Generali : la démission du président Geronzi demandée

Generali : la démission du président Geronzi demandée
© Imagoeconomica
Les tensions au sein du Conseil d’administration n’en finissent plus. Dernier épisode en date : un administrateur qui demande, rien de moins, que la démission du président Cesare Geronzi.

Depuis le départ d’Antoine Bernheim en avril 2010, et l’arrivée de son très contesté successeur Cesare Geronzi, rien ne va plus à la tête de la maison Generali. Depuis des semaines, le groupe d’assurance se retrouve en proie à une sévère crise de gouvernance, les administrateurs s’affranchissant, les uns après les autres, de leur devoir de réserve. C’est le président lui-même qui a mis le feu aux poudres, le 16 février, en affichant, via la presse, une stratégie non ratifiée par les membres du Conseil d’administration du groupe. « Notre objectif fondamental est d’investir en Amérique latine à côté d’autres opportunités que nous évaluons », avait-il déclaré, ajoutant que Generali pourrait envisager d’investir davantage dans les banques italiennes et des infrastructures.

La tête de Geronzi

Une position et des propos qui avaient conduit Leonardo Del Vecchio à quitter le Conseil d’administration du Lion de Trieste. « Je me rends compte que ma contribution n’a pas d’incidence sur les choix stratégiques de cette entreprise », avait commenté le patron du groupe de lunettes de luxe Luxottica. Loin d’apaiser les tensions, c’était au tour, dimanche 27 février, d’un autre administrateur, Diego Della Valle, de monter au créneau, en demandant publiquement, la démission du président Geronzi. Evoquant les « déclarations inopportunes et sans aucun sens logique de Cesare Geronzi », Diego Della Valle a indiqué que le Conseil d’administration avait décidé à l’unanimité de ne pas confier de responsabilités opérationnelles au président. Pour cet administrateur, « il n’est plus possible de reporter les décisions qui doivent être prises en termes de stratégie de communication » ; et « M. Geronzi doit prendre acte du fait que le monde et ses conditions ont changé et qu’il n’y a plus de place pour celui qui s’occupe davantage de son monde à soi et à ses relations personnelles, que des intérêts réels de la société qu’il représente ». Et il n’est pas certain que l’histoire s’arrête là…

Catherine Dufrêne

Emploi

KAPIA RGI

Chef de Projet Assurance-Vie H/F

Postuler

KAPIA RGI

Ingénieur Développement PHP5/ZEND (H/F)

Postuler

+ de 10 000 postes
vous attendent

Accéder aux offres d'emploi

APPELS D'OFFRES

Assurance dommages aux biens

Cachan Habitat OPH

16 septembre

94 - Cachan

Acquisition d'un véhicule neuf.

Comité Martiniquais du Tourisme

15 septembre

972 - FORT DE FRANCE

Lac de la Sorme - assistance à l'élaboration d'un programme de travaux d'ingénierie...

Communauté Urbaine Le Creusot-Montceau (CUCM)

15 septembre

71 - CU LE CREUSOT MONTCEAU

Proposé par   Marchés Online

Commentaires

Generali : la démission du président Geronzi demandée

Merci de confirmer que vous n’êtes pas un robot

Votre e-mail ne sera pas publié