AG2R La Mondiale vs. Matmut : 4 questions pour 1 mariage

AG2R La Mondiale vs. Matmut : 4 questions pour 1 mariage
Nicolas Baudinet

Les assemblées générales des groupes ont validé le projet de rapprochement. Reste désormais à le rendre opérationnel pour le 1er janvier 2019.

C’est un « rapprochement entre égaux » qui s’apprête à voir le jour. Annoncé fin 2017, le projet de mariage entre AG2R La Mondiale et le groupe Matmut a passé sans encombre la séquence des assemblées générales. Il devra encore être soumis à l’approbation de l’Autorité de contrôle prudentiel et de résolution (ACPR) et de l’Autorité de la concurrence.

Le nouveau groupe constituera le troisième acteur de l’assurance de personnes et se classera parmi les dix premiers groupes d’assurance en France. Il sera composé de la Sgaps AG2R La Mondiale d’une part, et de la Sgam La Mondiale Matmut d’autre part. À cet effet, la Matmut SAM va adhérer à l’association sommitale d’AG2R La Mondiale, tandis que La Mondiale adhérera à la Sgam Groupe Matmut. Le tout sera chapeauté par une Sgam faîtière qui sera rebaptisée « d’un nom totalement neuf, même si les marques commerciales actuelles continueront d’exister. Mais il s’agit d’un nouveau groupe », précise Nicolas Gomart, PDG du groupe Matmut.

Quelle gouvernance ?

Le rapprochement entre les groupes AG2R La Mondiale et Matmut est d’abord une histoire d’hommes, un projet mené dans l’ombre par le directeur général du premier, André Renaudin, et l’ex-président du second, Daniel Havis, avant son officialisation fin 2017. Les grandes lignes de la gouvernance ont été rapidement tracées : André Renaudin pilotera l’ensemble à compter du 1er janvier 2019, avant de passer le relais au PDG de Matmut, Nicolas Gomart, en 2021. Une gouvernance opérationnelle devrait toutefois être mise en place durant le deuxième semestre 2018 pour que le groupe soit prêt le jour J. À terme, si la Matmut a réorganisé et rajeuni sa direction générale dans le cadre de son plan stratégique #Ambition Matmut (François Farcy, David Quantin et Olivier Requin promus, arrivées d’Olivier Ruthardt et d’Isabelle Le Bot), il y a eu moins de mouve­ments récents au sein de la gouvernance d’AG2R La Mondiale (Claire Silva aux ressources humaines, Emmanuelle Saudeau à la relation client…).

Un futur géant

  • 12 Md€ Chiffre d’affaires global du futur groupe
  • 1,684 Md€ Chiffre d’affaires IARD
  • 10,392 Md€ Chiffre d’affaires assurance de personnes

Quels réseaux de distribution ?

Un tel rapprochement entre deux groupes aux complémentarités évidentes pose également la question des réseaux de distri­bution. Pour l’heure, les deux marques continueront de coexister dans leurs réseaux respectifs. La Matmut ne vendra pas, dans l’immédiat, de produits de retraite, de prévoyance ou de santé d’AG2R La Mondiale dans ses 530 agences. De même, les 116 agences d’AG2R La Mondiale ne distribueront pas, pour le moment, d’assurance auto ou habitation sous la marque Matmut. Avant de voir le jour, le cross-selling « demandera beaucoup de travail technique, de forma­tion et d’organisation », explique, en effet, André Renaudin.

L’alliance du groupe paritaire et du mutualiste ne pose a priori pas de problème de concurrence interne. Dans le domaine de la santé, seule zone de recouvrement entre leurs deux périmètres, Ociane Groupe Matmut est très présente dans le Sud-Ouest, les mutuelles de Solimut – qui doivent rejoindre Matmut au 1er janvier 2020 – sont bien implantées dans le Sud-Est, tandis que, dans le giron d’AG2R La Mondiale, ViaSanté opère notamment en Midi-Pyrénées.

