[DOSSIER] CNP Assurances sous les feux de l'actualité 5/17

Michel Bouvard : « Je n'ai pas dit que CNP Assurances est sous-capitalisée »

Michel Bouvard : « Je n'ai pas dit que CNP Assurances est sous-capitalisée »
Michel Bouvard, député (UMP) de Savoie

Le député (UMP) de Savoie, par ailleurs président du Conseil de surveillance de la Caisse des dépôts et consignations (CDC), l’actionnaire majoritaire de CNP Assurances, revient sur sa déclaration, largement reprise dans les médias, concernant le besoin de capitaux de l’assureur de personnes. Des propos qui ont fait chuter le cours de Bourse de CNP et que Michel Bouvard nie avoir prononcé comme il l'explique dans un entretien exclusif accordé à L’Argus de l’Assurance.

Pourquoi avez-vous déclaré que CNP Assurances était « sous-capitalisée » ?

Je n’ai pas tenu ces propos qui sont contraires à la réalité puisque la marge de solvabilité de CNP Assurances au 31 mars 2012 s’élevait à 193% (en incluant les plus-values latentes, NDLR). J’ai réuni des journalistes autour d’un déjeuner à l’occasion de la fin de mon mandat de président de la Commission de surveillance de la CDC. J’ai précisé que les marges de manœuvre financières du groupe Caisse des dépôts définies au regard de son modèle prudentiel nécessitaient d’être investies avec sélectivité. Pourquoi, parce que le groupe doit pouvoir contribuer au développement de ses filiales. Au premier rang de celles-ci, figure CNP Assurances. Si elle souhaite se développer, notamment à l’international, la CNP devra renforcer ses fonds propres et la CDC, actionnaire majoritaire devra pouvoir l’accompagner.

Pourquoi CNP Assurances aurait-t-elle un besoin de capitaux ?

Solvabilité 2 impose de nouvelles exigences des fonds propres aux assureurs. Par ailleurs, pour être justement moins pénalisée par les nouvelles règles prudentielles et faire face à la baisse de la collecte en assurance vie en France, CNP devra, selon moi, davantage se diversifier et s’internationaliser. Ceci nécessitera des investissements, voire des opérations de croissance externe. Mon analyse n’est pas nouvelle. Cela fait cinq ans que je dis cela. C’est pourquoi, je m’étonne que ma déclaration du 12 juin ait eu autant de retentissements.

Quel est l’impact de la crise des dettes souveraines sur CNP ?

La crise des dettes souveraines a impacté tous les investisseurs et assureurs exposés en emprunts d’Etat des pays dits « périphériques » (Grèce, Espagne, Portugal et Irlande, NDLR). A l’image des autres assureurs, CNP Assurances a déjà réduit son exposition sur ce type d’obligations.

Propos recueillis par Jean-Philippe Dubosc

Feu vert pour l’arrivée de l’ex-dircab de François Fillon chez CNP

 

La Commission de déontologie, chargée d'empêcher la nomination de hauts fonctionnaires dans des entreprises dont ils ont eu la responsabilité, a donné un « avis favorable » à l’arrivée chez CNP Assurances de l'ancien directeur de cabinet de François Fillon à Matignon, Jean-Paul Faugère, Fin mai, le conseil d'administration de l’assureur de personnes avait annoncé son intention de proposer à l'assemblée générale du 29 juin la nomination de Jean-Paul Faugère comme administrateur qualifié indépendant, en remplacement de l'actuel président, Edmond Alphandéry. Cette première étape devrait mener à la désignation Jean-Paul Faugère à la présidence de CNP, selon l’AFP.

 

 

Emploi

Collecteam

Responsable Technique Contrats Santé et Prévoyance H/F

Postuler

AFI ESCA

Délégué Régional grands comptes H/F

Postuler

+ de 10 000 postes
vous attendent

Accéder aux offres d'emploi

APPELS D'OFFRES

FRAIS DE SANTE PERSONNEL DE MONTPELLIER BUSINESS SCHOOL.

Betem Languedoc Roussillon

23 janvier

34 - MONTPELLIER

Marché d'assurances.

Atlantique Habitations

23 janvier

44 - ATLANTIQUE HABITATIONS

Proposé par   Marchés Online

Commentaires

Michel Bouvard : « Je n'ai pas dit que CNP Assurances est sous-capitalisée »

Merci de confirmer que vous n’êtes pas un robot

Votre e-mail ne sera pas publié