Des mesures renforcées pour lutter contre l’insécurité routière

Des mesures renforcées pour lutter contre l’insécurité routière
Le gouvernement a annoncé l'entrée en vigueur ce jeudi de nouvelles mesures contre l'insécurité routière. Le décret renforce les sanctions en cas d’infractions avec un accent tout particulier sur la lutte contre les vitesses excessives et l’alcoolémie au volant.

La bataille pour améliorer la sécurité sur les routes se poursuit. Afin de prévenir les comportements de conduite dangereux et la baisse de vigilance des conducteurs, le ministre de l’Intérieur, Claude Guéant, vient d’indiquer lors du conseil des ministres du mercredi 4 janvier, les différentes mesures applicables dès ce jeudi. Il a rappelé, en préambule, le bilan provisoire pour l’année 2011, soit 3 959 personnes tuées sur les routes - l’objectif fixé par le Président de la République étant de parvenir à réduire ce nombre à 3000.
A la suite de ces mesures, il est désormais interdit de :
• Détenir, transporter et utiliser des avertisseurs de radars (1 500 € d'amende, six points de permis).
• Regarder un écran de télévision, smartphone, etc (1 500€, trois points).
• Téléphoner au volant (135€, trois points). Le kit mains-libres reste finalement autorisé.
• Détenir une plaque d’immatriculation non-conforme (135 €).
• Franchir (135€, un point), ou circuler sur une bande d’urgence (135€, trois points)

Des sanctions, peu de prévention

« Dans un premier temps, ces mesures ne vont pas directement impacter les assureurs, car il faut toutefois rappeler que le coût de l’indemnisation dépend du juge… nous n'avons donc pas de maîtrise sur ce sujet, a précisé à l'Argus Jean Péchinot, responsable du marché automobile à la Fédération française des sociétés d'assurances (FFSA).Mais si le marché voit d'un coté la sinistralité baisser et de l'autre les coûts se stabiliser, il en tirera certainement des conséquences.

Quelques mesures préventives ont également été mentionnées : il devient obligatoire pour les usagers de véhicules à deux roues motorisés (>125cm3) de porter un vêtement muni d’un équipement rétroréfléchissant. Un sujet préoccupant pour les assureurs puisqu'il constitue un double dommage : un conducteur jeune et un dommage corporel souvent très grave. « Nous suivons de très près des améliorations techniques comme la généralisation de l’ABS, et celle des gilets air-bag. Ces mesures visent des dommages corporels moindre, le motard est alors mieux protégé » ajoute Jean Péchinot. De plus, et à compter du printemps, les conducteurs devront disposer d’un éthylotest dans leur voiture. Ces deux derniers points devraient satisfaire les tenants de la sensibilisation, comme l’Automobile Club qui a toutefois regretté, dans un communiqué, des «mesures à finalité répressive » et redit son souhait « d’une réelle politique éducative ».
Madeleine Vatel

Abonnés

Base des organismes d'assurance

Retrouvez les informations complètes, les risques couverts et les dirigeants de plus de 850 organismes d'assurance

Je consulte la base

Le Magazine

ÉDITION DU 27 mai 2022

ÉDITION DU 27 mai 2022 Je consulte

Emploi

CABINET SCHÜLLER & SCHÜLLER

MANDATAIRES D’INTERMÉDIAIRES EN ASSURANCE H/F

Postuler

Adis Assurances

Rédacteurs Règlements en Prévoyance H/F

Postuler

+ de 10 000 postes
vous attendent

Accéder aux offres d'emploi

APPELS D'OFFRES

Concession des services publics de l'eau potable et de l'assainissement collectif

CCM du Sartenais Valinco

28 mai

20 - CC DU SARTENAIS VALINCO

Prestation de services d'assurances.

Communauté de Communes Mad et Moselle

28 mai

54 - THIAUCOURT REGNIEVILLE

Proposé par   Marchés Online

Commentaires

Des mesures renforcées pour lutter contre l’insécurité routière

Merci de confirmer que vous n’êtes pas un robot

Votre e-mail ne sera pas publié

04/01/2012 22h:15

Contre l'alcoolisme, contre regarder un écran de télévision, etc... : 200% pourNe pas pouvoir utiliser les avertisseurs de radars = débile surtout quand on voit où ils se trouvent. Franchement quel gaspillage des deniers publics!!! C'est assez lamentable cette surveillance des autoroutes pendant que les routes de campagne sont fréquentées par des fous parfois. Mais on est en France et ils ont fait de grandes études !!!

Répondre

Merci de confirmer que vous n’êtes pas un robot

Votre e-mail ne sera pas publié

05/01/2012 00h:05

Si, bien entendu, tout mort et un mort de trop, il serait peut-être utile de communiquer sur les proportions (pourcentage d'accidents / pourcentage de conducteurs / nombre de conducteurs sans permis et donc non assurables ...), le type de véhicules impliqués (poids lourds, moto ...) et surtout nombre de blessés gardant des séquelles à vie.Pour ceux qui les connaissent déjà un peu, ces chiffres laissent parfois rêveurs quant aux mesures prises.Pour autant, il m'apparaît très surprenant que l'utilisation d'un simple avertisseur de radar (possédé sous de nombreuses formes et déclinaisons par de non moins nombreux automobilistes et) qui avertissent des zones à risque (pas seulement des radars) soit plus pénalisée que regarder la télévision au volant ??! Si ça c'est pas dangereux ?

Répondre

Merci de confirmer que vous n’êtes pas un robot

Votre e-mail ne sera pas publié