Quid des pôles santé ?

Le mariage entre AG2R La Mondiale et Matmut est celui de deux groupes aux activités complémentaires, le premier centré sur l’assurance de personnes et le second sur le dommage – à une exception près : l’activité santé. D’un point de vue prudentiel, si les mutuelles santé du groupe AG2R La Mondiale resteront dans la Sgaps, Ociane Groupe Matmut doit théoriquement adhérer à la Sgam La Mon­diale Matmut – et Solimut devrait faire de même en 2020. Une situation particulière, même si la validation de ce schéma prudentiel par l’Autorité de contrôle prudentiel et de résolution (ACPR) ne suscite pour l’heure guère d’inquiétudes. « Il y a eu des discussions en amont du passage devant le collège de l’ACPR », a ainsi récemment souligné Nicolas Gomart.

Quel avenir pour les partenariats existants ?

Les partenariats de la Matmut resteront « inchangés ». Le mutualiste continuera de distribuer les produits de Mutavie, sa filiale d’assurance vie commune avec la Macif, jusqu’à échéance des accords de distribution. Sa coentreprise avec la Macif dans les dommages aux entreprises, Inter mutuelles entreprises (IME), sera aussi maintenue. « La Macif n’a pas l’intention de se désengager. À ma connaissance, Aesio (ndrl : avec lequel la Macif a engagé des travaux de rapprochement) ne propose pas d’offre de dommages aux entreprises », relève Nicolas Gomart. La Matmut espère, d’ailleurs, capitaliser sur le portefeuille employeurs d’AG2R La Mondiale, qui compte 500 000 entreprises clientes, pour développer cette activité. « C’est un des axes stratégiques majeurs du rapprochement », selon Nicolas Gomart.

Le groupe Matmut maintiendra aussi sa coentreprise avec la filiale de BNP, Cardif Iard, qui a démarré son activité en mai 2018. Quant à Mutex, dont le groupe Matmut détient aujourd’hui 8,6 % via Matmut Mutualité et Ociane Groupe Matmut, le mutualiste « vit bien avec cette participation et ne souhaite en aucune façon préjuger des échanges qu’il pourrait avoir avec les autres actionnaires de Mutex sur le sujet », indique-t-il à L’Argus.

En revanche, la Matmut devrait abandonner à terme son partenariat avec Harmonie Mutuelle. Cette dernière a, en effet, décidé de rejoindre le groupe Vyv, qui vient de s’associer avec… la Maif. « Lorsque nous avons lancé ce partenariat, cela aurait pu être la première pierre d’un rapprochement plus complet. Harmonie Mutuelle distribue notre offre IARD pour les professionnels, cela ne se développe pas trop. Ce parte­nariat existera-t-il éternellement ? », s’interroge Nicolas Gomart.

Sur les réseaux de soins, le futur groupe devra également se choisir « un partenaire unique ». AG2R La Mondiale, après l’arrêt de Terciane fin 2016 cocréé avec la Macif, s’est tourné vers Itelis. De son côté, Ociane Groupe Matmut est en partenariat avec Kalivia, détenu par l’union Harmonie Mutuelles et Malakoff Médéric, et avec Optistya (groupe MGEN) en optique. Or Kalivia, Audistya et Optistya évolueront bientôt en Kalixia, détenu à parité par Malakoff Médéric et le groupe Vyv…

Emploi

Mission Handicap Assurance

Mission Handicap Assurance

Postuler

Natixis Assurances

Cadre technique Indemnisation Auto H/F

Postuler

+ de 10 000 postes
vous attendent

Accéder aux offres d'emploi

APPELS D'OFFRES

Proposé par   Marchés Online

Commentaires

AG2R La Mondiale vs. Matmut : 4 questions pour 1 mariage

Merci de confirmer que vous n’êtes pas un robot

Votre e-mail ne sera pas publié