La CSCA opposée à la fusion des autorités de contrôle

La CSCA opposée à la fusion des autorités de contrôle
La chambre syndicale des courtiers d’assurances est hostile au « mécano franco-français » de fusion des autorités de contrôle de l’assurance et de la banque.

A la veille de leur congrès national, à Lyon la semaine prochaine, les courtiers montent au créneau face au projet de regroupement des autorités de contrôle de l’assurance et de la banque -Acam et commission bancaire- sous la houlette d’un unique régulateur de l’ensemble du secteur financier. Ce projet, dans les cartons de Bercy depuis plusieurs années, a été remis au gout du jour à l’occasion des déboires économiques de grands établissements financiers et après les recommandations du rapport Deletré sur l’organisation et le fonctionnement de la supervision des activités financières.
En phase sur ce point avec les diverses composantes du secteur assurantiel, la CSCA redoute qu’un régulateur unique ne fasse la part trop belle aux banques. En outre, l’organisation représentative du courtage d’assurances, par la voix de son président, Yves Renard, dénonce un « mécano franco-français », très largement inspiré par le modèle britannique de la FSA (Financial Services Authority) qui semble en l’occurrence ne pas si bien fonctionner que ça, « en totale contradiction avec le rapport de Larosière remis fin mai à la Commission européenne ». Nul doute qu’Yves Renard profitera de la caisse de résonnance du Congrès de la CSCA des 25 et 26 juin pour réaffirmer sa position et « formuler des propositions concrètes au Gouvernement et au Parlement ».

Emploi

KAPIA RGI

Chef de Projet Assurance-Vie H/F

Postuler

KAPIA RGI

Ingénieur Développement PHP5/ZEND (H/F)

Postuler

+ de 10 000 postes
vous attendent

Accéder aux offres d'emploi

Commentaires

La CSCA opposée à la fusion des autorités de contrôle

Merci de confirmer que vous n’êtes pas un robot

Votre e-mail ne sera pas publié