Scor : perte nette de 80 millions d'euros au premier trimestre

Scor : perte nette de 80 millions d'euros au premier trimestre
Le réassureur, dont le conseil d’administration a été renouvelé mercredi matin, a été fortement impacté par les catastrophes naturelles du premier trimestre. Mais son PDG Denis Kessler, renouvelé pour six ans, assure que ce "stress test" n'a pas fragilisé les protections du groupe.

Au même titre que ses compétiteurs, les résultats de Scor sur le premier trimestre 2011 ressortent en très forte baisse par rapport au premier trimestre 2010, avec une perte nette de 80 M€ (contre un bénéfice de 36 M€ sur la même période 2010) ; ceci dit, Scor ne figure pas parmi les plus impactés du secteur. Cause de cette chute  : la multiplication exceptionnelle de catastrophes naturelles de grande ampleur, parmi lesquelles, outre les événements survenus au Japon le 11 mars, les cyclones et inondations en Australie et le tremblement de terre en Nouvelle-Zélande. Le ratio combiné net de Scor Global P&C, l’entité non-vie du groupe, ressort ainsi à 135,2%, les catastrophes naturelles représentant 46,3 points soit une charge avant impôts de 367 M€. Les primes brutes émises progressent de 3,2% sur la période (à 1,6 Md€). Pour Denis Kessler, PDG du groupe, ces catastrophes d’ampleur historique ont constitué un « stress test » réel, qui a permis de « démontrer grandeur nature la capacité du groupe à absorber des événements exceptionnels » ; il a en outre précisé que les outils de protection du groupe étaient intacts, et que Scor est en mesure d’absorber deux autres événements majeurs durant l’année.Si 2011 se calme sur le front des catastrophes exceptionnelles, le réassureur anticipe un ratio combiné à fin 2011 se situant dans une fourchette de 105 à 115%.

Côté vie, la marge opérationnelle s’est améliorée au premier trimestre, atteignant 7,6% (contre 6,3% au premier trimestre 2010).

Mercredi 4 mai, le groupe tenait également son assemblée générale annuelle, qui a vu le renouvellement du conseil d’administration. Après avoir mis en lumière son bilan depuis son arrivée à la tête de Scor, Denis Kessler a été reconduit pour six ans. Claude Tendil et Médéric Prévoyance (représenté par Guillaume Sarkozy) ont également vu leur mandat d’administrateur prolongé de six ans. Gérard Andreck, Daniel Lebègue et Jean-Claude Seys voient pour leur part leur poste d’administrateur renouvelé pour deux ans. Georges Chodron de Courcel est reconduit pour deux ans en qualité de censeur. Le conseil accueille par ailleurs deux nouveaux administrateurs, Charles Gave et Guylaine Saucier.

Testez L'Argus de l'assurance en mode abonné. Gratuit et sans engagement pendant 15 jours.

Le Magazine

ÉDITION DU 17 juillet 2020

couverture indisponible Je consulte

Emploi

Générale Services Assurance Montpellier

Chargé de clientèle assurance d'entreprises H/F

Postuler

Mutuelle des Iles Saint Pierre et Miquelon Assurances

REDACTEUR H/F

Postuler

+ de 10 000 postes
vous attendent

Accéder aux offres d'emploi

APPELS D'OFFRES

Création d'un Organisme Foncier Solidaire à Mayotte.

Etablissement Public Foncier et Aménagement de Mayotte Deal

12 juillet

976 - EPFA DE MAYOTTE

Proposé par   Marchés Online

Commentaires

Scor : perte nette de 80 millions d'euros au premier trimestre

Merci de confirmer que vous n’êtes pas un robot

Votre e-mail ne sera pas publié