Zurich confirme son intérêt pour RSA, qui dit ne pas avoir reçu d'offre

Zurich confirme son intérêt pour RSA, qui dit ne pas avoir reçu d'offre
Zurich Insurance a annoncé réfléchir à une offre sur l'assureur britannique RSA Insurance

Zurich Insurance a confirmé son intérêt pour un potentiel rachat du britannique RSA, un groupe qui se remet à peine d’un scandale comptable et qui a engagé un lourd processus de restructuration.

Réagissant aux récentes rumeurs qui ont alimenté le marché, l’assureur suisse Zurich Insurance a confirmé  mardi 28 juillet dans un communiqué évaluer la soumission d’une offre pour un éventuel rachat de RSA. L'assureur britannique est en pleine restructuration après le scandale comptable survenu en 2013 dans sa filiale irlandaise et une série d’avertissements sur résultats au cours de la même année. Après avoir pris connaissance de l’intérêt de Zurich Insurance, RSA a précisé n’avoir enregistré aucune prise de contact ou dépôt d’offre de la part de son concurrent suisse. Dans un court communiqué publié ce mercredi, Zurich a précisé que toute offre serait vraisemblablement libellée exclusivement en numéraire, ce qui en limiterait les contraintes au regard du règlement de la City sur les fusions-acquisitions.

Les places boursières réagissent

Les places boursières avaient immédiatement réagi à la prise de position de Zurich Insurance: le titre de l’assureur suisse a terminé mardi en baisse de 1,8% à 291 francs suisses ou 272,78 € et celui de RSA a bondi en séance de 18,43% à 5,19 £ soit 7,3€. Sur la base de ces cours de clôture (actions ordinaires + actions de préférence), RSA vaut environ 5,5 Md£ soit 7,7 Md€. De son côté Zurich Insurance affiche une capitalisation boursière de 43,6 Mds de francs suisses soit 40,87 Mds €. Selon les analystes, qui dans l'ensemble soutiennent lcette fusion-acquisition potentielle, l'offre pourrait être financée à hauteur d'un tiers grâce au surplus de capital dont dispose Zurich Insurance, d'un tiers par émission de dette, et d'un tiers par augmentation de capital.

Un calendrier balisé

En théorie, le code britannique des acquisitions balise strictement la suite des événements pour Zurich et RSA. En effet, l’assureur suisse disposerait d’un délai allant jusqu’au 25 août au soir pour déposer une proposition concrète sur la table ou pour faire part officiellement de son intention de ne pas le faire, avec interdiction de revenir ensuite à la charge pendant une période de six mois, sauf si RSA lui accorde un délai supplémentaire. Les analystes pronostiquent qu’AXA et Allianz pourraient aussi se mettre sur les rangs. Après l'acquisition de Chubb par Ace, la consolidation semble en ordre de marche dans le secteur de l’assurance dommage.

Testez L'Argus de l'assurance en mode abonné. Gratuit et sans engagement pendant 15 jours.

Le Magazine

ÉDITION DU 18 octobre 2019

ÉDITION DU 18 octobre 2019 Je consulte

Emploi

KAPIA RGI

Chef de Projet Assurance-Vie H/F

Postuler

KAPIA RGI

Ingénieur Développement PHP5/ZEND (H/F)

Postuler

+ de 10 000 postes
vous attendent

Accéder aux offres d'emploi

APPELS D'OFFRES

Marché de service ayant pour objet la fourniture de prestations de complémentaire s...

AURA (Association pour l'Utilisation du Rein Artificiel)

19 octobre

75 - AURA PARIS

Organisation de séjours pour enfants pendant les vacances scolaires

Ville de Clichy La Garenne

19 octobre

92 - Clichy La Garenne

Proposé par   Marchés Online

Commentaires

Zurich confirme son intérêt pour RSA, qui dit ne pas avoir reçu d'offre

Merci de confirmer que vous n’êtes pas un robot

Votre e-mail ne sera pas publié