[DOSSIER] Classement 2015 des courtiers grossistes : des [...] 2/4

Classement 2015 des courtiers grossistes : résultats contrastés pour un secteur ultraconcurrentiel

Classement 2015 des courtiers grossistes : résultats contrastés pour un secteur ultraconcurrentiel

Nouvelle édition du classement des courtiers grossistes avec un chiffre d’affaires moyen en légère hausse par rapport au classement 2014 : 46,9 M€ contre 45,35 M€. Cependant les évolutions des différents acteurs de ce classement restent contrastées.

9,55%

La croissance médiane du CA des 20 premiers courtiers grossistes (versus Top 20 2014 de L’Argus).

46,9 M€

Le CA moyen du Top 20 2015 des courtiers grossistes.

Les courtiers grossistes restent les enfants dynamiques du secteur. La croissance médiane de l’édition 2015 du Top 20 de L’Argus, basé sur l’exercice 2014, est de 9,55%. On observe encore de très fortes croissances avec des résultats à deux chiffres pour près de la moitié du Top 20, et même à trois chiffres pour Néoliane Santé & Prévoyance (236%). La filiale grossiste du groupe Santiane, appuyée par le fonds d’investissement Sagard depuis 2013, montre les muscles : fin 2013 et pendant l’exercice 2014, Néoliane Santé & Prévoyance a rache­té 3 portefeuilles en santé individuelle et intégré l’entreprise informatique Courtage Street, spécialisée dans la création d’outils dédiés aux courtiers d’assurance. Le courtier grossiste mène une stratégie de diversification et multiplie les annonces de lancement de produits, laissant quelque peu perplexes ses concurrents. Autre croissance remarquable, qui s’accompagne d’une ascension fulgurante au classement avec un gain de 5 places, celle de Leader Underwriting. Le cabinet, créé en 2011 qui opère en libre prestation de services en assurance construction, affiche une croissance de 95,5%.

Cependant les performances des 9 courtiers présentant une croissance à 2 chiffres sont contrebalancées par des diminutions de chiffres d’affaires pour 4 de leurs concurrents, et pas des moindres : le leader historique April, qui passe d’une baisse de 0,4% au classement 2014 à un repli de 4,1% dans celui de 2015 ; Solly Azar, qui encaisse une baisse de 5,8% au classement 2015 ; le groupe Zéphir, qui a traversé une nouvelle année difficile tout en limitant sa chute (-3% au classement 2015, contre -6,4% l’an dernier) et enfin le second courtier grossiste du groupe Assu 2000, Autofirst (-7% au classement 2015, -8,7% au classe­ment 2014). La crise de croissance serait-elle donc un passage obligé vers la maturité, chez les courtiers grossistes ?

Méthodologie

  • Le Top 20 des courtiers grossistes est établi à partir des données déclaratives, collectées dans le cadre de l’édition 2015 du palmarès « Les courtiers millionnaires ».
  • Le périmètre retenu pour ce classement est celui de l’activité 2014, en France, réalisé par les cabinets de courtage encaissant plus de 1 M€ de commissions et exerçant l’activité grossiste.
  • La répartition du CA peut ne pas correspondre exactement au CA consolidé publié, pour 2 raisons principales : pour cause d’arrondi, ou par l’existence d’activités transversales non répertoriées en IARD ou en assurance de personnes.

Cas particuliers – Protegys Courtage et Squadra Assurances (groupe Axiome) présents lors de l’édition 2014 n’ont pas voulu ou pu nous répondre dans les délais. – Par ailleurs, Vivens qui figurait au 11e rang dans notre dernière édition, sort de ce Top 20 suite à son rachat par le groupe Axelliance.

A noter L’entrée dans le classement de Créalinks Conseil, Nortia, Néoliane Santé & Prévoyance et SPVie.

Concurrence féroce pour le top 5

1. April

Mastodonte du classement, April mise sur la densité de son réseau de proximité. Cependant l’activité courtage (direct et grossiste) du groupe reste orientée à la baisse.

