« Le Lloyd’s n’est pas présent en France pour faire du Stop and Go »

« Le Lloyd’s n’est pas présent en France pour faire du Stop and Go »
Vincent Vandendael, directeur des marchés internationaux au Lloyd's.

En juin, Vincent Vandendael, directeur des marchés internationaux au Lloyd’s, est venu rencontrer courtiers et filiales françaises des compagnies du marché de Londres. Profitant de son passage parisien, il revient, pour  l’Argus de l’Assurance, sur la place du marché français dans le business du Lloyd’s et plus globalement sur les relais de croissance que trouvent les acteurs de la place londonienne à l’international.

Quelle est la véritable activité commerciale du Lloyd’s en France ?
La France est le premier pays en Europe continentale pour le Lloyd’s. Nous avons une croissance continue sur ce marché depuis 2002. A fin 2012, le Lloyd’s enregistre un volume de primes de près de 560 M€, 310 M€ en direct  et 250 M€ en réassurance. Il y a aujourd’hui huit "Service companies" du Lloyd’s présentes physiquement en France pour un réseau français de plus de 50 courtiers partenaires. Cette croissance continue devrait encore se confirmer dans les années à venir. De plus en plus d’entreprises françaises s’internationalisent et sont confrontées à de nouvelles problématiques. Le marché du Lloyd’s a déjà éprouvé bon nombre de solutions assurantielles au niveau mondial et pourrait très bien constituer une alternative durable sur le marché pour cette cible de sociétés.

Quels arguments avancez-vous pour convaincre le marché français que vous n’êtes pas dans une logique de Stop & Go ?
Nous avons tissé des liens avec des courtiers partenaires français depuis plus de 23 ans. Preuve, déjà, que nous ne sommes pas là juste pour faire du Stop and Go. Au niveau international nous le démontrons tous les jours avec nos positions pérennes sur les risques supply chain, et ce malgré les incidents connus en 2011 avec le Japon et la Thaïlande. Mais, il est toujours compliqué de faire changer une mauvaise perception qui est pourtant loin de la réalité. Pour autant, c’est à nous de démontrer au marché français que nous voulons être présents durablement. C’est pour cette raison qu’une équipe est basée à Paris pour représenter le Lloyd’s auprès des courtiers et du marché. De plus, plusieurs "Service companies", comme Beazley ou encore Kiln, pour ne citer qu’elles, ont posé leurs bagages sur la place assurantielle parisienne, preuve de l’attractivité du marché français.

Plus globalement, comment expliquez-vous la bonne tenue des résultats 2012 du Lloyd’s ?
Nous avons tout simplement instauré au sein du Lloyd’s une discipline de souscription importante. La mise en place de cette politique guidée par la maîtrise des engagements nous permet d’afficher de bonnes performances en 2012 avec un ratio combiné de 91%, alors que Sandy et différentes catastrophes sont passées par là. De plus, nous enregistrons un rendement sur fonds propres conséquent, qui s’élève à 14,8%.

Quelles zones géographiques tirent plus particulièrement le développement du Lloyd’s ?
Au niveau de la segmentation géographique de notre chiffre d’affaires, nous réalisons 41% de leurs activités en Amérique du Nord (Etats-Unis/Canada), 18% au Royaume-Uni, 16% en Europe continentale, 12% en Asie-Pacifique, 8% en Amérique latine et 5% dans le reste du monde. Pour ce qui correspond aux territoires qui tirent principalement la croissance, nous n’échappons par à la règle du marché mondial. Alors que la croissance sur certains marchés matures comme les Etats-Unis ou encore l’Angleterre est toujours présente, il n’en demeure pas moins que notre développement est plus important dans les zones Asie-Pacifique et Amérique latine.

Testez L'Argus de l'assurance en mode abonné. Gratuit et sans engagement pendant 15 jours.

Le Magazine

ÉDITION DU 03 avril 2020

ÉDITION DU 03 avril 2020 Je consulte

Emploi

GROUPAMA OCEAN INDIEN

Responsable du pôle courtage professionnel entreprises et collectivités H/F

Postuler

INFOPRO DIGITAL

Commercial sédentaire en BtoB H/F

Postuler

+ de 10 000 postes
vous attendent

Accéder aux offres d'emploi

APPELS D'OFFRES

Souscription de différents contrats d'assurances pour le compte de la Collectivité ...

Collectivité Territoriale de Guyane

05 avril

973 - COLLECTIVITE TERRITORIALE DE GUYANE

Fourniture, gestion et livraison de titres restaurants.

Centre National de la Danse

05 avril

93 - PANTIN

Proposé par   Marchés Online

Commentaires

« Le Lloyd’s n’est pas présent en France pour faire du Stop and Go »

Merci de confirmer que vous n’êtes pas un robot

Votre e-mail ne sera pas publié