Maif veut conjuguer fidélité et conquête

Maif veut conjuguer fidélité et conquête

La Maif a initié en 2008 un programme de rénovation en profondeur, notamment pour pouvoir gagner en compétitivité. L’heure est à la reconquête, ce qui passe par un meilleur équipement des sociétaires, notamment en vie et prévoyance.

Sans remettre en cause son ADN mutualiste, basé sur la fidélité de ses 2,9 millions de sociétaires et sur des contrats à fort niveau de couverture, la Maif s’est rénovée en profondeur depuis 4 ans, notamment pour pouvoir gagner en compétitivité… Sa direction générale, emmenée par Pascal Demurger, entend en tirer les fruits sur la fin de son plan stratégique 2008 - 2014. L’heure est donc à la « reconquête » pour le groupe mutualiste, qui devrait terminer l’exercice 2012 avec 3,06 Md€ de chiffre d’affaires (-1,2%), 1,82 Md€ de fonds propres (+8,8%), 7,4 Md€ d’encours d’assurance-vie (+4,2%) et 3,42 millions de véhicules assurés (-0,4%).

Multi-équipement des sociétaires

Pour la Maif, il s’agit cependant moins de séduire de nouveaux clients tous azimuts, que d’aller résolument dans le sens d’un meilleur équipement des sociétaires. Le sociétaire Maif détient en moyenne 3,4 contrats, ce qui est déjà plutôt un bon score, et le taux de résiliation toutes causes est de 4,5% (et même de 2,7% sur la mutuelle stricto sensu). Il n’empêche, le groupe estime pouvoir encore progresser sur le front des assurances de personnes, même s’il a déjà fait passer le taux d’équipement en épargne de 7% en 2008 à 10% aujourd’hui. L’idée, parallèlement, est de continuer à œuvrer dans le sens d’un plus grand rééquilibrage de l’activité, l’assurance dommages de particuliers en représentant encore l’essentiel.

Réorganisation du réseau

Soucieuse de « redynamiser son modèle », la Maif a notamment réorganisé son réseau (3800 collaborateurs) pour passer du modèle historique des délégations départementales à une organisation, déployée depuis avril 2012, autour des métiers clefs, via des entités spécialisées concentrées dans 20 grandes villes : conseil vente en face à face, conseil vente à distance, déclarations de sinistres, gestion de sinistres, associations et collectivités.  « Nous garderons cependant 150 implantations conseil avec en moyenne 5 personnes par implantation », précise Pascal Demurger.

Economies annuelles récurrentes

Ce projet, très lourd puisqu’il implique un changement complet d’organisation et une importante mobilité géographique (non forcée), sera déployé jusqu’à la mi 2015. « Fin 2013, la moitié du déploiement sera effectué », précise Jean-Marc Willmann, le nouveau directeur délégué en charge des opérations et de la relation sociétaires. Ce pour un coût de 140 M€, dont 8 M€ d’enveloppe destinée à accompagner les salariés concernés par la mobilité géographique. A la grande satisfaction de la Maif, cette réorganisation majeure se fera « sans aucun départ ».  L’objectif, à terme, est de créer 75 M€ d’économies annuelles récurrentes, sur les 150 M€ attendus au total dans le cadre du plan stratégique.

Rénovation du modèle social

La Maif a aussi rénové son modèle social, avec un nouveau système de rémunération / classification en vigueur depuis le 1er janvier 2013. « Tous les marqueurs sociaux sont au vert », se félicite Pascal Demurger, citant une baisse de l’absentéisme de 8%, et une réduction de plus de moitié du nombre de jours de grève en 2012 (1636 soit 8 ETP, contre 3858 en 2011 soit 19 ETP).

Réseau de réparateurs agréés

La mutuelle a également repensé ses offres, afin de les rendre plus modulaires et plus accessibles. Elle a également refondu ses systèmes d’information, notamment pour pouvoir fonctionner en architecture ouverte. Des évolutions cohérentes avec la volonté du groupe de répondre aux évolutions du marché en nouant des partenariats stratégiques. Le partenariat avec Macif et Matmut dans Sferen génère d’ores et déjà 6 M€ d’économies pour la mutuelle, rien que sur la mise en commun des achats hors assurance. 2013 sera l’année de Sferen Réparation, le réseau commun de réparateurs agréés. La cible est une économie globale de « 10 à 15 M€ », répartie entre les trois mutuelles en fonction des volumes apportés.

Partenariat en vie avec Matmut

La Maif est par ailleurs en négociation exclusive avec la Matmut, cette dernière cherchant un partenaire pour porter et gérer son portefeuille d’assurance-vie, tout en continuant à en distribuer les produits. La Maif y voit « une opportunité d’avoir des relais de croissance et de faire des économies d’échelle » en assurance de personnes, et elle estime disposer, le cas échéant, des fonds propres nécessaires. Le rachat et la migration du portefeuille vie de la Matmut chez Parnasse Maif, dont les modalités financières restent à caler, augmenterait son encours vie, actuellement de 7,4 Md€, de 500 millions d’euros.

Développements avec la MGEN

Enfin, déjà liée à la MGEN en santé et en assurance obsèques, la Maif compte aller plus loin dans le domaine de l’emprunteur (domaine dans lequel elle a développé une offre très compétitive avec un petit courtier lyonnais),  et de la dépendance. L’idée est « de pouvoir proposer au comité stratégique, au cours du second semestre 2013, des produits, des modes de distribution et des schémas de partage de valeur », explique Pascal Demurger, sachant que le calendrier risque d’être un peu court pour le volet dépendance, pour lequel l’objectif est « plutôt 2014 ».

Testez L'Argus de l'assurance en mode abonné. Gratuit et sans engagement pendant 15 jours.

Le Magazine

ÉDITION DU 16 juillet 2021

ÉDITION DU 16 juillet 2021 Je consulte

Emploi

Cabinet AG PEX

EXPERT CONSTRUCTION H/F

Postuler

SOLUSEARCH.

Juriste Réassurance Senior H/F

Postuler

+ de 10 000 postes
vous attendent

Accéder aux offres d'emploi

APPELS D'OFFRES

Assurances construction

Société Immobilière des Chemins de Fer

27 juillet

75 - ICF HABITAT

MARCHE DE PRESTATIONS INTELLECTUELLES POUR LA DESIGNATION D'UN CABINET DE COMMISSAI...

Association St François d'Assise ASFA

27 juillet

974 - ST DENIS

Assurance responsabilité drone

Ville de Lille

27 juillet

59 - Lille

Proposé par   Marchés Online

Commentaires

Maif veut conjuguer fidélité et conquête

Merci de confirmer que vous n’êtes pas un robot

Votre e-mail ne sera pas publié