Les courtiers d’assurance, acteurs clés des risques d’entreprise

Publié le

,

Sur le marché des risques d’entreprise, les courtiers ne sont pas seulement des apporteurs d’affaires : ils jouent un rôle clé dans l’analyse des risques et la gestion sur mesure des contrats et des sinistres. À condition d’être équipés de systèmes d’information adaptés. Directeur général d’Infass Systèmes, David Buchman explique pourquoi.

PUBLI-RÉDACTIONNEL  

Contrairement aux risques de masse, les risques d’entreprise ne peuvent être industrialisés : ils requièrent une analyse et un service sur mesure. Les assureurs ne se contentent donc pas d’en confier la commercialisation aux courtiers : ils leur délèguent également la gestion des contrats et des sinistres. L’expertise technique et la relation de proximité que les courtiers entretiennent avec leurs clients leur permettent en effet d’apporter un service sur mesure.


Un contrat global, une vision détaillée
Pour optimiser leurs programmes d’assurance, les entreprises contractent des polices « groupe » couvrant l’ensemble de leurs filiales, agences, activités… L’assureur peut ainsi mutualiser le risque, ce qui réduit le montant de la prime.

Mais pour avoir une bonne vision comptable et statistique de leur programme d’assurance, les entreprises ont besoin de suivre la sinistralité et le coût de l’assurance entité par entité, activité par activité, risque par risque. Prenons le cas d’un groupe de distribution : l’appel global de prime ne lui suffit pas. Il a besoin de ventiler les appels de prime par entité juridique, voire par point de vente. Il peut également souhaiter avoir une vision des primes ou de la sinistralité par taille de point de vente, par activité (logistique ou distribution), par type de rayon (alimentaire, prêt-à-porter, électronique)…

C’est la mission du courtier : permettre à l’assureur de gérer les polices de façon globale et à l’entreprise de les gérer avec la granularité qui lui convient.

C’est d’autant plus utile que pour couvrir des risques importants, l’entreprise peut faire appel à un placement multiple, avec plusieurs contrats souscrits auprès de plusieurs assureurs avec des conditions différentes. Là encore, le courtier permet à son client d’avoir une vision synthétique de sa couverture, avec un seul appel de prime par entité juridique et une vision globale de la sinistralité reposant sur l’agrégation statistique des différentes polices.


Les outils adéquats
Ces services ne sont possibles que si le courtier dispose d’outils informatiques suffisamment performants pour gérer les fonctionnalités suivantes :

  • descriptif des structures de groupes, avec une vision globale du contrat et des primes, et une ventilation plus fine (par entité, par activité, par risque, etc.) de la prime, des sinistres, des statistiques ;
  • enregistrement et encaissement de la prime, ventilation par entité juridico-comptable du client et réversion de la prime globale à l’assureur ;
  • possibilité d’agréger plusieurs contrats sur un même appel de prime ;
  • gestion de la réversion d’acomptes à l’assureur, dans la mesure où l’éclatement de l’appel conduit à un règlement progressif de la prime ;
  • enregistrement des sinistres par entité et axe d’analyse ;
  • production de statistiques modélisables par entité, activité, marque, nature des sinistres, etc.

 

 

Ce contenu vous est proposé par Infass Systèmes



Effectuer une autre recherche

Rechercher