Rupture de dialogue entre Triangl' et Generali

Rupture de dialogue entre Triangl' et Generali
Bernard Jeannot, président de Triangl'

A la demande du réseau, le syndicat Triangl' a décidé de stopper les négociations avec Generali sur l'évolution de la rémunération des agents.

Les négociations entre Generali et le syndicat des agents, Triangl', entamées début mars sur le sujet de l'évolution de la rémunération des agents semblent avoir atteint un point mort. Réunis dans 16 villes de France par les présidents de région de Triangl' le 10 mai, plus de 500 agents (sur les 950 que compte le réseau) se sont opposés à la poursuite des discussions. « Nous avons toujours été ouverts à la négociation mais nous ne pouvons accepter des baisses de commissions sans contreparties », indique Bernard Jeannot, le président de Triangl'. Face à la volonté de la compagnie de réduire les commissions des agents sur quatre familles de produits (passer de 16% à 12% par exemple en assurance automobile), le syndicat s'était dit prêt à accepter un compromis : des baisses de commissions mais d'une moindre ampleur que celles proposées par Generali et avec un système de réajustement à la hausse si le client détient plusieurs contrats. Les réunions avec Generali qui ont eu lieu en avril et les derniers échanges par courrier n'ayant pas donné satisfaction, le syndicat entend passer à d’autres modes d’actions et n’exclut pas d’organiser une manifestation si nécessaire.

Des mesures qui irritent les agents

Au-delà du sujet de la rémunération, c'est la stratégie de la compagnie vis-à-vis de son réseau qui suscite l’incompréhension et l'inquiétude des agents. Engagé comme d'autres assureurs dans une politique de redressement de ses résultats techniques, Generali a pris ces dernières années de nombreuses mesures qui attisent les critiques. Pour exemple :  majorations de tarifs successives ; retrait des habilitations dont bénéficiaient les agences de plein exercice (APE), statut devant faire l'objet d'une refonte qui n'a toujours pas abouti ; résiliations massives sur certains secteurs d'activité qui entraînent des pertes de clients importants ; industrialisation des procédures et standardisation des produits, qui « privent les agents de leurs capacités à adapter les offres aux besoins des clients », selon le syndicat. Plus le temps passe, plus la liste des griefs s'allonge et plus la patience du réseau diminue. Car, à termes, ces mesures risquent d’avoir des conséquences négatives sur les comptes d’exploitation et l’emploi au niveau des agences, selon le syndicat. Sollicité par l’Argus de l'assurance, Generali n’a pas souhaité donner suite pour l’instant.

Estelle Durand

Emploi

KAPIA RGI

Chef de Projet Assurance-Vie H/F

Postuler

KAPIA RGI

Ingénieur Développement PHP5/ZEND (H/F)

Postuler

+ de 10 000 postes
vous attendent

Accéder aux offres d'emploi

APPELS D'OFFRES

Mise en concurrence assurances FFVoile 2020-2023.

Fédération Française de Voile

19 septembre

75 - FEDERATION FRANCAISE DE VOILE

Prestation de services d'assurances

Ville de Sorbiers

19 septembre

42 - Sorbiers

Proposé par   Marchés Online

Commentaires

Rupture de dialogue entre Triangl' et Generali

Merci de confirmer que vous n’êtes pas un robot

Votre e-mail ne sera pas publié