  • Evolution de l’activité en 2014 (en baisse).
  • Taille du réseau : 15 000 courtiers dont 10 000 actifs.

Le groupe April englobe du courtage direct et 8 structures grossistes : April Santé Prévoyance, April Entreprise Prévoyance, April International Expat, April Partenaires, April Moto, April Marine, April Immobilier et April Entreprises Solutions.

  • Activités :
    - Assurance de personnes 64%
    - IARD 38%

La fin de l’année 2015 est un moment clef car elle nous permettra d’évaluer plus précisément l’impact de l’ANI.

Bruno Rousset, PDG du groupe April

2. Alptis assurances

Le courtier grossiste est positionné à 70 % sur la santé individuelle. L’ANI est pour Alptis un virage serré à négocier, avec une visibilité limitée.

  • Evolution de l’activité en 2014 (stable).
  • Taille du réseau : 6 100 intermédiaires, 5 100 commissionnés.
  • Activités :
    - Sante 60%
    - Prévoyance 40%

Tout le monde est assez offensif car l’ANI a nécessité un questionnement stratégique.

Jean-Paul Babey, président d’Alptis

3. Groupe Solly Azar

Solly Azar, acteur historique du courtage en gros, reste sur la 3e marche du podium malgré son passage à vide. En 2015-2016, il souhaite marquer son retour, tout en ne cachant pas sa circonspection sur l’ANI.

  • Evolution de l’activité en 2014 (en baisse).
  • Taille du réseau : 8 000 courtiers, 7 200 actifs.
  • Activités :
    - IARD 67%
    - Assurance de personnes 33%

Pendant toute l’année 2014, nous avons été occupé à redresser la barre et à redynamiser notre réseau. En 2015-2016, nous souhaitons que les courtiers retrouvent le réflexe Solly Azar.

Eryck Aïche, DG de Solly Azar

4. Smam assurances

Smam Assurances reste fortement positionné sur l’individuel et prépare le virage obligé de l’ANI avec perplexité. C’est un petit acteur en matière d’effectif (112) mais avec le plus important CA par salarié (431 339 €).

  • Evolution de l’activité en 2014 (en hausse).
  • Taille du réseau : 12 500 intermédiaires en assurance de personnes, 1 000 courtiers commissionnés, 1 200 intermédiaires en IARD.
  • Activités :
    - Assurance de personnes : 94%
    - IARD : 6%

Nous pensons que la mise en place de l’ANI risque de se déporter au 1er janvier 2017. Aussi, nous souhaitons en 2016 maintenir un positionnement musclé sur les contrats de santé individuels.

Philippe Baudinière, DG de Smam Courtage

5. Ciprés Assurances

Le dernier du Top 5 est aussi le plus offensif. Il souhaite notamment passer de 3 000 à 5 000 courtiers codés.

  • Evolution de l’activité en 2014
  • Taille du réseau : 3 000 courtiers de proximité.
  • Activités :
    - Prévoyance 60%
    - Santé 40%

L’arrivée du fonds d’investissement nous a permis de muscler notre management, d’attirer des talents externes et notre casting est désormais bouclé.

Laurent Ouazana, président du groupe Ciprés Assurances

Emploi

KAPIA RGI

ANALYSTES FONCTIONNELS en Assurance Vie et /ou IARD

Postuler

KAPIA RGI

CHEFS DE PROJETS Vie et/ou IARD H/F

Postuler

MAIF

Conseiller Déclarations Sinistres H/F - Chauray - CDD 12 mois

Postuler
Accéder aux offres d'emploi

APPELS D'OFFRES

Prestations de services en assurance.

Ville de Thiais

18 novembre

94 - THIAIS

Mission de commissariat aux comptes.

Kremlin-Bicêtre Habitat

18 novembre

94 - LE KREMLIN BICETRE

Proposé par   Marchés Online

Commentaires

Classement 2015 des courtiers grossistes : résultats contrastés pour un secteur ultraconcurrentiel

Merci de confirmer que vous n’êtes pas un robot

Votre e-mail ne sera pas publié