Klesia, un mariage paritaire et mutualiste

En chantier depuis trois ans, le rapprochement de Mornay et D&O vient d'être approuvé, le 4 juillet, par les administrateurs des associations sommitales et de moyens des deux groupes de protection sociale pour donner naissance à Klesia. Un projet qui a connu de nom-breux rebondissements et qui finit par aboutir dans une configuration sensiblement différente de celle prévue initialement. Dans un premier temps, il devait englober l'Apgis. Mais cette institution de prévoyance a préféré, en juillet 2011, adhérer à la Sgam Covéa, et développe aujourd'hui des liens privilégiés avec la Maaf, pour conquérir des parts de marché en collective sur le segment des TPE-PME.

L'inconnue Mutuelle générale

Le rapprochement a dû surmonter la bronca de l'Institution de prévoyance du groupe Mornay (IPGM). S'estimant insuffisamment prise en compte, cette dernière avait, en 2011, voté contre le projet, sans pour autant le désapprouver sur le fond. Le paritarisme étant, comme la construction européenne, un art de subtils équilibres, une solution équitable a été trouvée : Bernard Devy (FO), ex-vice-président du groupe Mornay et de l'IPGM, est devenu président de l'association sommitale de Klesia, tandis que la direction générale est assurée par Christian Schmidt de La Brélie, ex-DG de D&O. Et si les IP interprofessionnelles (IPGM et Orepa prévoyance) vont fusionner, celles du transport vivront toujours leur vie sous la bannière de Carcept Prev.

À défaut d'avoir été l'union de trois paritaires, Klesia a attiré un acteur mutualiste, la Fédération mutualiste parisienne (FMP), qui conserve son identité et la gouvernance de ses 130 mutuelles adhérentes. Rappelons que la FMP est par ailleurs gestionnaire du régime de santé conventionnelle des salariés du transport routier de marchandises, pour lequel Carcept, IP de la profession, a été désignée le 8 février.

Aujourd'hui, la question est de savoir si, et de quelle manière, la Mutuelle générale rejoindra Klesia. Depuis le début 2010, il est question d'un partenariat structurant entre les paritaires et la troisième mutuelle santé française (998,7 M€ de chiffre d'affaires en 2011). La création d'une société de groupe d'assurances (SGA) a déjà été évoquée. Inexploitée à ce jour, cette forme juridique sort du cadre mutualiste, paritaire ou coopératif, et permet de nouer des liens structurants avec des partenaires capitalistiques. Depuis ce printemps, le partenariat entre la mutuelle et les paritaires est entré dans une phase pilote, la première distribuant dans quelques départements un produit santé à destination des ressortissants, principalement retraités, des seconds. Mais de part et d'autre, personne ne prononce encore sur la création d'une SGA.

*340 M€ de cotisations, Top 20 des IP 2011 de l'Argus.

UN NOUVEL ACTEUR DE POIDS

  • 1 082 M€ de chiffre d'affaires en assurance de personnes en 2010, dont :

- Mornay 461 M€

- D&O 502 M€ (267 M€ sans les congés de fin d'activité)

- FMP 119 M€

  • 6,3 Md€ en retraite complémentaire Agirc-Arrco
  • Effectif 2 700 personnes

Le Magazine

ÉDITION DU 29 mai 2020

ÉDITION DU 29 mai 2020 Je consulte

Emploi

SAS COHEN CORPORATE ASSURANCES

Commerciaux Sédentaires H/F

Postuler

SOLUSEARCH.

Juriste Réassurance H/F

Postuler

+ de 10 000 postes
vous attendent

Accéder aux offres d'emploi

APPELS D'OFFRES

Marché d'assurance DO et CCRD

Conseil Régional Ile de France

01 juin

75 - REGION ILE DE FRANCE

Services d'assurances pour le département des Hauts-de-Seine.

Conseil Départemental des Hauts de Seine

31 mai

92 - CONSEIL DEPARTEMENTAL

Proposé par   Marchés Online

Commentaires

Klesia, un mariage paritaire et mutualiste

Merci de confirmer que vous n’êtes pas un robot

Votre e-mail ne sera pas publié