Les risk-managers veulent s'inviter dans la gestion du pool Gareat

Les risk-managers veulent s'inviter dans la gestion du pool Gareat

Alors que les négociations entre assureurs et réassureurs avancent à grand pas concernant le dispositif Gareat, l’association des risk-managers, l’Amrae, veut s’inviter dans les débats et bénéficier de meilleures conditions de souscriptions pour les cinq ans à venir.

Alors que les adhérents du pool de couverture du risque terroriste Gareat (Gestion de l'Assurance et de la Réassurance des risques Attentats et actes de Terrorisme) sont en pleines négociations concernant les méthodes de tarification qui seront demandées aux entreprises assurées à partir du 1er janvier 2013, l'Association pour le management des risques et des assurances de l'entreprise (Amrae) compte bien s’inviter dans les discussions à venir.

Améliorer les conditions de souscriptions

L'objectif de l'association : mettre en place un groupe de travail commun entre assureurs, réassureurs et risk managers, voire même courtiers. De ce fait, l'Amrae pousserait pour faire en sorte que des représentants des assurés participent à la gestion du Gareat. En effet, depuis 10 ans, les cotisations résiduelles sont reversées aux assureurs et réassureurs adhérents (185 au total) à la clôture de chaque exercice. Or, il n'y a pas eu de sinistres majeurs ces dix dernières années.

Bénéficier des cotisations résiduelles

Cette intervention au niveau de la gestion du pool permettrait ainsi aux assurés de sauvegarder une partie de ces fameuses cotisations résiduelles et de constituer une réserve substantielle. « Cela nous donnerait la possibilité de réellement pérenniser le dispositif et aussi de faire en sorte que les primes baissent », explique Gilbert Canameras, président de l'Amrae qui se veut confiant pour la suite des négociations.

L'Amrae aurait été reçue par le Trésor ou encore par la Fédération française des sociétés d'assurances (FFSA) concernant cette problématique. « Les discussions ont réellement été constructives et ont démontré la volonté de toutes les parties prenantes de trouver une solution commune », confirme Gilbert Canameras.

Les premières réponses concrètes concernant ces différents travaux du Gareat trouveront très certainement un écho lors du prochain rendez-vous de la réassurance à Baden- Baden qui va démarrer ce 21 octobre.

Thomas Baume

Testez L'Argus de l'assurance en mode abonné. Gratuit et sans engagement pendant 15 jours.

Le Magazine

ÉDITION DU 22 janvier 2021

ÉDITION DU 22 janvier 2021 Je consulte

Emploi

SOLUSEARCH.

Animateur commercial H/F

Postuler

Aubéane Mutuelle de France

Responsable Contrôle Interne, Gestion des Risques et Conformité (H/F)

Postuler

+ de 10 000 postes
vous attendent

Accéder aux offres d'emploi

Commentaires

Les risk-managers veulent s'inviter dans la gestion du pool Gareat

Merci de confirmer que vous n’êtes pas un robot

Votre e-mail ne sera pas publié