Négociations salariales : des résultats à mi-parcours

Négociations salariales : des résultats à mi-parcours
Le secteur de l’assurance est actuellement en plein travail sur les rémunérations. Les entreprises les plus avancées ont déjà bouclé leur NAO 2011 (négociation annuelle obligatoire). La CFDT a collecté ces résultats.

Les premiers accords d’entreprise sur les augmentations salariales voient actuellement le jour. La CFDT (Confédération française démocratique du travail), régulièrement leader dans ces négociations, les a collectés dans un tableau que nous publions. « Dans un contexte économique difficile, nos équipes engagent leur signature en obtenant un équilibre entre mesures collectives et individuelles permettant le maintien ou la progression du pouvoir d'achat » rappelle la Confédération. Elément clé, plus encore que les années précédente, l’inflation. La hausse des prix a été de 1,7% en 2010 et est prévue à 1,5% en 2011. Le tableau montre l’importance accordée au « rattrapage » salarial pour parvenir à une égalité homme-femme. Certains ont décidé d’y accorder un budget spécifique, parfois assez conséquent. Les congés supplémentaires apparaissent également comme un élément de motivation.

Une évaluation en équipe

A noter aussi, la prime de progrès d’équipe : il s’agit d’une prime collective mais dédiée à une unité, ou un groupe. Chaque salarié non cadre d’une même équipe reçoit la même prime. La direction s’engage à un taux de retour minimal garanti de 80% des montants indiqués. Cette manière de segmenter une augmentation collective se pratique de plus en plus.

Le complément de rémunération variable est une prime individuelle qui peut éventuellement être nulle si le cadre optant n’atteint pas 50% de ses objectifs. La direction s’engage à utiliser au moins 80% des montants de référence indiqués.

Un accord triennal

Enfin, pour la troisième fois, Axa a signé à la fin de 2010, un accord salarial entre la direction d’Axa et les syndicats de la CFDT et de la CGC. Cet accord garantit un socle minimal valable pour les trois ans à venir. Il peut-être revu en fonction des évolutions économiques de l'année et donne une certaine visibilité aux salariés comme aux syndicats.

Autre tendance, au-delà des augmentations individuelles, la prise en compte des éléments périphériques, sur lesquels les entreprises communiquent de plus en plus à travers le Bilan social individuel (BSI). Il peut s’agir par exemple de l’augmentation de la part employeur dans les complémentaires santé, dans les chèques repas, la mise en place d’accord d’intéressement, ou la mise à disposition d'une voiture de fonction par exemple.

 Madeleine Vatel

Abonnés

Base des organismes d'assurance

Retrouvez les informations complètes, les risques couverts et les dirigeants de plus de 850 organismes d'assurance

Je consulte la base

Le Magazine

ÉDITION DU 01 juillet 2022

ÉDITION DU 01 juillet 2022 Je consulte

Emploi

Nexforma

Consultants Spécialisés Indépendants H/F France Entière

Postuler

CNA HARDY

Souscripteurs et Gestionnaires H/F

Postuler

+ de 10 000 postes
vous attendent

Accéder aux offres d'emploi

APPELS D'OFFRES

Assurances santé et prévoyance

Office Public de l'Habitat Montreuillois

07 janvier

93 - Montreuil

Marché d'assurance pour les travaux de l'EHPAD

Les Résidences du Quercy Blanc

07 janvier

46 - Montcuq

Prestations d'assistance et de conseils juridiques

Communauté de communes Alpes Provence Verdon. CCAPV

07 janvier

04 - CC ALPES PROVENCE VERDON

Proposé par   Marchés Online

Commentaires

Négociations salariales : des résultats à mi-parcours

Merci de confirmer que vous n’êtes pas un robot

Votre e-mail ne sera pas publié