[DOSSIER] Dossier agriculture 5/5

Agriculture : les assureurs testent la sécurisation des revenus

Agriculture : les assureurs testent la sécurisation des revenus

Alors que des réflexions sont lancées en France et en Europe sur la mise en place d’outils de stabilisation des revenus des exploitations, des assureurs testent des contrats intégrant une couverture du risque prix.

La disparition progressive des outils européens de régulation des prix dans un contexte de concurrence accrue au niveau international a fragilisé les agriculteurs en renforçant leur exposition aux aléas économiques. « Sur des marchés mondialisés, les conséquences de la variabilité des prix sont aujourd’hui plus importantes que la variabilité des rendements », observe François Schmitt, de Groupama. Dans ce contexte et après une année 2016 doublement pénalisante pour les céréaliers français confrontés à de fortes baisses de rendement conjuguées à des prix bas du fait des récoltes record au niveau mondial, la question de la couverture du risque prix est devenue un enjeu prioritaire.

Une assurance chiffre d’affaires en test

À l’échelle européenne, des réflexions sur la mise en place d’outils de stabilisation des revenus sont lancées dans le cadre de la préparation de la PAC « post 2020 », sans que soit précisée la nature des mécanismes envisagés. En France, Stéphane Le Foll, le ministre de l’Agriculture, s’est dit favorable au développement d’un « outil efficace de prise en charge des aléas économiques qui pourrait prendre la forme d’une assurance chiffre d’affaires ou d’un outil de stabilisation des revenus ».

Sans attendre l’issue des débats, plusieurs assureurs se sont emparés du sujet en testant des solutions permettant aux agriculteurs de sécuriser leur chiffre d’affaires. C’est le cas de Groupama qui propose, à titre expérimental, Objectif Stabilité et de Pacifica qui, après un test à petite échelle, s’apprête à lancer un pilote auprès de 200 à 250 exploitations, ou encore de Suisse Grêle, sans compter les solutions élaborées par l’intermédiaire de courtiers pour le compte de filières ou de coopératives. Particularités de ces offres : elles combinent une assurance récolte couvrant les pertes de rendement et une protection contre la baisse des prix. « Associer au sein d’un même produit la problématique des volumes et des prix a l’avantage d’être moins risqué et moins coûteux que de proposer des produits distincts. La baisse des prix peut être compensée par l’augmentation des rendements », explique François Schmitt. Pour l’assurance, la couverture financière en tant que telle s’avère en effet complexe à gérer.

Un risque systémique

« Le risque prix est un risque systémique dans la mesure où lorsque les prix baissent toutes les exploitations d’une même filière sont concernées, ce qui nécessite d’élaborer des couvertures financières sécurisées », observe Patrick Degiovanni de Pacifica. En pratique, ces solutions font référence ou s’appuient sur les marchés à terme des matières premières, ce qui limite leur application à quelques filières : blé tendre, maïs grain, colza... Sur le terrain, certains agriculteurs utilisent déjà individuellement les marchés à terme pour gérer le risque prix. En intégrant ce mécanisme dans leur offre, les assureurs les rendent en quelque sorte accessibles à un plus grand nombre. Reste à savoir si l’assurance chiffre d’affaires telle qu’elle se dessine deviendra le modèle de demain. Rien n’est moins sûr. Pour Patrick Degiovanni, le test en cours constitue « une contribution aux réflexions menées avec les pouvoirs publics sur la question de la gestion des risques agricoles. » Le principal objectif de Pacifica reste « la diffusion dans toutes les filières – grandes cultures, viticulture, arboriculture et prairies – de l’assurance récolte qui permet de sécuriser les rendements. »

Emploi

KAPIA RGI

Chef de Projet Assurance-Vie H/F

Postuler

KAPIA RGI

Ingénieur Développement PHP5/ZEND (H/F)

Postuler

+ de 10 000 postes
vous attendent

Accéder aux offres d'emploi

APPELS D'OFFRES

Souscription et la gestion de contrats d'assurances.

Ville de Colombier Saugnieu

16 juin

69 - COLOMBIER SAUGNIEU

Souscription contrats d'assurance.

Ville de Mazamet

16 juin

81 - MAZAMET

Proposé par   Marchés Online

Commentaires

Agriculture : les assureurs testent la sécurisation des revenus

Merci de confirmer que vous n’êtes pas un robot

Votre e-mail ne sera pas publié