[DOSSIER] Les résultats 2011 des mutuelles 12/19

La Matmut parie sur la santé, pas sur l'assurance-vie épargne

La Matmut parie sur la santé, pas sur l'assurance-vie épargne
Daniel Havis, PDG de la Matmut

La Matmut connait une baisse de son chiffre d'affaires de 1,4% par rapport à l’année 2010 mais le résultat net du groupe est lui en augmentation par rapport à 2010 (25,4 millions d'euros contre 13,5 en 2010). Comme chez d'autres assureurs, c'est la diminution de la collecte nette en assurance vie qui est en cause. « Nous avons volontairement freiné la collecte d’épargne, parce que c’est trop éloigné de notre métier d’assureur, on n’y trouve ni risque, ni aléa, c’est un déni d’assurance, a justifié Monsieur Daniel Havis, PDG du groupe Matmut, précisant ne pas voir « l’utilité de se diversifier de la sorte ».

Il a ensuite souligné l’incohérence à comptabiliser la collecte d’assurance-vie comme du chiffre d’affaires. A noter que l’encours du produit Matmut Vie Epargne, a progressé de 24% par rapport à 2010 (à 517 M€), tandis que le contrat offrait un taux de rendement en 2011, de 3,20%. « Nous cherchons un partenaire pour cette activité d'assurance-vie épargne, afin de boucler l’opération d’ici la fin de l’année. Il s’agira d’un transfert de portefeuille, accompagné d’un accord de distribution. » a précisé Daniel Havis.

Des perspectives avec la santé

Au bilan de l’année 2011, de nombreux indicateurs sont toutefois au vert : hausse du nombre de sociétaires, résultat net combiné en hausse de 87,7%, accroissement de ses fonds propres (+2,5%) qui correspondent presque à une année de cotisations acquises. Mais la surprise est venue du côté de la santé. La nouvelle offre individuelle a déjà fait du chemin, en comptabilisant après 18 mois d’existence, environ 80 000 personnes protégées. Elle affiche un chiffre d’affaires de 23 M€ en 2011, contre 3 M€ en 2010, année de son lancement. « Nous pensions, au départ, que ce serait plutôt un produit de fidélisation pour nos propres clients. Finalement, c’est un produit de développement, puisque près d’un tiers des souscriptions sont externes au groupe » s’est réjouit Daniel Havis.

S’agissant toujours des assurances de personnes, le PDG de la Matmut a insisté sur le fait qu’il ne s’engagerait pas sur le chemin de la prévoyance collective. Il a également, à l’adresse des politiques, indiqué qu’il serait intéressant que les mutuelles puissent agréer leur réseau de soin. Et s’est redit favorable au partage du dossier médical.

Madeleine Vatel

Emploi

Assistra

Chef de Parc Automobile H/F

Postuler

KAPIA RGI

Chef de Projet Assurance-Vie H/F

Postuler

+ de 10 000 postes
vous attendent

Accéder aux offres d'emploi

APPELS D'OFFRES

Proposé par   Marchés Online

Commentaires

La Matmut parie sur la santé, pas sur l'assurance-vie épargne

Merci de confirmer que vous n’êtes pas un robot

Votre e-mail ne sera pas publié