Le patron d’Aviva poussé à la démission

Le patron d’Aviva poussé à la démission
Andew Moss, ex-DG d'Aviva

Le groupe britannique Aviva a annoncé la démission de son directeur général, Andrew Moss. Cette décision fait suite au mécontentement des actionnaires sur la question de la rémunération de l'équipe dirigeante au regard des performances du cours. Plus globalement, c'est aussi le manque de visibilité de la stratégie du groupe qui pose questions.

Andrew Moss, le directeur général de l’assureur britannique Aviva, a été contraint à la démission suite à la grogne des actionnaires. En amont de l’assemblée générale du 3 mai, ces derniers avaient vivement critiqué les conditions de rémunération de l’équipe dirigeante et notamment l’augmentation de salaire, dont devait bénéficier Andrew Moss. Pour désamorcer la crise, le directeur général d’Aviva avait annoncé, fin avril, qu’il renonçait à cette revalorisation de 4,8% et qu'une revue des modalités de rémunération des dirigeants serait organisée.

Mais l’initiative n’a pas suffi à rassurer les actionnaires : plus de 54% d’entre eux ont voté contre le rapport portant sur les rémunérations lors de l’assemblée générale. La démission d’Andrew Moss a pris effet le jour de son annonce, le 8 mai. En attendant la nomination de son successeur, ce qui pourrait prendre quelques mois, selon le communiqué de l’assureur, John McFarlane, président non exécutif du groupe, assurera ses fonctions à titre intérimaire.

Manque de linéarité

Au-delà des questions de rémunération, la politique mise en place par Andrew Moss depuis son arrivée à la tête d’Aviva en 2007 n’est pas parvenue à convaincre les actionnaires, ni les marchés : l’action du numéro six de l’assurance européenne s’est contractée de plus de 20% sur une année et de 58% depuis 2007. La succession d’annonces, qui ont marqué ces cinq dernières années, ont jeté le trouble sur la pertinence de la stratégie mise en place par Andrew Moss.

De « One Aviva Twice the Value », qui devait permettre au groupe de doubler le résultat net IFRS par action à l’horizon 2012, au glissement vers la concentration sur un certain nombre de marchés-clés, et plus récemment la nouvelle simplification de la structure qui s’est accompagnée du départ de trois des principaux dirigeants du groupe, la stratégie a manqué de linéarité. Reste au groupe à se trouver un successeur capable de redresser la barre.

Estelle Durand, avec Stéphanie Salti (à Londres)

Abonnés

Base des organismes d'assurance

Retrouvez les informations complètes, les risques couverts et les dirigeants de plus de 850 organismes d'assurance

Je consulte la base

Le Magazine

ÉDITION DU 30 septembre 2022

ÉDITION DU 30 septembre 2022 Je consulte

Emploi

STELLIANT

Expert Matériel Bris de machine - IDF - H/F

Postuler

La Mutuelle Générale

CHARGE(E) DE RECRUTEMENT - F/H - STAGE

Postuler

+ de 10 000 postes
vous attendent

Accéder aux offres d'emploi

APPELS D'OFFRES

Proposé par   Marchés Online

Commentaires

Le patron d’Aviva poussé à la démission

Merci de confirmer que vous n’êtes pas un robot

Votre e-mail ne sera pas publié