Antoine Bernheim hausse le ton

« Je n’accepte pas la façon dont les choses ont été faites à mon égard et à l’égard de Generali ». Dans un entretien publié vendredi 9 avril dans le Figaro, Antoine Bernheim, qui doit quitter la présidence du groupe d’assurance italien, s’en prend à Mediobanca, l’actionnaire de référence. Celui-ci a désigné Cesare Geronzi, son président, pour lui succéder, mais n’a pas retenu Antoine Bernheim sur la liste des administrateurs. Et l'ex associé de la banque Lazard d’ajouter, en commentant la liste proposée par le comité de nominations : « Personne en dehors des deux administrateurs délégués ne connaîtra quoi que ce soit à l’assurance » - Claude Tendil, PDG de Generali France, ne figurant pas non plus parmi les membres du conseil proposés.

Testez L'Argus de l'assurance en mode abonné. Gratuit et sans engagement pendant 15 jours.

Le Magazine

ÉDITION DU 23 octobre 2020

ÉDITION DU 23 octobre 2020 Je consulte

Emploi

CEGEMA

Chargé de Gestion Emprunteur H/F

Postuler

Institut National de Recherche et de Sécurité (INRS)

Expert Engins de chantier (H/F)

Postuler

+ de 10 000 postes
vous attendent

Accéder aux offres d'emploi

APPELS D'OFFRES

Accord-cadre a bon de commande : emission, mise a disposition d'un site de consulta...

Conseil Régional de La Réunion

23 octobre

974 - ST DENIS

Assurance Responsabilité civile.

Ville de Vaux le Penil

23 octobre

77 - VAUX LE PENIL

Proposé par   Marchés Online

Commentaires

Antoine Bernheim hausse le ton

Merci de confirmer que vous n’êtes pas un robot

Votre e-mail ne sera pas publié