Pourquoi l'assurance se débat face aux taux bas

Pourquoi l'assurance se débat face aux taux bas
Le ministère des Finances, siège de l’Agence France Trésor, émettrice des emprunts d’État. Le taux de l’OAT de la France à 10 ans est passé pour la première fois en territoire négatif, le 18?juin 2019. Depuis la mi-juillet 2019, ce taux est resté en territoire négatif, atteignant -0,4 % en septembre 2019, après l’annonce de reprise du « quantitative easing » par Mario Draghi, président de la BCE. © Laetitia DUARTE

Pour lire l’intégralité de cet article, connectez-vous ou testez gratuitement l’accès en mode abonné

Les assureurs sont contraints de s’adapter à un environnement inédit de taux bas prolongés qui supprime leur capacité à recourir aux produits financiers. Une rupture qui affecte particulièrement l’épargne et les branches longues dans le bilan des assureurs.

C’est la fin d’une ère. L’espoir d’une remontée graduelle des taux d’intérêt est désormais enterré. En juin [...]

Connectez-vous pour lire la suite

Cet article est réservé aux abonnés.

Déjà abonné à l'Argus de l'assurance ?

Je me connecte

Abonnez-vous

Vous n'êtes pas encore abonné ?

Découvrez nos formules et accédez aux articles en illimité

Nos formules d'abonnements
Je m'abonne
Testez L'Argus de l'assurance en mode abonné. Gratuit et sans engagement pendant 15 jours.

Le Magazine

ÉDITION DU 29 janvier 2021

ÉDITION DU 29 janvier 2021 Je consulte

Emploi

Aubéane Mutuelle de France

Responsable Contrôle Interne, Gestion des Risques et Conformité (H/F)

Postuler

SOLUSEARCH.

Animateur commercial H/F

Postuler

+ de 10 000 postes
vous attendent

Accéder aux offres d'emploi

APPELS D'OFFRES

Assurance des risques statutaires pour les collectivités et établissements affili...

Centre de gestion de la fonction publique territoriale du Nord

26 janvier

59 - CGFPT

Location financière de biens matériels et immatériels C2007.

MIPIH Midi Picardie Informatique Hospitalier

26 janvier

31 - TOULOUSE

Proposé par   Marchés Online

Commentaires

Pourquoi l'assurance se débat face aux taux bas

Merci de confirmer que vous n’êtes pas un robot

Votre e-mail ne sera pas publié