Solvabilité 2 et Bâle 3 auront aussi un impact pour les entreprises

Solvabilité 2 et Bâle 3 auront aussi un impact pour les entreprises
Alors que la Fédération européenne des associations de risk-managers (Ferma) tient son congrès annuel depuis le 2 octobre à Stockholm, voilà une estimation de Standard & Poor’s qui ne manquera pas de finir d’inquiéter les entreprises en Europe. L’agence de notation estime en effet que les réglementations à venir Solvabilité 2 (côté assurance) et Bâle 3 (côté bancaire) vont, soit accroître la contraction des financements soit renchérir le coût du crédit bancaire de 10 à 20%.

De 30 à 50 Md€ supplémentaires par an ! Telle est l’estimation du renchérissement du crédit bancaire européen pour les entreprises, une fois entrées en vigueur (« toutes choses égales par ailleurs », précise Standard & Poor’s) les réglementations Bâle 3 et Solvabilité 2, soit théoriquement en 2013. Et encore, si le robinet ne se tarit pas purement et simplement… L’étude d’impact réalisée par Standard & Poor’s, qui s’appuie notamment sur un rapport réalisé dans le cadre du Fonds monétaire international (FMI) publié en août dernier, et une analyse d’Oliver Wyman/Morgan Stanley, a ainsi passé au crible les effets négatifs indirects possibles – voire probables - que les exigences inscrites dans les deux réformes prudentielles pourraient produire.

Côté Solvabilité 2, l’agence revient sur les exigences en capital différentes en fonction des investissements de court terme ou de long terme des assureurs - une obligation d’entreprise à 10 ans nécessitant par exemple 3 fois plus de capital qu’une obligation d’entreprise à 3 ans-, qui devraient induire une réduction des financements de long terme. Et, en entraînant parallèlement un désengagement des assureurs des marchés actions et du non coté, Solvabilité impactera aussi par ricochet l’accès au financement des entreprises.

Les entrerpises auront du mal à trouver oreille plus attentive du côté de leurs banques, frappées elles par Bâle 3, qui porte tout autant les germes d’un tarissement des crédits, selon Standard & Poor’s, puisque cette réforme va entraîner un besoin de capital accru  pour les banques (difficile d’ailleurs à satisfaire au vu de l’état des marchés, souligne l’agence), un besoin de financement qu’elles seront vraisemblablement amenées à faire payer à leurs clients…Bref, la situation s’annonce pour le moins tendue dans les années à venir pour les entreprises, déjà frappées par le marasme économique et un univers de risques devenu hors-normes. Autant de sujets dont vont débattre les gestionnaires de risques des entreprises européennes, réunis lors du congrès annuel du Ferma ces jours-ci à Stockholm. La fédération européenne qui vient d’ailleurs de changer de président, en la personne de Jorge Daniel Luzzi, directeur des risques du groupe italien Pirelli.

Catherine Dufrêne

Testez L'Argus de l'assurance en mode abonné. Gratuit et sans engagement pendant 15 jours.

Le Magazine

ÉDITION DU 14 mai 2021

ÉDITION DU 14 mai 2021 Je consulte

Emploi

Cabinet DAUBRIAC ET LETRON

Gestionnaire Sinistres H/F

Postuler

ODYSSEY RE

Adjoint(e) de Souscription F/H

Postuler

+ de 10 000 postes
vous attendent

Accéder aux offres d'emploi

APPELS D'OFFRES

Marché public de prestation de services en assurances.

Ville de Chaville

16 mai

92 - CHAVILLE

ACQUISITION DE CARTES DE PAIEMENT ET / OU DE RETRAIT POUR LE PAIEMENT DES AIDES FIN...

Département des Hautes Pyrénées

16 mai

65 - CONSEIL DEPARTEMENTAL

Assurance Construction pour les collèges de Dadonville et de Pithiviers.

Conseil Departemental du Loiret

16 mai

45 - CONSEIL DEPARTEMENTAL

Proposé par   Marchés Online

Commentaires

Solvabilité 2 et Bâle 3 auront aussi un impact pour les entreprises

Merci de confirmer que vous n’êtes pas un robot

Votre e-mail ne sera pas publié