« Allo Mécano », un service d’Axa France qui suscite la grogne des réparateurs automobiles

« Allo Mécano », un service d’Axa France qui suscite la grogne des réparateurs automobiles
L'offre d'analyse des devis opérée par Axa Assistance est jugée "déloyale" et "dénigrante" pour les professionnels de la réparation.

Avec le service d’évaluation des devis opéré par Axa Assistance et intégré dans ses contrats d’assurance automobile, Axa France s’attire les foudres des professionnels de la réparation. Une de leurs fédérations menace de saisir la DGCCRF.

Le service « Allo Mécano » lancé en toute discrétion par Axa France a sans doute de quoi séduire les assurés. Mais pour le moment, c’est la colère des réparateurs automobiles qu’il suscite.

Opéré par Axa Assistance, ce service permet aux assurés de bénéficier de l’aide de « mécaniciens experts » pour évaluer les devis fournis par les garagistes. La prestation est proposée gratuitement aux clients d’Axa France ayant souscrit une garantie « assistance au véhicule » dans le cadre de la plupart de ses contrats d'assurance automobile (hors véhicules de collection, camping-cars, caravanes, etc.).

AXA accusé d'ingérence

En pratique, en cas de panne de son véhicule, de révision ou encore de contrôle technique, l’assuré transmet son devis à un mécanicien d’Axa Assistance. Dans les 24 heures, ce dernier analyse le devis, contacte le garagiste « pour s’assurer que les réparations envisagées sont justifiées et conformes aux prix du marché », et si besoin, « négocie le devis à la baisse », précise le descriptif de l’offre.

Pour Gérard Polo, président de la Fédération nationale de l’artisanat automobile (FNAA), il s’agit ni plus ni moins d’une « ingérence dans la relation entre un réparateur et son client automobiliste. » Selon lui, dans sa communication, l’assureur laisse entendre que « le devis proposé par le réparateur ne peut être que surfacturé puisqu’il nécessite une vérification par un ‘mécanicien expert’. »

Une offre "déloyale" et "dénigrante"

Et de préciser dans un courrier adressé à Nicolas Moreau, PDG d’Axa France, et à Nicolas Sinz, PDG d’Axa Assistance : « vous vous érigez ainsi en justicier de la filière réparation, et c’est donc avec la plus grande fermeté que nous nous opposons à ce type d’offre commerciale parfaitement déloyale et dénigrante envers la profession de réparateur automobile. »

Dans ce courrier daté du 20 août 2015, le président de la FNAA indique que s’il n’obtient pas un rendez-vous avec les dirigeants de la compagnie d’assurance et de sa société d’assistance, il saisira la Direction générale de la concurrence, de la consommation et de la répression des fraudes (DGCCRF). La balle est désormais dans le camp de l’assureur.

Ce litige survient deux ans après la réorganisation du réseau de prestataires agréés d’Axa France, une initiative qui avait suscité l’inquiétude des réparateurs, à l'époque.

Abonnés

Base des organismes d'assurance

Retrouvez les informations complètes, les risques couverts et les dirigeants de plus de 850 organismes d'assurance

Je consulte la base

Le Magazine

ÉDITION DU 20 mai 2022

ÉDITION DU 20 mai 2022 Je consulte

Emploi

CABINET SCHÜLLER & SCHÜLLER

MANDATAIRES D’INTERMÉDIAIRES EN ASSURANCE H/F

Postuler

CNA HARDY

Souscripteurs et Gestionnaires H/F

Postuler

+ de 10 000 postes
vous attendent

Accéder aux offres d'emploi

APPELS D'OFFRES

Assistance à la mise en oeuvre de conventions de participation dans le domaine de l...

Centre de gestion de la fonction publique territoriale du Nord

21 mai

59 - CDG 59

Prestation de valorisation de l'EESC HEC.

CCI de Paris, Direction des Affaires Immobilières

21 mai

75 - CCIR PARIS ILE DE FRANCE

Proposé par   Marchés Online

Commentaires

« Allo Mécano », un service d’Axa France qui suscite la grogne des réparateurs automobiles

Merci de confirmer que vous n’êtes pas un robot

Votre e-mail ne sera pas publié

22/08/2015 17h:10

après les opticiens, les mécanos...et nos cotisations baisseront enfin ?? non ? ah, et où va l'argent "économisé" ou plutôt gratté sur le dos de ces professions ?

Répondre

Merci de confirmer que vous n’êtes pas un robot

Votre e-mail ne sera pas publié