Tarifs : quand l’ACP s’en mêle

Tarifs : quand l’ACP s’en mêle
Lors de ses vœux au marché, le président de l’Autorité de contrôle prudentiel (ACP), Christian Noyer, a mis en lumière les enjeux du secteur pour 2011 et…. préparé une petite sortie sur les tarifs, objets décidemment de beaucoup d’attentions en ce moment !

Le sujet des tarifs de l’assurance est décidemment « tendance » en ce moment… Alors que le Trésor et la direction générale de la concurrence, de la consommation et de la répression des fraudes (DGCCRF) planchent actuellement pour voir dans quelle mesure les hausses de tarifs appliquées par les assureurs en auto et en MRH sont bien corrélées à une hausse de la sinistralité, Christian Noyer a profité de sa séance de vœux au marché, vendredi 14 janvier, pour y ajouter son avis.

Suivi rapproché

Tout en soulignant les résultats « globalement satisfaisants » des assureurs, le président de l’Autorité de contrôle prudentiel (ACP) a estimé que le fait que les taux d’intérêt de long terme se soient maintenus à un niveau durablement bas « n’est pas sans risque pour l’équilibre financier des organismes à moyen-long terme ». Alors  qu’en sens inverse, « la hausse récente des taux longs montre la rapidité et l’ampleur des mouvements possibles ». La gestion actif-passif et les choix d’investissement doivent donc « continuer à être suivis de manière très rapprochée par chaque organisme », a-t-il prévenu. Et, a-t-il ajouté, « la politique commerciale doit rester responsable et équitable », ce qui doit amener les assureurs à « exercer beaucoup de prudence et de vigilance dans les choix des taux servis à la clientèle ». Quant à l’assurance non-vie, « l’adéquation de la tarification avec la sinistralité doit être gérée attentivement », et « doit permettre que tous les engagements pris envers les assurés soient couverts de manière rigoureuse ».

Solvabilité 2 est une priorité

Le président de la nouvelle autorité de contrôle des banques et des assurances - qui a d’ailleurs profité de ses vœux pour souligner combien l’ACP avait tenu la feuille de route fixée par Bercy lors de son installation au printemps 2010- a évoqué le « défi prioritaire » pour le secteur et l’ACP dans sa composante assurantielle: Solvabilité 2. Au-delà des résultats très attendus de la cinquième étude d’impact menée l’an dernier, 2011 sera en effet « cruciale », avec le suivi des processus de pré-candidature pour les assureurs qui souhaitent utiliser les modèles internes ; la publication des mesures d’application de niveau 2 ou encore l’envoi des mesures de niveau 3 à la Commission européenne. Solvabilité 2 est « une priorité de l’ACP », et « doit être une priorité pour les assureurs », a-t-il prévenu.

Catherine Dufrêne

Testez L'Argus de l'assurance en mode abonné. Gratuit et sans engagement pendant 15 jours.

Le Magazine

ÉDITION DU 18 septembre 2020

ÉDITION DU 18 septembre 2020 Je consulte

Emploi

ASSURANCES TOUSSAINT-PAJOT-SEVIN

AGENT GÉNÉRAL ASSOCIÉ H/F

Postuler

SAS COHEN CORPORATE ASSURANCES

Commerciaux Sédentaires H/F

Postuler

+ de 10 000 postes
vous attendent

Accéder aux offres d'emploi

APPELS D'OFFRES

Assurances pour le CCAS

CCAS

22 septembre

84 - Avignon

Assurances responsabilité civile et risques annexes

SDIS du Cantal Sce Départ. d'Incendie et de Secours

22 septembre

15 - SDIS 15

Prestations de services d'assurances

Parc Naturel Régional du Luberon

22 septembre

84 - PNR DU LUBERON

Proposé par   Marchés Online

Commentaires

Tarifs : quand l’ACP s’en mêle

Merci de confirmer que vous n’êtes pas un robot

Votre e-mail ne sera pas publié