Plus de 700 congressistes sont annoncés cette année à Réavie
Réavie 2015 s'ouvre dans un contexte de réformes réglementaires

Réavie 2015 s'ouvre dans un contexte de réformes réglementaires

14/10/2015 | Acteurs | Accord national interprofessionnel (ANI) | REAVIE

Deux mois et demi avant l'entrée en vigueur de l'ANI et de Solvabilité 2, la 26ème édition de Réavie a débuté ce 14 octobre 2015. Plus de 700 congressistes sont attendus. Réavie 2015, c’est parti ! Le rendez-vous annuel des assureurs vie et de personnes a débuté ce mercredi 14 octobre 2015, avec l’arrivée des premiers congressistes à Cannes,[...]

Article extrait du dossier Reavie 2015 : les temps forts de la 26e édition (E-dossier)

Au niveau européen, plus des deux-tiers (69%) des 2 trilliards d’€ d’actifs issus de la comptabilité générale des assureurs européens sont composés d’actifs obligataires. Un chiffre qui atteint même près de 80% pour les assureurs français.
Allocation d'actifs : 3 stratégies pour retrouver du rendement !

Allocation d'actifs : 3 stratégies pour retrouver du rendement !

09/10/2015 | Axa | Gestion d'actifs | solvabilité

Entre la préparation à l’entrée en vigueur de Solvabilité 2 et l’environnement de taux bas, les assureurs sont amenés à repenser leurs politiques d’allocation d’actifs pour préserver le sacro-saint rendement. Les asset managers ont identifié trois leviers possibles pour y parvenir : poursuite de la diversification des titres obligataires, recherche d’actifs[...]

Effets de la réassurance sous Solva 2 : les assureurs vie s'éveillent doucement

Effets de la réassurance sous Solva 2 : les assureurs vie s'éveillent doucement

01/10/2015 | Assurance de personnes | Assurance vie | réassurance

Les assureurs vie prennent peu à peu conscience des effets de la réassurance sous Solvabilité 2, mais ils n’envisagent pas de grand chambardement de leurs programmes avant un à deux ans. A trois mois du grand saut réglementaire, les assureurs vie s’éveillent doucement, mais sûrement, aux nouveaux apports de la réassurance sous Solvabilité 2. Une enquête[...]

Actuaire de formation, Gabriel Bernardino (50 ans) a réalisé l’essentiel de sa carrière, entre 1989 et 2011, auprès de l’Instituto de Seguros du Portugal (ISP).
Gabriel Bernardino reconduit pour 5 ans à la présidence de l’Eiopa

Gabriel Bernardino reconduit pour 5 ans à la présidence de l’Eiopa

01/10/2015 | Nomination | solvabilité | Institutions

Le bureau de l’Autorité de contrôle européenne des assurances et des pensions professionnelles (Eiopa) a donné son accord pour renouveler le mandat de Gabriel Bernardino à la présidence jusqu’en 2021. La décision doit encore être ratifiée par le Parlement européen. Gabriel Bernardino prêt à rempiler pour un second mandat. Le président du superviseur[...]

« Il est essentiel que les risques liés aux investissements en infrastructures soient en permanence pilotées et monitorées. Sous ces conditions, je crois que les calibrages proposés reflète le profil de risque de cette classe d’actifs », souligne Gabriel Bernadino, président de l’Eiopa.
Solvabilité 2 : l’Eiopa améliore le traitement prudentiel des investissements en infrastructures

Solvabilité 2 : l’Eiopa améliore le traitement prudentiel des investissements en infrastructures

29/09/2015 | Commission européenne | solvabilité | Institutions

L’Autorité de contrôle européenne des assurances et des pensions professionnelles (Eiopa) a publié ses recommandations sur le calibrage des infrastructures sous Solvabilité 2. Elle accepte une charge faciale en capital comprise entre 30 et 39% pour les investissements en fonds propres, et une réduction de la charge d'environ 30% pour la dette[...]