Dépendance : l’adaptation au vieillissement exige de nouveaux partenariats

Dépendance : l’adaptation au vieillissement exige de nouveaux partenariats
Yves Malenfer/Matignon De gauche à droite : Martine Pinville, Luc Broussy, Jean-Marc Ayrault, Marisol Touraine, Michèle Delaunay.

Jean-Marc Ayraut a reçu les trois rapports commandés par la ministre à l’Autonomie, Michèle Delaunay, sur la prévention et l’adaptation de la société au vieillissement. Deux thématiques où se fait sentir le besoin d’une meilleure coordination avec les initiatives privées et notamment celles des acteurs de l’assurance et de la protection sociale complémentaire

Le projet de loi d'adaptation de la société au vieillissement sera prêt d’ici à la fin de l’année. Le Premier ministre l’a réaffirmé, ce lundi 11 mars, en recevant les trois rapports qui doivent justement contribuer à la préparation de ce texte, ou plus exactement à deux des trois volets du projet de loi, à savoir l’anticipation du vieillissement et l’adaptation de la société.  De fait, comme l’ont rappelé les rapporteurs, le gouvernement a considéré qu’il disposait de suffisamment d’expertise sur le troisième volet, à savoir l’accompagnement de la perte d’autonomie, pour prendre des décisions.

Une prévention efficace

Dans le cadre de cette approche qui se veut globale et pas uniquement centrée sur la dépendance, le rapport du docteur Jean-Pierre Aquino entend justement démontrer qu’il est possible de faire « reculer la dépendance dite  évitable ». « Des mesures préventives sont porteuses d’efficacité à moyen terme », estime ainsi ce gériatre, président du comité Avancée en âge, qui plaide notamment pour une meilleure coordination des acteurs de la prévention et un repérage plus efficace des personnes fragilisées.

Bonnes pratiques au-delà des frontières

Chargée d’un benchmarking des bonnes pratiques à l’étranger, la députée PS de la Charente, Martine Pinville évoque, dans son rapport,  les visites préventives à domicile systématiques pratiquées au Danemark et en Finlande pour tous les seniors de plus de 75 ans. Citant le programme « health coaches » expérimenté en Suède, l’élue juge également « la promotion de l’activité physique, comme extrêmement importante ».

Adapter le logement

Nos voisins, plus ou moins lointains, ont également développé beaucoup d’initiatives sur l’adaptation du logement, une des thématiques clefs du rapport de Luc Broussy sur l’adaptation de la société au vieillissement de sa population. Et de fait comme l’explique en substance le conseiller général PS du Val d’Oise, il s’agit là d’une action essentielle pour répondre à la demande de maintien à domicile. C’est pourquoi il propose toute une série de mesures, en faveur de l’habitat individuel ou collectif.

Tout sauf le financement

Mais là comme pour la prévention, il restera à l’exécutif d’arbitrer, les rapporteurs assurant avoir été totalement libres dans leur écriture. Si ce n’est que cette stratégie nationale n’appelle pas simplement l’implication des pouvoirs publics, selon Luc Broussy : « Il existe toute une galaxie d'acteurs – mutuelles, organismes de protection sociale complémentaire, assureurs, assisteurs… - qui ont un vrai rôle à jouer sur ces sujets que sont le logement, la mobilité, la prévention… » Bref, l’idée d’un partenariat public-privé ne serait pas totalement abandonnée, mais à front renversé de ce qu’avait proposé Xavier Bertrand en 2008, ce PPP porterait sur tout, sauf le financement de la dépendance.

Emploi

KAPIA RGI

Chef de Projet Assurance-Vie H/F

Postuler

KAPIA RGI

Ingénieur Développement PHP5/ZEND (H/F)

Postuler

+ de 10 000 postes
vous attendent

Accéder aux offres d'emploi

APPELS D'OFFRES

Fourniture de titres restaurant et de chèques cadeaux

CCM de la Gascogne Toulousaine

17 septembre

32 - CC DE LA GASCOGNE TOULOUSAINE

Proposé par   Marchés Online

Commentaires

Dépendance : l’adaptation au vieillissement exige de nouveaux partenariats

Merci de confirmer que vous n’êtes pas un robot

Votre e-mail ne sera pas publié