Raymond Soubie : "pas de grand soir" sur la santé

Le conseiller social de Nicolas Sarkozy exclut toute hausse des prélèvements obligatoires pour combler les déficits sociaux et défend une « vraie place » pour les organismes complémentaires
Partager
Raymond Soubie :

« Nous ne croyons pas au grand soir », a déclaré Raymond Soubie, qui s'exprimait pour la première fois publiquement sur la réforme du système de santé, à l'occasion d'un forum organisé par « Les Echos » et le « Quotidien du médecin ». Selon le conseiller social du président de la République, tous les plans de redressement de la Sécu mis en œuvre depuis 25 ans, ont eu « une moyenne d'effet de 15 à 16 mois ». Un constat qui justifie la poursuite de la politique mise en œuvre depuis 2007 : la maîtrise des dépenses de santé a permis de gagner chaque année de 2 à 3 Md€ par rapport à la hausse tendancielle. Cette politique sera poursuivie, a assuré Raymond Soubie. Dans le court terme, le gouvernement n'augmentera pas les prélèvements obligatoires, a-t-il promis. Il a un « devoir impérieux » de conforter la reprise économique et le retour de la croissance. Sur le long terme, une telle hausse serait « économiquement absurde », car la France est le pays où ils sont « le plus élevés ». Par conséquent, les leviers d'action résident dans les dépenses et leur « niveau de socialisation », c'est-à-dire l'articulation entre la solidarité nationale et l'assurance ou l'individuel. A ce titre, le conseiller de Nicolas Sarkozy a cité des économies possibles sur l'hôpital et les affections de longue durée. Quant aux « méthodes intelligentes » de socialisation des dépenses, elles sont au nombre de deux, a-t-il expliqué. D'une part, « basculer des pathologies vers le système complémentaire », ce qui suscite selon lui des réticences des assureurs santé. D'autre part, le bouclier sanitaire, qui est une « idée magnifique ». D'une manière plus générale, il faut « explorer » les relations entre régimes obligatoire et complémentaire, pour accorder une « vraie place » à ce dernier, notamment dans le système conventionnel.

Laure Viel

Base des organismes d'assurance

Abonnés

Retrouvez les informations complètes, les risques couverts et les dirigeants de plus de 850 organismes d’assurance

Je consulte la base

Sujets associés

NEWSLETTER La matinale

Nos journalistes sélectionnent pour vous les articles essentiels de votre secteur.

Votre demande d’inscription a bien été prise en compte.

Votre email est traité par notre titre de presse qui selon le titre appartient, à une des sociétés suivantes...

Votre email est traité par notre titre de presse qui selon le titre appartient, à une des sociétés suivantes du : Groupe Moniteur Nanterre B 403 080 823, IPD Nanterre 490 727 633, Groupe Industrie Service Info (GISI) Nanterre 442 233 417. Cette société ou toutes sociétés du Groupe Infopro Digital pourront l'utiliser afin de vous proposer pour leur compte ou celui de leurs clients, des produits et/ou services utiles à vos activités professionnelles. Pour exercer vos droits, vous y opposer ou pour en savoir plus : Charte des données personnelles.

LES ÉVÉNEMENTS L’ARGUS DE L’ASSURANCE

Tous les événements

Les formations L’ARGUS DE L’ASSURANCE

Toutes les formations

LE CARNET DES DECIDEURS

Stéphane Mircich, DG du groupe Colonna 2022

Stéphane Mircich, DG du groupe Colonna 2022

Groupe Colonna

Directeur général

Astrid Cambournac, SPVie 2022

Astrid Cambournac, SPVie 2022

SPVie

Secrétaire générale

Julien Alzouniès, DG Leader Insurance 2022

Julien Alzouniès, DG Leader Insurance 2022

Groupe Leader Insurance

Directeur général opérationnel

Michèle Horner, Beazley France 2022

Michèle Horner, Beazley France 2022

Beazley

Responsable relations courtiers pour la France

LES SERVICES DE L’ARGUS DE L’ASSURANCE

Trouvez les entreprises qui recrutent des talents

La Mutuelle Générale

Conseiller Commercial (H/F)

La Mutuelle Générale - 06/01/2023 - CDI - Paris - 13ème arrondissement

+ 550 offres d’emploi

Tout voir
Proposé par

ARTICLES LES PLUS LUS