Humanis crée une union de groupe mutualiste

Humanis crée une union de groupe mutualiste
Sylvie Dubreuil, présidente de l’UGM Humanis

Avec plus de 650 M€ de cotisations pour un million de personnes protégées, l’union de groupe mutualiste (UGM) Humanis, qui vient d'être créée par le groupe éponyme, se place au troisième rang des groupements mutualistes et au premier rang dans l’environnement paritaire.

Les groupes de protection sociale Aprionis et Vauban-Humanis, deux des composantes du groupes Humanis rejointes en janvier 2012 par Novalis Taitbout, étaient déjà paritaires et mutualistes. Il est donc logique que le groupe Humanis, dans sa configuration finale, le soit aussi. C’est aujourd’hui chose faite en terme de gouvernance, avec la création de l’union de groupe mutualiste (UGM) Humanis. « Son rôle est de porter une ambition nationale et de faciliter la croissance externe auprès des différentes familles du monde mutualiste », explique Sylvie Dubreuil, présidente de l’UGM Humanis.

Des éléments et des pôles

Cette union politique est en construite de manière à héberger quatre éléments, dont deux restent à bâtir ex nihilo. Le premier est l’union Radiance groupe Humanis. Cette union regroupe les mutuelles interprofessionnelles des ex-groupes paritaires Aprionis et Vauban-Humanis, à l’exception de GSMC et Toulouse Mutualité (ex-Radiance Sud), toutes deux récemment sorties du giron du groupe.

Elle se subdivise en quatre pôles régionaux (Bretagne Altantique, Basse Normandie, Nord Est et Grand Est) et une mutuelle nationale. Cette dernière est issue de la Smapri, l’ex-mutuelle de Aprionis, tandis que les pôles régionaux sont issus de mutuelles fusionnées (MBA Radiance, Mala Radiance et la Ruche pour Bretagne Atlantique, par exemple). Toutes porteront l’enseigne Radiance groupe Humanis.

Deuxième brique : les mutuelles d’entreprise avec, pour l'instant, la seule Mutuelle Renault. Enfin, deux cases restent à remplir sur le nouveau schéma d’organisation, en l’occurrence celles des mutuelles de la fonction publique et « catégorielles ». Un terme qui recouvre les mutuelles étudiantes, ce qui laisse entendre, étant donné la structure de ce segment de la mutualité, que Humanis est en discussion avec des mutuelles étudiantes régionales membre de l'union EmeVia (ex-Usem).

Une union « apolitique »

« Notre organisation opérationnelle est le reflet de notre modèle de gouvernance. Nous cherchons aussi une synergie forte entre le secteur interprofessionnel, professionnel et les institutions de prévoyance », explique Jean-Paul Lacam, directeur général délégué du groupe Humanis en charge des activités concurrentielles.

A côte de cette UGM, Humanis conserve trois autres structures mutualistes. L’union technique Servalys propose un premier niveau de partenariat, tenant à la fois du club d’échanges et du service technique. RMPI (Radiance mutuelle des professions indépendantes) est une union technique dédiée à la gestion du régime obligatoire pour le régime social des indépendants (RSI).

Enfin, l’URMA (Union de représentation des mutuelles associées) organise la représentation des mutuelles adhérentes à la Mutualité française dans les instances de la FNMF, dont son conseil d’administration. Un choix fait pour que l’UGM reste totalement « apolitique », afin d’être en mesure d’accueillir des mutuelles de tous horizons.

Laure Viel

Testez L'Argus de l'assurance en mode abonné. Gratuit et sans engagement pendant 15 jours.

Le Magazine

ÉDITION DU 10 avril 2020

ÉDITION DU 10 avril 2020 Je consulte

Emploi

INFOPRO DIGITAL

Commercial sédentaire en BtoB H/F

Postuler

SOLUSEARCH

Responsable de Développement « Accord de Branches » H/F

Postuler

+ de 10 000 postes
vous attendent

Accéder aux offres d'emploi

Commentaires

Humanis crée une union de groupe mutualiste

Merci de confirmer que vous n’êtes pas un robot

Votre e-mail ne sera pas publié