L’UFC-Que Choisir épingle les mutuelles étudiantes

 L’UFC-Que Choisir épingle les mutuelles étudiantes
Alain Bazot, président de l'UFC-Que Choisir

A l’occasion de la rentrée universitaire, l’organisation de consommateurs lance une critique virulente à l’encontre des mutuelles étudiantes et appelle à une remise à plat du système.

« Que ce soit pour la clarté des offres ou l’information, on peut dire que les mutuelles étudiantes ne méritent rien d’autre qu’un bonnet d’âne », déclare Alain Bazot, président de l’UFC-Que Choisir. Pour l’organisation de consommateurs, la distribution dans un même lieu et par les mêmes organismes privés, de la sécurité sociale étudiante obligatoire et d’activités concurrentielles  – de la complémentaire santé à la banque – contribue à rendre les étudiants ignorants de leurs droits. « Les étudiants de première année sont des proies faciles : 40% ignorent que la complémentaire santé n’est pas obligatoire ou qu’ils ne sont pas obligés de passer par une mutuelle étudiante », explique Mathieu Escot, chargé de mission santé à l’UFC-Que Choisir.

LMDE, mauvaise élève
L'association stigmatise aussi la qualité de service, avec un zéro pointé pour La Mutuelle des étudiants (LMDE) : la plus importante des mutuelles étudiantes affiche un taux de « décroché » de 45 %. Autre chiffre traduisant une insuffisance pour l’ensemble des mutuelles : un tiers des nouveaux étudiants sont sans carte Vitale au 31 décembre suivant la rentrée.
Les juristes de l’UFC-Que Choisir ont aussi trouvé des clauses abusives dans les contrats de l’ensemble des mutuelles étudiantes. Parmi les principales figure l’impossibilité de résilier suite à une modification unilatérale de son contrat, comme une augmentation significative de la cotisation. Si le code de la mutualité permet de relever cette dernière, les contrats relèvent aussi du code de la consommation, souligne l’UFC-Que Choisir. L’obligation de prélèvement contrevient aussi au principe de liberté de choix des moyens de paiement.

Mises en demeure potentielles
« Nous avons mis ces mutuelles en demeure de se conformer à la législation en vigueur. Si elles ne le font pas, nous saisirons s’il le faut les juridictions », prévient Alain Bazot. L’UFC-Que Choisir met aussi en ligne sur son site un kit gratuit comprenant un comparatif des principales offres du marché ainsi que des fiches pratiques. Enfin, l"association de consommateurs demande une remise à plat du système de délégation du régime obligatoire qui serait trop coûteux.
Laure Viel

Testez L'Argus de l'assurance en mode abonné. Gratuit et sans engagement pendant 15 jours.

Le Magazine

ÉDITION DU 20 novembre 2020

ÉDITION DU 20 novembre 2020 Je consulte

Emploi

Institut National de Recherche et de Sécurité (INRS)

Expert Engins de chantier (H/F)

Postuler

CRETEIL HABITAT SEMIC

CHEF DU SERVICE MARCHE/ASSURANCES H/F

Postuler

+ de 10 000 postes
vous attendent

Accéder aux offres d'emploi

APPELS D'OFFRES

Location de véhicules de courte durée

Odyssi - régie communautaire de l'eau et assainissement

24 novembre

972 - Fort-de-France

Marché de services d'assurance.

Communauté de Communes Calvi - Balagne

24 novembre

20 - CALVI

Proposé par   Marchés Online

Commentaires

L’UFC-Que Choisir épingle les mutuelles étudiantes

Merci de confirmer que vous n’êtes pas un robot

Votre e-mail ne sera pas publié