Le Livret A va encore plus concurrencer l’assurance vie

Le Livret A va encore plus concurrencer l’assurance vie

La hausse du plafond des livrets réglementés a été présentée, le 22 août, en conseil des ministres. Le plafond du Livret A sera relevé de 50% d’ici la fin de l’année. Une mauvaise nouvelle pour les assureurs vie qui souffrent déjà de la décollecte.

Les assureurs vie le craignaient : voilà qui est fait. Le gouvernement tient la promesse de François Hollande formulée lors de la campagne présidentielle d’augmenter les plafonds des livrets réglementés. Seule consolation : si le plafond du Livret de développement durable (LDD) est bel et bien doublé, passant de 6 000 à 12 000 €, celui du Livret A augmente « seulement » de 25% (15 300€ à 19 125€).

Concrètement, « la décision sera effective à compter de mi-septembre », a précisé Pierre Moscovici, à Bercy, à l’issue du conseil des ministres du 22 août. Un délai nécessaire pour consulter le Conseil d’Etat et préparer les modalités de mise en œuvre. « Ce n’est qu’une étape vers le doublement », a prévenu le ministre de l’Economie et des Finances, précisant qu’un « deuxième relèvement de 25% interviendra fin 2012 ». Les suivants s’effectueront en fonction des besoins.

Un facteur de décollecte

Même étalée, l’augmentation du plafond des livrets réglementés constitue une mauvaise nouvelle pour les assureurs vie. Les Français plébiscitent ces produits financiers garantis, exempté d’impôt et dont le taux de rendement se rapproche de celui de l’assurance vie. L’épargne déposée sur le Livret A et le LDD a ainsi grossi de 2,56 Md€ au mois de juillet, atteignant 15,2 Md€ de collecte nette depuis janvier 2012 et totalisant 302,6 Md€ d’encours, selon les données publiées, le 21 août, par la Caisse des dépôts et consignations (CDC).

Ce succès explique en partie la décollecte de l’assurance vie qui atteint 4,7 Md€ depuis le début de l’année, d’après les derniers chiffres de l'Association française de l'assurance (AFA). Dans ces conditions, « tout relèvement du plafond du livret A risque de ralentir la collecte d’assurance vie, qui est déjà à la peine depuis plusieurs mois », souligne le Groupement des entreprises mutuelles d'assurance (Gema), dans un communiqué.

Même les banquiers craignent que l’augmentation du plafond des livrets réglementés ne vienne trop concurrencer leurs livrets bancaires. La défiscalisation du Livret A représente une dépense fiscale de 220 Md€ en 2011, a inopinément rappelé la Fédération Bancaire Française (FBF). « L’économie française a besoin de financements longs. Il n’est pas sain que l’Etat via la Caisse des dépôts porte le risque de conversion de l’épargne courte, liquide en investissements longs. Il conviendrait de favoriser le financement des entreprises et de ne pas oublier que l’Etat a besoin de ressources longues à bas prix afin de financer sa dette », estime, pour sa part, Philippe Crevel, économiste et secrétaire général du Cercle des Epargnants.

Vittoria de Bagnolo, avec Jean-Philippe Dubosc

Testez L'Argus de l'assurance en mode abonné. Gratuit et sans engagement pendant 15 jours.

Le Magazine

ÉDITION DU 24 septembre 2021

ÉDITION DU 24 septembre 2021 Je consulte

Emploi

ALLIASS

Gestionnaire sinistres IARD Confirmé H/F

Postuler

Natixis Assurances

CHARGÉ D’ÉTUDES ACTUARIELLES INVENTAIRE EPARGNE H/F

Postuler

+ de 10 000 postes
vous attendent

Accéder aux offres d'emploi

APPELS D'OFFRES

Contrat d'assurances statutaires

Centre de Gestion de la Fonction Publique

24 septembre

66 - Perpignan

Proposé par   Marchés Online

Commentaires

Le Livret A va encore plus concurrencer l’assurance vie

Merci de confirmer que vous n’êtes pas un robot

Votre e-mail ne sera pas publié