L’épargne retraite collective se développe lentement

L’épargne retraite collective se développe lentement
Seules 38% des grandes et moyennes entreprises ont mis en place un Perco, selon un sondage publié par le Club de l’Epargne Salariale. Un ratio qui pourrait, toutefois, progresser avec la réforme des retraites.

La situation était savoureuse : alors que les débats sur la réforme des retraites battaient leur plein au Sénat, sous fond de contestations populaires, le Club de l’Epargne Salariale (CES) présentait au même moment, à quelques mètres de là, dans une des salles du Palais du Luxembourg, son sondage annuel sur l’épargne salariale. Normal, dans ces conditions, que la huitième édition  de cette étude, effectuée auprès de 102 entreprises adhérentes au CES et de 781 salariés, consacre cette année une large place à l’épargne retraite.

Il en ressort qu’il y a encore du chemin à parcourir : seules 38% des entreprises interrogées ont mis en place un plan d’épargne retraite collective (Perco). Et encore, ce résultat aurait pu être pire, sachant que le panel comprend seulement une vingtaine de sociétés de moins de 500 salariés et aucune de moins de 50 salariés. Or, il est admis que les PME sont en retard en matière d’épargne retraite. Pire : parmi les entreprises sondées qui proposent un Perco, seulement 48% l’abondent. Un abondement qui s’élève en moyenne à 1 613 € par an et par salarié, loin du maximum autorisé (5 200 €). « Une partie des entreprises n’ont pas encore ouvert de Perco alors que ce dispositif est attendu des salariés, y compris de la part de la nouvelle génération », souligne Henri Alline, le président du CES.

es salariés sont, il est vrai, inquiets sur le montant de leur future pension : 82% d’entre eux pensent qu’il sera insuffisant pour leur assurer une vie confortable pendant tout ou partie de leur retraite (88% chez les femmes), toujours d’après le CES. Et 42% avouent, dans le même temps, ne pas épargner à titre individuel pour leur retraite (en excluant l’immobilier), en grande partie à cause de leur faible pouvoir d’achat. D’où l’importance de l’épargne retraite collective, qui devait être hier soir au cœur des débats au Sénat. « La réforme des retraites devrait accélérer le développement du Perco », espère Henri Alline. Le fléchage automatique d’une partie de l’intéressement et de la participation vers le Perco, prévu dans le projet de loi, pourrait avoir un effet dopant.

Jean-Philippe Dubosc

Abonnés

Base des organismes d'assurance

Retrouvez les informations complètes, les risques couverts et les dirigeants de plus de 850 organismes d'assurance

Je consulte la base

Le Magazine

ÉDITION DU 15 juillet 2022

ÉDITION DU 15 juillet 2022 Je consulte

Emploi

CARCO

RESPONSABLE AUDIT INTERNE H/F

Postuler

CABINET SCHÜLLER & SCHÜLLER

MANDATAIRES D’INTERMÉDIAIRES EN ASSURANCE H/F

Postuler

+ de 10 000 postes
vous attendent

Accéder aux offres d'emploi

Commentaires

L’épargne retraite collective se développe lentement

Merci de confirmer que vous n’êtes pas un robot

Votre e-mail ne sera pas publié