Fabrice Domange (AIG France) : «Renforcer nos positions sur la branche dommages»

Fabrice Domange (AIG France) : «Renforcer nos positions sur la branche dommages»
Fabrice Domange occupe le poste directeur général d'AIG pour la France depuis le 4 novembre 2013.

Fabrice Domange a succédé à Kelly Lyles, le 4 novembre dernier, au poste de directeur général d'AIG pour la France. Il revient pour l'Argus de l'assurance sur sa vision de la succursale française ainsi que sur ses ambitions sur les segments de l'affinitaire et du risque d'entreprise.

Comment jugez-vous la situation d’AIG en France?

J’ai l’opportunité de prendre la direction d’une succursale qui affiche en 2013 une progression profitable à deux chiffres (+13%). AIG en France compte aujourd’hui 370 collaborateurs, au sein du siège parisien et dans nos six délégations régionales, et un portefeuille équilibré entre les risques d’entreprise et de particuliers. Nous sommes présents à la fois sur la grande majorité des grands comptes français – la quasi-totalité du CAC 40 et plus de 80% des entreprises du SBF 120 nous font confiance – et sur tout type d’entreprises, comme l’illustrent les 400 000 dirigeants couverts par nos solutions RCMS. Assurant, de plus, un portefeuille de 10 millions de particuliers, AIG en France est ainsi la quatrième entité du groupe, et la seconde en Europe derrière le UK.

Quelles sont vos ambitions et autres projets?

Nous avons des domaines d’expertise reconnus, comme les lignes financières ou encore les responsabilités environnementales, où nous entendons conforter nos leaderships. Nous souhaitons également renforcer nos positions sur d’autres branches, comme en dommages, où nous comptons mettre à profit le niveau de capacité de plus de 1 Md$ proposée par le groupe et son accompagnement, notamment par nos investissements en ingénierie et prévention. Ainsi, nous allons continuer à recruter des ingénieurs-préventeurs afin de renforcer notre valeur ajoutée au bénéfice de nos clients.

Toujours sur les risques d’entreprise, nous prévoyons aussi de continuer à investir dans nos solutions cyber-risques, un risque maintenant pleinement intégré à la cartographie de nos clients. Enfin, avec notre gamme Pack dédiée aux PME et TPE, nos courtiers partenaires ont accès à une délégation de souscription totale, leur permettant une réactivité sans égal pour eux. Cette gamme de produits Pack est unique et, en 2014, nous allons améliorer encore la plateforme «on line» qui lui est associée.

Qu’en est-il de vos ambitions dans le domaine du risque particulier?

Sur ce business, nos assurances affinitaires représentent presque 50% de notre chiffre d’affaires total. Nous sommes présents depuis plus de 25 ans sur ce marché, avec donc 10 millions de clients aujourd’hui, et nous avons particulièrement à cœur de développer des solutions fiables et innovantes. Nous sommes d’ailleurs très actifs au sein de la FG2A et de la FFSA sur ce sujet. Nous nous devons aussi de gagner en notoriété pour attirer de nouveaux partenaires et parler de plus en plus aux assurés. Le sponsoring des All Blacks par le groupe AIG va dans ce sens. Aujourd’hui certaines grandes marques nous demandent d’ores et déjà de cobrander la solution assurantielle associée à leur produit. Nous avons aujourd’hui les moyens de nos ambitions pour progresser sur le segment du «dommages aux particuliers».

Testez L'Argus de l'assurance en mode abonné. Gratuit et sans engagement pendant 15 jours.

Le Magazine

ÉDITION DU 25 octobre 2019

ÉDITION DU 25 octobre 2019 Je consulte

Emploi

KAPIA RGI

Chef de Projet Assurance-Vie H/F

Postuler

KAPIA RGI

Ingénieur Développement PHP5/ZEND (H/F)

Postuler

+ de 10 000 postes
vous attendent

Accéder aux offres d'emploi

APPELS D'OFFRES

Assurances construction - assurances dommages ouvrages.

Gironde Habitat

22 octobre

33 - BORDEAUX

Prestations de services d'assurances.

OPCO Mobilités

22 octobre

92 - MEUDON

Marché d'assurance construction

Mancelle d'Habitation

22 octobre

72 - MANCELLE HABITATION

Proposé par   Marchés Online

Commentaires

Fabrice Domange (AIG France) : «Renforcer nos positions sur la branche dommages»

Merci de confirmer que vous n’êtes pas un robot

Votre e-mail ne sera pas publié