La holding de Covéa sur les rails

La holding de Covéa sur les rails

La création d'une société holding par Covéa avance à grands pas. Objectif de ce projet : pouvoir intégrer plus facilement un nouveau partenaire au sein de la Sgam. De quoi relancer les rumeurs sur une éventuelle intégration de Groupama.

La création au sein de Covéa d’une société holding, baptisée Covéa Coopérations, se précise. Selon nos informations, le projet a reçu, le 13 novembre dernier, l’aval du comité de concertation et d’information (CCI) – l’équivalent du comité central d’entreprise (CCE)  – de la Sgam, réunissant MMA, la Maaf et la GMF.

Intégration simplifiée

La CFDT s'est abstenu (la CGT, FO, la CFE-CGE, la CFTC et l’Unsa ont refusé de participer au vote), ce qui suffit à entériner le projet qui devrait permettre à Covéa d’intégrer plus facilement un nouveau partenaire dans la Sgam. Il ne manquera alors plus que l’accord du conseil d’administration du futur Covéa Coopération et non plus de celui de Covéa, de MMA, de la Maaf et de la GMF comme aujourd’hui.

Toujours d'après nos sources, le projet a été présenté, le 15 novembre, au CCE de MMA. La CFE-CGC et la CGT n'ont pas souhaité participer au vote estimant ne pas avoir assez de garanties sur les volets social et opérationnel. Là encore, la CFDT, majoritaire, a pris acte du projet. Des CCE à la Maaf et à la GMF devraient se tenir très prochainement. L’objectif serait d’enregistrer la holding au greffe le 26 novembre prochain pour une création officielle d’ici au 31 décembre.

Opération Groupama

Si le calendrier peut paraître serré, c'est parce que cette opération viserait à intégrer Groupama dans Covéa Coopérations dès le début de l'année prochaine. Certains observateurs estiment en effet que l'assureur vert se porterait moins bien que ce qu'il prétend. « Le sauvetage de Groupama est éminemment politique. L'Etat ne laissera pas une telle figure du mutualisme tomber dans l'escarcelle d'un Axa. En revanche, pourquoi ne pas l'accoler à une Sgam, comme Covéa », estime Jean-Pierre Dubessay, responsable syndical du bureau national Banques et Assurances à l’Unsa, par ailleurs responsable de la veille technologique au sein de la direction informatique de la GMF.

Cela fait des mois qu'une rumeur court sur une éventuelle intégration de Groupama dans Covéa. Les déclarations de Thierry Derez, le PDG de Covéa, lors du CCI du 17 septembre de la Sgam, ont relancé les spéculations. « Si une entreprise mutualiste venait à connaître des difficultés à un horizon plus ou moins lointain, nous nous trou­verions dans une situation un peu délicate, car il est permis de penser que cette entité mutualiste viendrait bénéfi­cier pendant quelques années du climat chaleureux, du potentiel et du savoir de Covéa. Une fois rétablie, l’entité n’aurait guère de difficultés à repartir. Notre structuration actuelle rendrait l’arri­mage de la nouvelle entrante difficile et fragile », a-t-il déclaré devant les organisations syndicales pour justifier la création de Covéa Coopérations.

Problème de concurrence

En intégrant Groupama, Covéa doublerait de taille. « Cela pourrait poser des problèmes de position dominante sur certains segments de marché », souligne Nicolas Jacob, analyste financier chez Oddo Securities. « Si l'enjeu est de sauver Groupama, des solutions seront vite trouvées pour ne pas froisser l'Autorité de la concurrence », anticipe Jean-Pierre Dubessay. En attendant, Covéa se refuse à tous commentaires. De son côté, la direction de Groupama n'a, pour l'heure, pas réponu à nos sollicitations.

Jean-Philippe Dubosc, avec Nicolas Thouet et Madeleine Vatel

Testez L'Argus de l'assurance en mode abonné. Gratuit et sans engagement pendant 15 jours.

Le Magazine

ÉDITION DU 15 octobre 2021

ÉDITION DU 15 octobre 2021 Je consulte

Emploi

Natixis Assurances

GESTIONNAIRE INDEMNISATION CADRE H/F

Postuler

ALLIASS

Gestionnaire sinistres IARD Confirmé H/F

Postuler

+ de 10 000 postes
vous attendent

Accéder aux offres d'emploi

Commentaires

La holding de Covéa sur les rails

Merci de confirmer que vous n’êtes pas un robot

Votre e-mail ne sera pas publié