La Fnim revendique une application souple de l’ANI

La Fnim revendique une application souple de l’ANI
La Fédération nationale indépendante des mutuelles s’inquiète des conséquences de l’accord national interprofessionnelle pour les organismes complémentaires.

Regroupant une trentaine de mutuelles et d’unions protégeant 1,5 millions de personnes, la FNIM souhaite que les organismes complémentaires bénéficient d’une certaine liberté d’application de l’accord national interprofessionnel (ANI) qui prévoit le maintien d’une couverture santé à l’identique des salariés ayant quitté leur entreprise. Elle souhaite notamment pouvoir moduler les prestations car "les garanties identiques sont difficiles à maintenir", estime Jean-Pierre Brunet, vice-président de la FNIM. La fédération souhaite aussi réfléchir à la mise en place de mécanismes de mutualisation qui allègeraient les contraintes liées à l’ANI. A l’occasion de son assemblée générale qui se tient les 25 et 26 juin à Paris, la FNIM réitère également sa demande de défiscalisation des contrats individuels santé. L’objectif est de contrebalancer les effets du renchérissement des cotisations, provoqué notamment par la hausse de la taxe CMU, et de mettre l’ensemble des catégories socioprofessionnelles sur un pied d’égalité face à la complémentaire santé.

Laure Viel

Emploi

KAPIA RGI

Chef de Projet Assurance-Vie H/F

Postuler

KAPIA RGI

Ingénieur Développement PHP5/ZEND (H/F)

Postuler

+ de 10 000 postes
vous attendent

Accéder aux offres d'emploi

APPELS D'OFFRES

Prestations de services en assurances.

Ville de Caluire et Cuire

19 mai

69 - CALUIRE ET CUIRE

Prestations de service d'assurances diverses

Ville de St Gervais les Bains

19 mai

74 - ST GERVAIS LES BAINS

Prestations d'assurance.

Centre hospitalier Pierre Oudot

19 mai

38 - BOURGOIN JALLIEU

Proposé par   Marchés Online

Commentaires

La Fnim revendique une application souple de l’ANI

Merci de confirmer que vous n’êtes pas un robot

Votre e-mail ne sera pas publié