[DOSSIER] Les résultats 2011 des assureurs 1/44

Groupama : les dépréciations d'actifs se soldent par 1,76 Md€ de pertes en 2011

Groupama : les dépréciations d'actifs se soldent par 1,76 Md€ de pertes en 2011
DR Thierry Martel, DG de Groupama

Le résultat net de Groupama a été très fortement pénalisé par les dépréciations financières liées à la dette grecque et à son exposition en actions. Le groupe affiche néanmoins un résultat opérationnel en forte hausse et une marge de solvabilité respectée.

L’addition est salée : Groupama vient d’annoncer 1,76 Md€ de pertes en 2011, contre un bénéfice net de 398 M€ en 2010. « L’exercice a été lourdement frappé par un apurement de moins values surs nos actifs. Si les comptes sont très pénalisés, il y a en revanche un net redressement de la rentabilité opérationnelle. Tous nos ratios prudentiels sont respectés, le groupe avait la capacité en fonds propres d’absorber le choc », a notamment commenté Thierry Martel, directeur général de Groupama, lors de la présentation le 15 mars des résultats annuels au siège parisien du groupe mutualiste.

Fonds propres affectés

Concrètement, le résultat net a été impacté par des provisions sur les participations en actions stratégiques de 1,5 Md€ et par les dépréciations sur les obligations d’Etat pour un montant de 1,55 Md€. Les fonds propres sont affectés par la prise en compte de ce lourd déficit et passent de 7 Md€ au 31 décembre 2010 à 5,3 Md€ au 31 décembre 2011. Malgré cela, l’assureur vert affiche une marge de solvabilité de 107% grâce aussi au rapprochement récent opéré entre sa filiale foncière Silic et celle de la Caisse des dépôts, Icade, ainsi qu’à l’injection des 300 M€ dans Gan Eurocourtage toujours en processus de vente.

Priorité aux marges

Au niveau opérationnel, le résultat ressort en très bonne progression puisqu’il s’établit en 2011 à 309 M€ contre 39 M€ en 2010, soit une multiplication par 8. « Notre moteur commercial et technique a très bien fonctionné et l’ensemble de nos lignes de business se sont développées », a ajouté Thierry Martel. Le chiffre d’affaires du groupe est de 17,2 M€ en légère baisse (-1,3% à périmètre et change constant). Le groupe a réaffirmé (voir notre interview de Christian Collin) sa volonté de se recentrer sur ses métiers, de stopper les opérations de croissance externe et de développer un plan d’actions sur les trois prochaines années visant à restaurer ses marges financières.

Floriane Bozzo

Dans ce dossier

Testez L'Argus de l'assurance en mode abonné. Gratuit et sans engagement pendant 15 jours.

Le Magazine

ÉDITION DU 22 novembre 2019

ÉDITION DU 22 novembre 2019 Je consulte

Emploi

KAPIA RGI

Chef de Projet Assurance-Vie H/F

Postuler

KAPIA RGI

Ingénieur Développement PHP5/ZEND (H/F)

Postuler

+ de 10 000 postes
vous attendent

Accéder aux offres d'emploi

Commentaires

Groupama : les dépréciations d'actifs se soldent par 1,76 Md€ de pertes en 2011

Merci de confirmer que vous n’êtes pas un robot

Votre e-mail ne sera pas publié