Apicil trace sa route dans l'assurance vie

En acquérant Skandia, le groupe de protection sociale Apicil marque une étape de plus dans son développement en assurance vie. Parti de zéro en 2006, il devrait afficher un encours de 5 MdE fin 2014.

La stratégie commence à être rodée. Début septembre, Apicil a annoncé avoir signé un protocole pour le rachat des activités en France et au Luxembourg de Skandia, filiale d'Old Mutual. Ce n'est pas une première. Apicil a déjà acheté la Coparc à Allianz en 2011 et Intervie à Humanis en 2013. « Nous réalisons une opération tous les dix-huit mois, pour nous laisser le temps de la "digérer" », confie Philippe Barret, le directeur général d'Apicil, qui précise : « Contrairement aux opérations précédentes, qui étaient des fusions-absorptions, Skandia est une acquisition, la société continue d'exister. Elle devient une filiale. » La marque, bien connue des conseillers en gestion de patrimoine (CGPI), continuera d'être utilisée jusqu'à fin 2015.

Avec ce spécialiste de l'assurance vie de haut de gamme, Apicil Assurances devrait dépasser fin 2014 le cap des 5 Md€ d'encours gérés en épargne, multipliant par cinq son portefeuille depuis 2011. Partie de zéro en 2006 avec un contrat « Madelin », la compagnie disposait déjà d'un encours de 1 Md€ quatre ans plus tard, principalement grâce à son fonds en euros (Apicil Euro Garanti), qui tient la vedette depuis sa création. En 2013, il restait encore largement sur le dessus du panier, avec un rendement de 3,50% contre une moyenne de marché de 2,70%.

Rééquilibrage vers les UC

En se développant dans l'assurance vie, Apicil Assurances fait figure d'Ovni dans le paysage des groupes paritaires, alors que la réglementation, en particulier Solvabilité 2, ne les y incite guère. Certes, selon Philippe Barret, l'assurance vie « fait partie de notre coeur de métier, car c'est l'un des principaux outils pour préparer sa retraite ». Mais la véritable explication est économique : « L'assurance vie présente un cycle de résultats différent de celui de la prévoyance-santé. Cette diversification contribue à une stabilisation de nos revenus. »

Le chemin n'est pas pour autant aisé. D'abord, le virage vers les unités de compte est difficile à négocier. Descendu à 70% fin 2013, le fonds en euros a longtemps constitué 95% de l'encours d'Apicil. Mais, hormis Courtage et Système, la plate-forme dédiée à ses 800 CGPI partenaires, les réseaux de distribution d'Apicil sont peu habitués à vendre des unités de compte (UC). D'où l'intérêt du rachat de Skandia, « du fait de son positionnement complémentaire, un peu plus haut de gamme et spécialisé en unités de compte », confie Philippe Barret. Ensuite, le maintien du rendement du fonds en euros se révèle plus complexe avec l'afflux de nouveaux clients. Outre une provision pour participation aux excédents élevée, « l'un des éléments de la stratégie antidilution du fonds en euros est la fusion entre le fonds historique d'Apicil et les fonds de Coparc et Intervie, qui sont aujourd'hui fermés à la commercialisation ».

Apicil a également aligné sa stratégie d'investissement sur tous ses fonds, stratégie gagnante qui repose sur des obligations privées à la rentabilité forte acquises les années précédentes et sur une poche action renforcée.

Booster la vente en ligne

Outre la croissance externe, Apicil se déploie sur le terrain des partenariats avec les courtiers en ligne. À sa relation historique avec Bourse Direct, l'assureur lyonnais a ajouté en début d'année Linxea pour lancer Linxea Zen, un multisupport qui combine le fonds en euros et 260 unités de compte sans frais d'entrée. « Nous sommes prêts à développer un produit spécifique pour les partenaires Internet qui disposeraient d'une marque forte », conclut le directeur général.

Emploi

KAPIA RGI

Chef de Projet Assurance-Vie H/F

Postuler

KAPIA RGI

Ingénieur Développement PHP5/ZEND (H/F)

Postuler

+ de 10 000 postes
vous attendent

Accéder aux offres d'emploi

Commentaires

Apicil trace sa route dans l'assurance vie

Merci de confirmer que vous n’êtes pas un robot

Votre e-mail ne sera pas publié