AG2R La Mondiale et la Matmut donnent naissance au troisième groupe français d’assurance de personnes

 AG2R La Mondiale et la Matmut donnent naissance au troisième groupe français d’assurance de personnes
André Renadin et Nicolas Gomart, respectivement directeurs généraux de AG2R La Molndiale et de Matmut

Le rapprochement entre le groupe paritaire AG2R La Mondiale et le mutualiste Matmut donnera naissance en 2019 à un ensemble diversifié en assurance de personnes et en Iard,  pesant une douzaine de milliards d’euros.

AG2R La Mondiale et le groupe Matmut veulent s’unir pour former le « premier groupe de protection sociale en assurance de personnes, de biens et de responsabilité ». Si leurs dirigeants avaient de longue date l’habitude de se côtoyer dans les instances professionnelles, ils n’ont commencé à discuter d’un projet de rapprochement qu’en septembre dernier. Quant à savoir qui a fait le premier pas, André Renaudin, directeur général d’AG2R La Mondiale, affirme que « chacun a fait un demi-pas ». Depuis, ils paraissent déterminés à avancer rapidement pour créer un groupe pesant plus de 12 Md€ se positionnant comme le troisième groupe d’assurance de personnes (hors groupes bancaires). Hors activité luxembourgeoise, l’ensemble affiche un chiffre d'affaires de 9,9 Md€ qui le classe potentiellement au 11ème rang du Top 20 français de l’assurance (source Top 20 France Argus de l’assurance).

Une décision avant l’été

Présentant à la presse jeudi 18 janvier les détails de leur projet dévoilé le 28 novembre dernier, les dirigeants des deux groupes ont annoncé un calendrier particulièrement serré. Après la consultation des instances représentatives du personnel et les premiers travaux sur les sujets réglementaires, le projet devrait être présenté aux conseils d’administration des entités deux groupes en mars et avril, puis soumis aux assemblées générales en mai et juin prochains, pour être effectif au 1er janvier 2019. Et les travaux de rapprochement proprement dits seraient lancés dès le second semestre 2018 avec la mise en place d’une gouvernance opérationnelle en mode projet.

Objectif diversification

Sans grande surprise, la logique du rapprochement ressemble comme deux gouttes d’eau à celle qui a motivé d’autres opérations similaires dans le monde paritaire et mutualiste. « Ce qui nous a poussés à ce rapprochement, ce sont les synergies de revenus qui sont potentiellement très importantes », a indiqué Nicolas Gomart, directeur général de la Matmut. L’enjeu primordial est naturellement la diversification, dans une logique de multi-équipement et de fidélisation des clients. Pour Nicolas Gomart, il s’agit de faire face aux « quatre cavaliers de l’apocalypse » que sont « la baisse des taux d’intérêt, l’avalanche réglementaire, la concurrence accrue des bancassureurs sur l’assurance dommages et la digitalisation ».

En intégrant la mutuelle santé Ociane, la mutuelle Mutlog spécialisée dans l’assurance emprunteur ainsi que les mutuelles santé Solimut, le groupe Matmut a déjà entrepris d’élargir son activité au-delà de son cœur de métier historique, l’assurance auto et habitation des particuliers. Un mouvement qu’il poursuit aujourd’hui en proposant à ses 3,3 millions de sociétaires les produits de retraite et de prévoyance d’AG2R La Mondiale.

Renforcer la solvabilité

En mutualisant les coûts et les investissements, le rapprochement renforcera les deux partenaires vis-à-vis de leurs concurrents classiques – dont certains sont eux-mêmes engagés dans des rapprochements – et leur procurera des capacités d’investissement et d’expertises accrues face aux enjeux de digitalisation (services, innovation, parcours client omni-canal). Le rapprochement devrait aussi consolider les fondamentaux financiers d’AG2R La Mondiale et de Matmut, qui affichaient respectivement des taux de couverture de marge de solvabilité de 213% et 183% - les deux groupes n’ont toutefois pas calculé à ce jour le taux de couverture de marge de solvabilité pro forma du futur ensemble.

