Cession de Gan Eurocourtage : Groupama ouvre la dataroom aux pools d'investisseurs

Cession de Gan Eurocourtage : Groupama ouvre la dataroom aux pools d'investisseurs
DR Thierry Martel, directeur général de Groupama

Le groupe mutualiste Groupama s'apprête à ouvrir sa dataroom aux pools d’investisseurs dans le cadre de la cession de Gan Eurocourtage. Le consortium de fonds d’investissement et de réassureurs initié par le management de la filiale dédiée au courtage ferait bien partie des dossiers sélectionnés. 

Selon nos informations, dans le cadre de la cession de Gan Eurocourtage, la direction générale de Groupama s’apprête à rouvrir dans les prochains jours la fameuse dataroom, lieu physique ou virtuel où se trouve l'ensemble des informations confidentielles qui portent sur le processus de cession. Après Allianz, c’est au tour de plusieurs pools d’investisseurs d’avoir accès à toutes les informations confidentielles de la filiale de Groupama. Le consortium, initié par Daniel Ellezam, actuel directeur général adjoint de Gan Eurocourtage, fait bien partie des heureux élus.

Dans les clous de l'ACP

Regroupant des fonds d’investissement et des réassureurs de référence dans le capital, il serait, selon nos informations, prêt à présenter une offre comprise entre 600 et 700 M€ et ce, pour l’acquisition des activités Iard et Transport. Ce périmètre et cette somme pourraient bien satisfaire la direction générale de Groupama contrairement à l’offre qu’aurait proposée Allianz la semaine du 26 mars.

Étant très réglementée et soumise à l'accord de la maison mère, cette ouverture de la dataroom signifierait que ce type d’actionnariat et de montage répondrait aux exigences réglementaires de l'ACP. Les dirigeants de Groupama travailleraient en effet, selon plusieurs de nos sources, de concert avec le régulateur du marché.

Envie réelle de vendre ?

Alors que Thierry Martel, directeur général et Christian Collin, directeur général délégué de Groupama, annonçaient le bouclage du dossier comme imminent ou en tout cas bouclé pour la fin mars, ce nouveau rebondissement dans le feuilleton de la reprise de Gan Eurocourtage va décaler une nouvelle fois la date butoir. La reprise de Gan Eurocourtage par un assureur ou par un pool d’investisseurs ne pourrait pas intervenir avant la fin du printemps. Alors une question se pose : à qui profitent ces retards répétés ? Peut-être bien à Groupama. Avec la participation de la Caisse des dépôts dans sa pépite, la tentation ne serait-elle pas d’attendre la fin des élections présidentielles et de miser sur une potentielle nationalisation ?

Thomas Baume

Emploi

KAPIA RGI

Chef de Projet Assurance-Vie H/F

Postuler

KAPIA RGI

Ingénieur Développement PHP5/ZEND (H/F)

Postuler

+ de 10 000 postes
vous attendent

Accéder aux offres d'emploi

Commentaires

Cession de Gan Eurocourtage : Groupama ouvre la dataroom aux pools d'investisseurs

Merci de confirmer que vous n’êtes pas un robot

Votre e-mail ne sera pas publié