Les six travaux des agents généraux

Les six travaux des agents généraux

Lancée en fin d’année dernière, la grande réflexion de refondation du métier d’agent général proposée par Agéa bat son plein. Les résultats doivent être présentés en septembre.

Après l’engagement, place aux travaux pratiques. Lors du bureau exécutif de la fédération nationale des syndicats d’agents généraux, Agéa, du 16 novembre dernier, les présidents de treize syndicats s’étaient mis d’accord pour réfléchir, ensemble, à l’avenir de la profession, dans un contexte concurrentiel rendu d’autant plus compliqué par le poids grandissant de la réglementation et la digitalisation de la société. Depuis, six groupes de travail ont été créés, chacun étant piloté par un tandem composé de deux présidents de syndicats d’agents (voir fiches). Un cabinet de conseil, Eurogroup consulting, a également été mis à contribution afin d’enquêter auprès des compagnies et de bâtir des études aussi bien quantitatives que qualitatives sur l’exercice du métier d’agent général d’assurance. « Une première réunion de lancement s’est tenue début février », explique Pascal Chapelon, président du syndicat Réussir (Axa) et responsable du comité de pilotage du projet « refondation » avec Bruno Pelissier, président adjoint d’Agéa. Un séminaire du bureau exécutif de la fédération s’est tenu du 15 au 17 mars près de Bourgoin-Jallieu (Isère) afin de faire un premier point. « On a un peu mis la pression, les choses avancent vite, précise Pascal Chapelon. Il y aura un gros bilan en juillet de manière à pouvoir aboutir à une présentation complète du projet en septembre. »

Dans le même temps, Patrick Evrard, président d’Agéa, a entamé un tour de France des régions afin de présenter aux agents généraux le pourquoi et le comment du projet. À ce jour, huit rencontres ont déjà eu lieu et quatre autres sont prévues d’ici à la fin du mois d’avril (1). « Il y a de fortes inquiétudes dans les réseaux. Or, jusqu’ici, la profession manquait de stratégie face à la tentative multicanale des compagnies, détaille Patrick Evrard. Lorsque je présente notre projet, l’adhésion est très forte. À la sortie de ces réunions, les agents me disent : tu nous as redonné le moral. » Et pour cause : si ce chantier a vu le jour, c’est parce que ses instigateurs sont persuadés que la perte de parts de marchés de 2000 à 2015 (de 35 % à 34 % sur la partie dommages et de 8 % à 6 % en assurance vie) au profit des banques et du courtage n’est pas une fatalité. « Mais pour ça, il faut que nous nous posions les bonnes questions. Si on continue à exercer ce métier comme il y a dix ans, on fait fausse route », prévient Pascal Chapelon.

Source : Agéa

Place et valeur ajoutée de l’agent dans la distribution de l’assurance, conditions de nominations, modalités d’exercice et conditions de sorties de la profession, mandat, principes de rémunération… C’est pour cette raison que toutes ces questions sont passées en revue dans le cadre des groupes de travail. « Même si un produit d’assurance est par définition plus complexe, on voit bien qu’en ce qui concerne les taxis ou l’hôtellerie, par exemple, le digital rebat les cartes de l’intermédiation, juge Patrick Evrard. Nous devons nous approprier cette révolution. Sans tabou. C’est bien que nous fassions cela tous ensemble. à treize syndicats, on réfléchit mieux. À treize, on trouve des solutions qu’on ne trouverait pas seul. » Objectif : que chaque syndicat puisse ensuite discuter avec les compagnies sur la base du « socle commun ». Et les compagnies, précisément, qu’en pensent-elles ? « Certaines sont inquiètes mais à la réflexion, notre initiative est plutôt bien perçue, répond Pascal Chapelon. L’erreur à commettre, ce serait de travailler sans elles. »

Six thématiques, six groupes de travail

Emploi

KAPIA RGI

DVELOPPEURS ANGULARJS H/F

Postuler

KAPIA RGI

CHEFS DE PROJETS Vie et/ou IARD H/F

Postuler

+ de 10 000 postes
vous attendent

Accéder aux offres d'emploi

Commentaires

Les six travaux des agents généraux

Merci de confirmer que vous n’êtes pas un robot

Votre e-mail ne sera pas publié