Sombres perspectives pour les assureurs français

Sombres perspectives pour les assureurs français
Lotfi Elbarhdadi, directeur Financial services chez S&P

L’agence de notation Standard & Poor’s prévient que de nouvelles dégradations de notes pourraient survenir dans les deux ans qui viennent, tant l’environnement économique et financier pèse sur les bilans. Plus de la moitié des perspectives attachées aux notes des assureurs français sont aujourd’hui négatives.

Certes, la plupart de le quarantaine d'acteurs français notés par Standard & Poor’s (S&P) reste pour l’heure dans la catégorie « A » (« solide »), selon une étude de l'agence de notation portant sur le marché hexagonal, présentée le 29 juin. Reste que rarement S&P n’avait procédé à autant d’abaissements de notes et de perspectives que l’année dernière. L’agence a ainsi procédé à 24 mouvements de notes, dont 23 négatifs (seul Scor a vu sa note progresser).

Détérioration de la rentabilité

« Les raisons sont multiples. Il y a eu des dégradations liées aux actions sur les notes souveraines, et d’autres dues à une certaine détérioration de la rentabilité et financière, et de la solvabilité ajustée des risques, dont le niveau se situe en moyenne dans la catégorie BBB », a expliqué Lotfi Elbarhdadi, directeur Financial services chez Standard & Poor’s. « Nous n’attendons pas d’amélioration tant que les marchés ne seront pas meilleurs », a commenté Vittorio Sangiorgio, aux services financiers chez S&P. « Et c’est l’un des secteurs privés les mieux notés aujourd’hui », a précisé Lotfi Elbarhdadi. Le marché français comporte encore des atouts, avec des opportunités de croissance à long terme, notamment en prévoyance et retraite, et le risque de liquidité est faible.

Exposition trop forte aux actions

Mais les faiblesses du secteur s’accroissent. Les acteurs français notés par S&P, plus que leurs concurrents européens, ont toujours une exposition actions, à 11%, jugée élevée, les assureurs préférant attendre de meilleures conditions de marché pour s’en défaire. En outre, et c’est une nouveauté par rapport à 2010, souligne S&P : l’augmentation du risque de crédit pour les assureurs, avec notamment une exposition importante (entre 3% et 5% des provisions mathématiques) aux dettes italiennes et espagnoles. « C’est une exposition beaucoup plus importante que pour la Grèce. Le risque de crédit pourrait avoir un impact important sur la solvabilité des acteurs », a prévenu Virginie Crépy, directeur délégué Institutions financières chez S&P.

Dégradations en vue

Traduction : des dégradations de notes pourraient découler de l’augmentation de ce risque, d’autant que la baisse d’environ 10% du montant total des provisions pour participation aux excédents (PPE) augmente la vulnérabilité des assureurs en cas de nouvelles dépréciations importantes. Globalement, la notation du portefeuille obligataire reste cependant solide, estime l’agence, qui constate que le poids des obligations d'entreprise avec un bon rating a tendance à progresser dans les placements des assureurs, et que l’exposition à l’immobilier a augmenté pour atteindre 6% des placements.

Risque de décollecte sur 2012

L’agence souligne, par ailleurs l’augmentation du risque de taux d’intérêt, qui pèse sur le rendement financier côté vie comme dommages, et des perspectives de rentabilité limitées, particulièrement en assurance vie. « Les assureurs sont à une période charnière, à la fin d’un cycle. L’environnement est favorable aux rachats, et le sera encore dans les prochaines années. Il y a aura peut-être une collecte nette négative en 2012. Mais nous pensons que ce risque de rachats est gérable », a précisé Gwnenaëlle Gibert, directeur délégué institutions financières, reparlant des incertitudes fiscales qui continuent de peser sur la vie. En dommages, l’agence anticipe, hors catastrophe naturelle majeure, un maintien d’une bonne rentabilité technique pour 2012 (ratio combiné à 99%) mais moins bonne pour 2013, du fait de la concurrence.

Catherine Dufrêne

Emploi

KAPIA RGI

Chef de Projet Assurance-Vie H/F

Postuler

KAPIA RGI

Ingénieur Développement PHP5/ZEND (H/F)

Postuler

+ de 10 000 postes
vous attendent

Accéder aux offres d'emploi

APPELS D'OFFRES

Acquisition de titres restaurant

MSA Mutualité Sociale Agricole du Languedoc

22 avril

48 - MSA DU LANGUEDOC

Prestations de services d'assurances.

Ville de Meylan

21 avril

38 - MEYLAN

Proposé par   Marchés Online

Commentaires

Sombres perspectives pour les assureurs français

Merci de confirmer que vous n’êtes pas un robot

Votre e-mail ne sera pas publié