Mutuelles : la force VYV

Mutuelles : la force VYV

Trois ans après son annonce, le rapprochement entre les groupes MGEN, Istya et Harmonie s’est concrétisé, le 13 septembre, avec la création du Groupe Vyv. Un puissant acteur mutualiste pour atteindre des objectifs ambitieux en politique de santé et assurance de personnes.

« Historique », la journée du 13 septembre 2017 ? L’adjectif a été utilisé à foison durant les assemblées générales constitutives du Groupe Vyv. Ce nouveau géant, créé autour de la MGEN et d’Harmonie Mutuelle, fait entrer la mutualité dans une autre dimension, ce groupe représentant à lui seul près d’un sixième du marché de la complémentaire santé… Une union originale, « à intégration croissante », entre une mutuelle de la Fonction publique et un organisme interprofessionnel. « Rester dans une concurrence frontale n’avantageait ni l’une ni l’autre dans un environnement aussi convoité », justifie le vice-président délégué du Groupe Vyv, Joseph Deniaud.

Un géant dans la place

Par cet effet de taille, le Groupe Vyv entend devenir un « acteur de santé global ». Une formulation identique à celle utilisée par son président Thierry Beaudet… depuis son élection à la tête de la FNMF en juin 2016. Et pour y parvenir, le « premier pôle non-lucratif français » entend réussir ce que les mutuelles n’ont, pour l’heure, pas su faire : articuler les activités assurantielles, portées par les mutuelles de livre 2 et celles d’offreur de soins des mutuelles de livre 3, une spécificité mutualiste régulièrement revendiquée par le président de la FNMF. Les quelque 900 structures de Ssam, regroupées désormais sous la bannière Vyv Care, représentent un chiffre d’affaires largement supérieur au milliard d’euros, atteignant une certaine taille critique. « Vyv Care peut devenir un pôle de centralisation des initiatives locales pour améliorer l’accès aux soins sur l’ensemble du territoire », souligne son président Stéphane Junique, avant d’ajouter : « Nous voulons démontrer qu’entre le secteur lucratif et l’État, il est possible de créer un acteur capable d’apporter sa contribution à l’intérêt général. » Ce positionnement comme « acteur de santé global » passe aussi par une stratégie harmonisée sur le conventionnement. C’est l’une des priorités du Groupe Vyv : au-delà de l’optique, du dentaire et de l’audioprothèse, le conventionnement hospitalier fait figure de revendication principale – et, prévient M. Junique, « pas seulement pour négocier des tarifs de chambre particulière ». Car la position des dirigeants de Vyv est claire : « L’outil du conventionnement doit désormais être du fait des mutuelles elles-mêmes. »

Un réseau de soins unique

Autre objectif majeur : la constitution d’un réseau de soins unique. Les réseaux d’Istya et Kalivia ont vocation à se rapprocher, même si ce dernier est codétenu par Harmonie et Malakoff Médéric. Stéphane Junique en est persuadé : « Le paysage des réseaux de soins va se rétrécir dans les années qui viennent », la quête de la taille critique restant d’actualité. « Le sujet du conventionnement est plus large : il nous permet aussi de nous affirmer, à terme, comme le premier acteur non-lucratif au sein du système de santé », souligne-t-il.

Sur le volet assurantiel, cet effet de taille doit aussi permettre aux composantes du Groupe Vyv de se diversifier en termes de publics et d’activités. Les mutuelles de la fonction publique (MGEN, MGEFI…) restent centrées sur la santé individuelle, alors que le collectif gagne du terrain et que le paysage des référencements ministériels a été quelque peu chamboulé. Vyv, à l’instar de son concurrent Aesio, a ainsi vocation à être une tête de pont commune sur les grands comptes.

Par ailleurs, le marché de la complémentaire santé s’avère atone (+1,3 % en 2015 et 2016) et les mutuelles du nouveau groupe, notamment celles d’Istya, demeurent très monoactivité. Vyv se projette comme un acteur de l’assurance de personnes : la prévoyance est un vecteur de développement stratégique, notamment via Mutexdétenue majoritairement par Harmonie Mutuelle. « Les activités épargne retraite et salariale pourront s’articuler avec Mutex et nos partenariats avec l’UMR, la France Mutualiste ou encore la Carac », glisse aussi le DG du groupe, François Venturini. Autant de pistes à développer pour ce mastodonte qui approche désormais du Top 10 des plus importants groupes d’assurance en France.

La puissance d’un géant mutualiste

  • 5,5 MD€ en assurance complémentaire santé
  • 7,5 MD€ en assurances de personnes (santé, prévoyance et autres activités, incluant notamment Mutex)
  • 1,5 MD€ de chiffre d’affaires sur le livre 3 (services et soins)
  • 10 M de personnes protégées et 68 000 entreprises clientes
  • 90 M€ de budget de fonctionnement annuel pour le seul Groupe Vyv

Testez L'Argus de l'assurance en mode abonné. Gratuit et sans engagement pendant 15 jours.

Le Magazine

ÉDITION DU 06 décembre 2019

ÉDITION DU 06 décembre 2019 Je consulte

Emploi

Mission Handicap Assurance

Mission Handicap Assurance

Postuler

Natixis Assurances

Cadre technique Indemnisation Auto H/F

Postuler

+ de 10 000 postes
vous attendent

Accéder aux offres d'emploi

APPELS D'OFFRES

Proposé par   Marchés Online

Commentaires

Mutuelles : la force VYV

Merci de confirmer que vous n’êtes pas un robot

Votre e-mail ne sera pas publié