Alain Montarant devrait succéder à Gérard Andreck à la présidence de Macif

Alain Montarant devrait succéder à Gérard Andreck à la présidence de Macif
Alain Montarant, pressenti pour la présidence de Macif en juin 2014. © © Mourad Chefaï

Sauf avis contraire du conseil d’administration, Alain Montarant, vice-président du conseil d’administration depuis 2011, devrait succéder à Gérard Andreck à la présidence de Macif en juin 2014. Une succession minutieusement préparée en coulisses. Et pour cause : la candidature d’Alain Montarant a été soumise au comité de sélection il y a maintenant deux ans et demi. Une période au cours de laquelle ce dernier a pu se préparer à l'exercice de ses futurs responsabilités. «Au regard des rapports d’évaluation, Alain Montarant est apparu comme un candidat à fort potentiel», affirme Gérard Andreck.

Elu mutualiste depuis 16 ans

Sociétaire Macif depuis 1984, cet ex-professionnel de l’immobilier a cumulé plusieurs responsabilités au sein du groupe mutualiste : délégué régional en 1997, administrateur depuis 2003, président du comité d’audit (2005-2011), du comité des risques (2011-2013), président du conseil de surveillance de Mutavie, la filiale vie, depuis 2012 et de Macifin’, la structure de développement de l’offre bancaire de Macif, depuis 2013.

Changement dans la continuité

Le mandat d’Alain Montarant devrait s’inscrire dans la continuité de son prédecesseur. «La fonction nécessite une triple expertise : maîtrise technique des grands équilibres financiers, maîtrise de l’animation des différentes composantes de Macif et la représentation extérieure. Je suis convaincu de la capacité d’Alain à assumer ces responsabilités. Il poursuivra le développement du groupe dans le respect des valeurs mutualistes et solidaires qui nous sont propres», rappelle l'actuel président de Macif.

Un certain nombre de chantiers attendront d’ailleurs le futur président : poursuite de la mise en œuvre du plan à trois ans axé sur l’efficacité de l’entreprise sans compromettre le modèle social, évolution de l’organisation des onze régions dans le but d’harmoniser leur processus. Sans oublier la poursuite des partenariats au sein de Sferen, la société de groupe d'assurance mutuelle (Sgam) commune avec Maif et Matmut.

Dernière étape : le feu vert du conseil d'administration

Adoubé par le comité de sélection, Alain Montarant doit encore obtenir l’aval du conseil d’administration, qui se réunira lors de l’assemblée générale des 20 et 21 juin 2014 pour valider officiellement son ticket pour la présidence (mandat d’un an renouvelable). Mais, en l'absence de candidatures concurrentes déclarées, la décision du conseil d'administration laisse peu de place au suspense. «Il n’est pas dans la culture de Macif d’entretenir le mystère sur ses successions», souligne Gérard Andreck.

Testez L'Argus de l'assurance en mode abonné. Gratuit et sans engagement pendant 15 jours.

Le Magazine

ÉDITION DU 02 octobre 2020

ÉDITION DU 02 octobre 2020 Je consulte

Emploi

Institut National de Recherche et de Sécurité (INRS)

Expert Engins de chantier (H/F)

Postuler

ASSURANCES TOUSSAINT-PAJOT-SEVIN

AGENT GÉNÉRAL ASSOCIÉ H/F

Postuler

+ de 10 000 postes
vous attendent

Accéder aux offres d'emploi

APPELS D'OFFRES

Assurance des risques statutaires pour les besoins des collectivités et établisse...

CIG PETITE COURONNE

29 septembre

93 - CIG DE LA PETITE COURONNE DE L'IDF

Mission de commissariat aux comptes.

Institut Gustave Roussy

29 septembre

94 - VILLEJUIF

Souscription des contrats d'assurances pour la commune

Ville de Berson

29 septembre

33 - Berson

Proposé par   Marchés Online

Commentaires

Alain Montarant devrait succéder à Gérard Andreck à la présidence de Macif

Merci de confirmer que vous n’êtes pas un robot

Votre e-mail ne sera pas publié