Une assurance trois étoiles pour les Bleus

Afin d'anticiper les pertes financières liées à d'éventuelles blessures, les joueurs de football - et les clubs qui les emploient - souscrivent à plusieurs contrats. Leurs montants peuvent atteindre des sommets. Tour d'horizon à l'occasion du Mondial brésilien.

C'est l'événement sportif de l'année. Le rendez-vous incontournable de tous les amateurs de ballon rond. Du 12 juin au 13 juillet, le Brésil organise la vingtième Coupe du monde de football. Une compétition déjà assurée d'être suivie par plusieurs milliards de téléspectateurs. Et pour laquelle les sommes les plus démesurées sont annoncées. Facture estimée pour l'organisation ? Plus de 10 Md€. Valeur totale des 32 sélections qualifiées ? Environ 6 Md€. Revenus annuels du footballeur le mieux payé et participant à la compétition ? 41M€, pour l'Argentin Lionel Messi en 2013, tous revenus confondus : salaire, primes et contrats publicitaires.

Des chiffres hors normes, qui concernent aussi un domaine beaucoup moins médiatisé : l'assurance. « Tous les footballeurs sélectionnés au Brésil continueront durant le Mondial d'être rémunérés par leurs clubs respectifs. Pas question donc pour ces derniers de voir certains de leurs joueurs blessés durant cette compétition et d'assumer ensuite les conséquences financières », indique Didier Loiseau, directeur général d'Henner Sports, société spécialisée dans la couverture des risques sportifs.

Pour la Coupe du Monde, les clubs continueront donc d'assurer leurs footballeurs appelés en équipe nationale. Pour autant, cette couverture pourrait s'avérer insuffisante, notamment en cas d'absence de longue durée. Depuis deux ans, la Fédération internationale de football association (Fifa) a donc lancé un dispositif visant à protéger les clubs contre les incapacités temporaires de travail (ITT) de leurs joueurs, supérieures à un mois (voir ci-contre). Un programme qui les indemnise au maximum jusqu'à concurrence de 7,5 M€ par sportif. Soit une indemnité journalière maximale de... 20 548 € par accident, payable pendant une durée pouvant aller jusqu'à 365 jours.

Couvrir les pertes de revenus après une grave blessure

Malgré cette couverture importante, beaucoup de joueurs professionnels souscrivent, en plus, un contrat individuel. Notamment pour anticiper les pertes de leurs revenus survenues suite à une grave blessure. Or, là aussi, les prix peuvent s'avérer astronomiques. « Les plus grandes stars du Mondial peuvent payer 100 000 € par an de couverture individuelle. A première vue, c'est beaucoup d'argent, mais comparée à leurs revenus, cette somme reste modeste. Elle ne dépasse ainsi jamais 1,5% de leur salaire annuel », précise Didier Loiseau, qui gère les contrats d'assurance de 52 footballeurs présents au Mondial, jouant dans 13 équipes différentes.

Selon nos informations, au moins 18 joueurs de l'équipe de France sur les 23 sélectionnés souscriraient aujourd'hui à une assurance individuelle. Une bonne façon de protéger leurs arrières sur tous les tableaux. Le prix à payer, en tout cas, pour qu'ils donnent le meilleur d'eux-mêmes sur les pelouses brésiliennes, sans peur des conséquences liées à une éventuelle blessure.

Au moins 18 joueurs sur les 23 sélectionnés en équipe de France auraient une assurance individuelle.

398,6 M €

La valeur marchande de l'équipe de France qualifiée pour la Coupe du monde, selon l'agence marketing Pluri Consultoria. Soit la cinquième sélection la plus chère de la compétition.

20 548 €

L'indemnité journalière maximale versée par accident et à chaque joueur, dans le cadre du programme de protection des clubs mis en place par la Fifa.

100 000 €

Le prix que peut atteindre une assurance individuelle pour les joueurs les mieux cotés de l'équipe de France.

La couverture du club

Chaque joueur, convoqué en équipe de France, continue d'être assuré par son club contre les maladies et accidents survenus durant la période de mise à disposition, ainsi que contre les blessures contractées lors des matchs internationaux. La Fédération française de football (FFF) est dispensée de toute obligation. En cas d'arrêt de travail, le joueur percevra donc toujours son salaire, versé par son employeur, pendant une durée différente toutefois selon le pays dans lequel il est licencié. Le délai légal oblige ainsi un club italien à payer son (ou ses) joueur(s) blessé(s) pendant six mois, quand dans le même temps, un club allemand n'assumera que six semaines de salaires.

Le régime d'indemnisation de la fifa

Pour la Coupe du Monde au Brésil, la Fédération internationale de football association (FIFA) a mis en place un régime d'assurance au profit des clubs dont le(s) joueur(s) viendrai(en)t à se blesser dans le cadre d'une convocation avec leur équipe nationale. Ce programme vise à indemniser les clubs à partir du 29e jour d'incapacité de leur(s) joueur(s), et pour une durée maximale de 365 jours. Le calcul de l'indemnité est basé sur le salaire fixe du footballeur. En revanche, sont exclus les montants variables ou encore les primes.

L'assurance individuelle du joueur

Une majorité des joueurs de l'équipe de France souscrivent, en plus, à une assurance individuelle afin de bénéficier d'une couverture allant au-delà de celle prévue par leur club. Les prestations sont acquises en cas d'accident, mais aussi suite à une maladie. Si le footballeur se blesse gravement et doit mettre fin à sa carrière professionnelle, il peut également demander à être couvert dans le cadre d'une « perte de licence ».

Ce qui n'est pas couvert

- Bien que très protecteur, le dispositif de la Fifa prévoit des clauses d'exclusion de garanties. Les footballeurs doivent ainsi souffrir d'une incapacité temporaire de travail (ITT) de plus de 28 jours consécutifs formulée à la suite de blessures corporelles dues uniquement à un accident, et non à une maladie ou une attaque cardiaque. Les joueurs déjà blessés au moment de leur convocation, ou sous influence de drogue, ne sont également pas couverts. Enfin, une clause appelée NBC (Nucléaire, Biologique, Chimique)exclut tout acte de terrorisme qui surviendrait durant la compétition du champ de ces contrats.

Abonnés

Base des organismes d'assurance

Retrouvez les informations complètes, les risques couverts et les dirigeants de plus de 850 organismes d'assurance

Je consulte la base

Le Magazine

ÉDITION DU 21 janvier 2022

ÉDITION DU 21 janvier 2022 Je consulte

Emploi

LA CENTRALE DE FINANCEMENT

RESPONSABLE ADJOINT MARCHE ASSURANCES H/F

Postuler

La Mutuelle Générale

RESPONSABLE D'APPLICATION WORKDAY (H/F) - CDI

Postuler

+ de 10 000 postes
vous attendent

Accéder aux offres d'emploi

APPELS D'OFFRES

Fourniture et livraison de titres restaurant pour le personnel de l'Ile de La Réuni...

Comité Régional du Tourisme - Ile de la Réunion Tourisme

22 janvier

974 - ST PAUL

Prestations d'assurance pour les besoins de la Région Nouvelle-Aquitaine - Assistan...

Région Nouvelle Aquitaine

22 janvier

33 - REGION NOUVELLE AQUITAINE

Proposé par   Marchés Online

Commentaires

Une assurance trois étoiles pour les Bleus

Merci de confirmer que vous n’êtes pas un robot

Votre e-mail ne sera pas publié