Déjà d’accord sur la gouvernance

Concernant la structure et la gouvernance du futur ensemble, dont le nom n’est pas encore connu, « nous nous sommes entendus sur l’essentiel », a déclaré André Renaudin. Selon le schéma arrêté, Matmut SAM adhèrera à l’association sommitale d’AG2R La Mondiale. La Mondiale (ndlr, et ses filiales) rejoindra la SGAM (société de groupe d’assurance mutuelle) Groupe Matmut, qui sera rebaptisée SGAM La Mondiale Matmut. La SGAM AG2R La Mondiale deviendra la SGAM faîtière du nouvel ensemble, qui accueillera deux nouveaux administrateurs issus de la Matmut.

En clair, le futur groupe sera composé, d’une part, de la SGAPS AG2R La Mondiale (institutions de prévoyance et mutuelles) et, d’autre part, de la SGAM La Mondiale Matmut. La solidarité financière sera « totale » entre les membres de la SGAM, a assuré André Renaudin.

Si ce schéma d’organisation est validé, André Renaudin devrait être candidat à la direction générale du futur ensemble, appuyé par Nicolas Gomart au poste de directeur général délégué. Au chapitre social, ce dernier a aussi affirmé la volonté des deux groupes de maintenir l’emploi et les bassins d’emploi.

 

Si les deux partenaires affichent une vision claire de leur projet, ce n’est toutefois pas au printemps 2019 que les agences Matmut vendront les produits de retraite et de prévoyance d’AG2R Mondiale, ni que les agences du groupe paritaire et mutualiste distribueront de l’assurance auto ou MRH. SI le « cross-selling » est important, « il demandera beaucoup de travail technique, de formation et d’organisation », a souligné André Renaudin. Les deux marques devraient, pour l’heure, continuer de coexister. « ll n’y aura pas de grand soir », a-t-il ajouté.

Chacun chez soi pour commencer

Les quelques 660 agences du futur groupe (550 pour Matmut et 114 pour AG2R La Mondiale) devraient donc conserver pour le moment leurs champs d’action respectifs, les deux partenaires privilégiant une stratégie des petits pas. Mais il ne devrait pas y avoir non plus de zone de recouvrement ni de concurrence interne. Cela vaut notamment pour les principales mutuelles santé : côté AG2R La Mondiale, Viasanté bénéficie d’un fort ancrage en Midi-Pyrénées tandis que, côté Matmut, Ociane est en position de force dans le Sud-Ouest et que Solimut – qui devrait rejoindre Matmut – est bien implantée dans le Sud-Est. Par ailleurs, s’il est prévu que les mutuelles gardent leurs attaches actuelles par rapport aux deux groupes, ces derniers pourraient toutefois constituer une représentation commune pour gagner en poids au sein des instances de la Mutualité française (FNMF).

Concernant les partenariats des deux groupes, ceux-ci resteront "inchangés". Le groupe Matmut conservera ainsi son partenariat avec la Macif et continuera de distribuer les produits de sa filiale d’assurance-vie Mutavie, jusqu’à échéance de ces accords de distribution. Le mutualiste conservera également son partenariat avec le bancassureur BNP Paribas Cardif en matière d’assurance IARD.

Aurélie Abadie et Laure Viel

 

Emploi

KAPIA RGI

DVELOPPEURS ANGULARJS H/F

Postuler

KAPIA RGI

CHEFS DE PROJETS Vie et/ou IARD H/F

Postuler

+ de 10 000 postes
vous attendent

Accéder aux offres d'emploi

Commentaires

AG2R La Mondiale et la Matmut donnent naissance au troisième groupe français d’assurance de personnes

Merci de confirmer que vous n’êtes pas un robot

Votre e-mail ne sera pas publié