[DOSSIER] Premier trimestre 2015 : les résultats dans [...] 2/14

Allianz : Michael Diekmann passe le témoin à Oliver Bäte

Allianz : Michael Diekmann passe le témoin à Oliver Bäte
Michael Diekmann, qui quitte la présidence d'Allianz, a tenu son dernier discours devant une assemblée générale, ce mercredi 6 mai.

Michael Diekmann, qui quitte la présidence d'Allianz, a tenu son dernier discours lors de l'assemblée générale du 6 mai, passant le flambeau à son successeur, Olivier Bäte. Il a notamment fait état de résultats à la hausse sur le premier trimestre 2015, malgré des sinistres de grande ampleur.

Malgré une grève monstre des cheminots et une pluie battante, plus de 3 000 actionnaires sont venus, mercredi 6 mai, applaudir Michael Diekmann lors de son dernier discours devant une assemblée générale. Le président d'Allianz, qui n’a pas souhaité prolonger son contrat pour des raisons privées, passe le témoin à 60 ans en laissant à son successeur, Oliver Bäte, une entreprise en excellente santé.

En douze ans, Michael Diekmann a multiplié le chiffre d’affaires du groupe par deux et les dividendes par huit. Il a surtout réussi à libérer le groupe du secteur bancaire en cédant in extremis la Dresdner Bank acquise par son prédécesseur.

Résultats T1 : chiffre d'affaires en progression

Les résultats du premier trimestre, publiés lors de l’assemblée générale, ont confirmé le succès de la stratégie de recentrage sur le coeur de métier. Malgré la tempête du début de l’année (Niklas) et le crash de l’Airbus de la compagnie aérienne Germanwings, assurée par le groupe, le chiffre d’affaires est toujours en progression (+11,2% à 37,8 Md€). Le bénéfice progresse lui aussi de 11% à 1,8 Md€. Enfin, Michael Diekmann a confirmé aux actionnaires les prévisions 2015 : le résultat net sera compris entre 10 Md€ et 10,8 Md€.

Mais les défis restent nombreux pour son successeur. Ancien du cabinet de conseil McKinsey, Oliver Bäte, âgé de 50 ans, est le premier président à ne pas avoir fait toute sa carrière dans le groupe. Il devra notamment stopper la décollecte chez Pimco, le gestionnaire d'actifs américain. En un an, les investisseurs ont déjà retiré plus de 230 Md€ d’actifs.

Trouver une parade à la menace des taux bas

Oliver Bäte, surnommé «Monsieur efficacité», devra surtout trouver une parade à la menace des taux bas. Les contrats négociés dans les années 90 avec des taux fixes allant jusqu’à 4% pourraient mettre le groupe en péril à terme. L’introduction en 2013 d’un nouveau contrat vie sans taux garanti a permis de vendre 100 000 polices. Mais ce premier succès est loin d’être suffisant, estiment les experts.

Testez L'Argus de l'assurance en mode abonné. Gratuit et sans engagement pendant 15 jours.

Le Magazine

ÉDITION DU 23 avril 2021

ÉDITION DU 23 avril 2021 Je consulte

Emploi

Futur Associé H/F

Postuler

Cabinet DAUBRIAC ET LETRON

Gestionnaire Sinistres H/F

Postuler

+ de 10 000 postes
vous attendent

Accéder aux offres d'emploi

APPELS D'OFFRES

Missions de commissaire aux comptes

Occitanie en Scène

23 avril

34 - Montpellier

Prestations de service d'assurance Responsabilité et risques annexes

Ville de La Couarde sur Mer

23 avril

17 - La Couarde-sur-Mer

Fourniture de titres spéciaux de paiement..

CCAS de la Ville de Pau

23 avril

64 - PAU

Proposé par   Marchés Online

Commentaires

Allianz : Michael Diekmann passe le témoin à Oliver Bäte

Merci de confirmer que vous n’êtes pas un robot

Votre e-mail ne sera pas publié