Generali : Mario Greco confirme son cap

Generali : Mario Greco confirme son cap

Pour sa première assemblée générale, Mario Greco qui a pris la tête de Generali en août 2012 a justifié la rigueur qu'il a commencé à appliquer au sein du groupe italien. Pas question de songer à diversifier les activités ou à procéder à des acquisitions avant d'avoir renforcé le capital du Lion de Trieste.

« Discipline », le maître mot du plan stratégique annoncé en janvier par Mario Greco, le nouveau patron de Generali, qui s'est imposée dans les actes de la direction du groupe italien mais aussi dans les rangs de ses actionnaires. Pas de débats enflammés contrairement à ce qu'a pu connaître le groupe par le passé. L'assemblée générale qui s'est tenue à Trieste le 30 avril s'est déroulée dans le calme et s'est conclue par l'adoption de l'ensemble des résolutions y compris le versement d'un dividende de 0,20€ pourtant jugé faible par plusieurs actionnaires ayant pris la parole.

Malgré d'importantes dépréciations d'actifs (1,3 Md€) ayant grévé son résultat net en 2012 (90 M€ contre 856 M€ en 2011), le groupe a choisi de maintenir un dividende identique à celui versé à l'issue de l'exercice précédent, « signe de son engagement à l'augmenter progressivement » au fur et à mesure de l'avancée de son plan stratégique.

Une rigueur de mise

De quoi faire patienter les actionnaires car d'ici à 2015, la rigueur est de mise au sein du groupe italien. Mario Greco est d'ailleurs resté très ferme sur ce point. Aux actionnaires qui s'interrogeaient sur le manque d'offensive du Lion de Trieste, celui qui a pris les manettes en août 2012 a rappelé les priorités présentées aux investisseurs en janvier 2013.

Le groupe n'a pas l'intention de procéder à une augmentation de capital pour améliorer sa solidité. Mais pour réduire le niveau d'endettement « 12 Md€, c'est trop », « il nous faut céder des actifs non stratégiques », a indiqué Mario Greco. « Nous avons besoin de récupérer du capital pour réinvestir dans notre métier d'assureur, nous ne sommes pas en mesure aujourd'hui de diversifier nos activités », a t-il encore ajouté pour justifier le projet de céder la banque BSI qui s'ajoute à la vente programmée des activités de réassurance américaine et le désengagement partiel de Banca Generali. Mais pas question de brader des actifs pour autant, « nous ne sommes pas obligés de vendre rapidement ou dans de mauvaises conditions. »

Vers une diminution des dépenses de 600 M€

Quant à d'éventuelles acquisitions, « nous y réfléchirons, quand les objectifs seront atteints », a indiqué Mario Greco. D'ici à 2015, le groupe italien entend réduire ses dépenses de 600 M€, franchir la barre des 5 Md€ de résultat opérationnel (contre 4,2 Md€ en 2012) avec une contribution équilibrée entre les branches vie et dommages ce qui va l'amener à mettre l'accent sur cette dernière, un ratio de solvabilité de 160 % (contre 150 % en 2012) et une rentabilité des capitaux propres supérieure à 13 % (contre 11,9 % en 2012).

Une série d'actions a déjà été engagée, a rappelé Marco Greco : renforcement de la gouvernance, restructuration du portefeuille d'actifs financiers et immobiliers, réorganisation des activités en Italie ce qui va se traduire par une réduction du nombre de marques (de 10 à 3) et un investissement à hauteur de 300 M€ dans la distribution, etc. « Nous avons par ailleurs levé les incertitudes qui pesaient sur nos activités en Europe centrale et orientale », a ajouté Mario Greco, faisant référence au rachat des minoritaires de GPH, société qu'il détenait avec le groupe PPF.

«  Ce n'est que la première étape d'un long chemin sur lequel il y a aura sans doute encore des obstacles », a prévenu Mario Greco en commentant les différentes facettes de son plan stratégique. La discipline dans laquelle s'est engagée le groupe devra donner des résultats concrets pour que le calme perdure lors de la prochaine assemblée générale.

Testez L'Argus de l'assurance en mode abonné. Gratuit et sans engagement pendant 15 jours.

Le Magazine

ÉDITION DU 18 octobre 2019

ÉDITION DU 18 octobre 2019 Je consulte

Emploi

KAPIA RGI

Chef de Projet Assurance-Vie H/F

Postuler

KAPIA RGI

Ingénieur Développement PHP5/ZEND (H/F)

Postuler

+ de 10 000 postes
vous attendent

Accéder aux offres d'emploi

APPELS D'OFFRES

Assurances dommages aux biens et risques annexes

Sarthe Habitat

16 octobre

72 - SARTHE HABITAT

Prestations de services d'assurance et de gestion de prévoyance gros risques

Les Résidences Yvelines Essonne

16 octobre

78 - LES RESIDENCES YVELINES ESSONNE

Proposé par   Marchés Online

Commentaires

Generali : Mario Greco confirme son cap

Merci de confirmer que vous n’êtes pas un robot

Votre e-mail ne sera pas publié